réveillon du 31 décembre


En Tunisie, certains cheikhs ont le sens des priorités. Dans une phase transitoire délicate pour ce pays, alors que les préoccupations économiques taraudent les esprits, le Cheikh Béchir Ben Hassine, vice-président de la ligue tunisienne des prédicateurs et savants, a cru bon de se prononcer sur le réveillon du 31 décembre. Il n' a pas hésité à émettre une fatwa dans son traditionnel prêche du vendredi contre la célébration de cette date. Selon le quotidien arabophone Tunisien Assarih, cette célébration représente pour le Cheikh Béchir Ben Hassine "une forme de rétablissement de la subordination de la Tunisie aux pays de l’Occident".