Au moins deux incidents en une semaine : Aigle Azur et le business des expulsions des clandestins algriens de France

Par sonia lyes , le 22/12/2008

Le vol Aigle Azur entre Paris et Alger du samedi 13 dcembre est parti avec plus de trois heures de retard.

La cause ?

Une tentative d'expulsion de trois immigrs clandestins algriens qui s'est mal droule.

Aigle Azur embarqu l'ensemble des clients.

Quelques minutes aprs, un escadron de policiers franais d'une quinzaine de personnes est venu avec des expulss Algriens menotts.

Au bord du vol c'tait la pagaille : des membres d'une association de dfense des immigrs illgaux avaient pris des billets avec l'intention de perturber le vol et d'empcher les expulsions.

Tous mes rendez-vous Alger ont t annuls. C'est dommage, tmoigne un expatri d'origine algrienne qui tait bord de l'avion au moment de l'incident.

Finalement, sur les trois clandestins qui taient bord de l'avion, un seul a t expuls.

Il y a deux jours, samedi 20 dcembre, mme aroport, mme compagnie et scnario quasi-identique : une tentative d'expulsion d'un immigr clandestin algrien qui tourne mal.

A bord de l'avion, des passagers ont tent de s'y opposer, selon un tmoin qui tait sur place.

En vain. L'avion est finalement reparti avec plus d'une demi-heure de retard, avec son bord l'expuls.

Aigle Azur est la seule compagnie desservant l'Algrie qui accepte d'embarquer des clandestins expulss par le gouvernement franais.

Ses concurrentes sur cette destination, Air Algrie et Air France, refusent systmatiquement de rpondre favorablement aux demandes du ministre franais de l'immigration et de l'identit nationale.

Interrog par toutsurlalgerie (www.tsa-algerie.com), la police franaise n'a pas souhait commenter ces informations.

Pour sa part, la compagnie Aigle Azur refuse systmatiquement de rpondre nos questions.

TSA