Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: Albert Einstein le plagiare !

  1. #1
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut Albert Einstein le plagiare !

    Je vais peut-être vous surprendre en vous disant qu’Albert Einstein, le « génie de la physique » n’est rien d’autre qu’un plagiaire qui n’a jamais rien découvert ! Toutes ses « découvertes » avaient été faites lorsqu’il avait été employé temporairement par l’office des brevets à Berne entre 1902 et 1909 !!!


  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut Einstein, un imposteur au service du projet sioniste.



    Pour ceux qui prendraient le train en marche, le projet sioniste c'est pas des descendants de rescapés de la Shoah jouant aux cartes à Tel Aviv, mais un projet d'empire globalisé axé sur la manne énergétique (pétrole et gaz). L'empire romain s'est édifié à partir d'un réseau de routes, l'empire sioniste utilisera un réseau de pipelines.
    Et quand, à cause de la crise voulue et fabriquée, les monnaies actuelles ne vaudront plus rien, les peuples devront payer le prix fort pour avoir accès aux énergies fossiles

    C'est pourquoi dés le départ, le pétrole fut choisi en tant que carburant, et c'est également la raison pour laquelle toute innovation qui n'allait pas dans ce sens fut impitoyablement balayée, notamment l'énergie gratuite découverte par Nicolas Tesla.
    Ce n'est pas un hasard si ce dernier fut acculé à la ruine par Einstein et si ses théories ne sont plus enseignées.
    Ce n'est pas non plus un hasard si Einstein s'est vu proposer la présidence d'Israel en 1948.
    Au vu de son action en faveur du projet sioniste, c'est le minimum qu'ils pouvaient faire.

    Einstein = intelligence.

    Tout d'abord, Einstein est une figure emblématique mise en place par les sionistes afin de faire croire aux goys que les juifs sont beaucoup plus intelligents qu'eux.
    Ce fut un travail de longue haleine que d'imprimer sa tronche sur les livres d'école et de propager sa légende dans les médias mais le fait est qu'aujourd'hui quand on pense à un personnage intelligent, c'est tout de suite la figure d'Einstein qui nous vient à l'esprit (les sionistes ont effectué le même travail avec la figure de Gandhi pour ôter l'envie des goys d'utiliser la violence et ça a marché, maintenant ils sont devenus de véritables chiffes molles émasculées).

    En outre, les attributions des prix Nobel perpétuent cette idée que les juifs sont fondamentalement plus intelligents que les autres peuples. Le comité du prix Nobel est bien entendu contrôlé par les sionistes, c'est pour cela qu'un génocideur poursuivi pour crime contre l'humanité comme Kissinger a pu se voir attribuer le prix Nobel de la Paix.
    Einstein ne reçut pas le prix Nobel pour la théorie de la relativité à cause du plagiat dont il s'était rendu coupable (voir plus bas), mais il en reçut un pour une théorie sur l'effet photo électrique. Son travail tenait sur une moitié de feuille A4, ça ne l'a pas empêché d'être nobélisé, il fallait bien satisfaire les sionistes.

    Propagande sioniste typique :
    Pour chaque Juif il y a 107 musulmans, pourtant, les 14 millions de Juifs sont plus puissants que l’ensemble de 1,5 milliard de musulmans
    Pourquoi ?

    Voici quelques-unes des raisons :

    Les leaders de l’histoire :
    Albert Einstein juif
    Sigmund Freud juif
    Karl Marx juif
    Paul Samuelson juif
    Milton Friedman juif

    Prix Nobel :
    Dans le passé, il y a 105 ans, 14 millions de Juifs ont remporté 180 prix Nobel tandis que 1,5 milliard de musulmans ont contribué à seulement 3 lauréats du prix Nobel
    Source

    La finalité de toutes ces manipulations est de pousser le genre humain à les adorer lorsqu'un faux messie parodique sera intronisé à la tête de l'empire énergétique sioniste.
    De leur point de vue, c'est également un moyen de pousser les non juifs à accepter leur statut de Goyim, c'est à dire de bétail humain inapte à détenir l'étincelle divine. Leur propagande consiste à dire "regardez comment nous sommes tellement intelligents par rapport à vous, c'est bien la preuve que nous vous sommes supérieurs".
    Einstein = plagiaire + tombeur de Tesla.

    Pour en revenir à Einstein, c'était juste un imposteur qui a plagié les travaux de Poincaré (la relativité c'était lui) et qui a contribué à la ruine de l'authentique génie Nicolas Tesla, découvreur d'une énergie gratuite non polluante.
    D'ailleurs, si les inventions de Tesla avaient étés démocratisées, le projet d'empire énergétique sioniste n'aurait jamais pu voir le jour. Les travaux d'Einstein s'inscrivent donc dans la continuité de ce projet.

    Toutes ses belles citations qui fleurissent un peu partout (et qu'il a sans doute répétées tel un perroquet) ne sauraient nous faire oublier que son influence a été l'une des plus néfastes que le genre humain ait eu à subir.
    Des millions d'êtres humains meurent chaque année à cause de la pollution générée par les moteurs à combustions voir celle des centrales nucléaires, même la biosphère de notre planète en paye le prix fort.

    Apparemment le jeu en vaut la chandelle et quand les goyim devront les implorer les sionistes pour obtenir un peu de pétrole ou de gaz, ces derniers auront sûrement une pensée émue pour l'un des plus grands charlatans que le monde ait jamais connu.

    Un article paru dans la revue Nexus :
    Les défenseurs d'Einstein (1879-1955), ont agi d'une manière qui apparaît comme une falsification de l'histoire. Celui qui a été déclaré "L'Homme du Siècle" par Time Magazine a écrit un long traité sur la relativité restreinte ("Sur l'électrodynamique des Corps en Mouvement"), sans citer aucune référence. Avant qu'Einstein n'écrive ce fameux traité, beaucoup des idées présentées étaient connues de Lorentz (par exemple, la transformation de Lorentz) et de Poincaré.

    C'est assez typique chez Einstein. Il n'a pas découvert de théories, il se les est simplement appropriées. Il a puisé un ensemble de connaissances existantes, il a cueilli et choisi les idées qui lui plaisaient et les a entremêlées ensemble pour fabriquer un conte sur sa contribution à la relativité restreinte. Ceci a été fait avec la connaissance pleine et entière et le consentement de ses pairs, et notamment des éditeurs des Annalen der Physik.

    La plus célèbre équation de tous les temps est E = mc2. Elle est arbitrairement attribuée au seul Einstein (1905). Cependant, la conversion de la matière en énergie et de l'énergie en matière était connue de Sir Isaac Newton ("Gross bodies and light are convertible into one another...", 1704). Avant Einstein, l'équation peut être attribuée à S. Tolver Preston (1875), à Jules Henri Poincaré (1900) et à Olinto De Pretto (1904). Comme Einstein n'a jamais su utiliser correctement E = mc2 (Ives, 1952), il apparaît impossible de relier cette équation à quoi que ce soit provenant d'Einstein.

    La présentation sélective par Arthur Eddington des données de l'éclipse de 1919, de telle sorte qu'elle soit dite avoir conforté la théorie de la relativité générale d'Einstein, est sûrement l'un des canulars les plus énormes du 20ème siècle. Son généreux appui à Einstein a corrompu le cours de l'histoire. Eddington était moins intéressé à vérifier une théorie qu'à tresser une couronne à Einstein, le roi de la Science.

    La communauté des Physiciens, involontairement peut-être, s'est engagée dans une sorte de fraude et de conspiration du silence; c'est en restant simplement spectateurs qu'ils ont permis la mise en place d'une hyperinflation de la réputation d'Einstein. Ce silence a bénéficié à tous les supporters d'Einstein.

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut

    Le Nouvel Observateur - Semaine du jeudi 5 août 2004 - n° 2074 - Notre époque
    [Extraits de l’article de Fabien Gruhier]
    Il n'a pas inventé le concept d'espace-temps
    Einstein plagiaire ?
    Selon le physicien Jean Hladik, le génial inventeur de la théorie de la relativité aurait pillé sans vergogne les découvertes d'Henri Poincaré.

    (...) Jean Hladik, universitaire, spécialiste de physique théorique, auteur de plusieurs ouvrages sur la relativité, trouvait que quelque chose clochait dans la façon dont cette relativité était enseignée. Et sa paternité un peu trop unanimement attribuée au fameux Albert Einstein. Lui-même, il y a quatre ans, signait encore un ouvrage intitulé : « La Relativité selon Einstein » (...). Depuis, Hladik a poursuivi ses investigations, et il se décide à publier un livre carrément sacrilège (...) : « Comment le jeune et ambitieux Einstein s’est approprié la relativité restreinte de Poincaré » (1).
    (...) Jean Hladik est allé aux sources. Il a lu les publications « totalement ignorées » d’Henri Poincaré, physicien génial et mathématicien « bien meilleur qu’Einstein », et y a trouvé noir sur blanc tous les éléments de la relativité restreinte, depuis la « limite infranchissable » de la vitesse de la lumière jusqu’au concept d’« espace-temps ». (...) Ainsi, tout y est, sous la signature de Poincaré, dans des textes publiés entre 1898 et le 5 juin 1905. Or, le 30 juin 1905, les « Annalen der Physik » recevaient le manuscrit du fameux article fondateur de la relativité restreinte, signé Einstein. Un article qui, selon Hladik, n’apporte « rien de nouveau » par rapport aux écrits de Poincaré. (...) Dès lors, la question se pose : Einstein a-t-il tout redécouvert tout seul ? Ou bien a-t-il sciemment et honteusement pompé Poincaré ?
    Pour Jean Hladik, après enquête minutieuse, le doute n’est plus permis, et seule la seconde hypothèse tient la route. (...)
    Puis la « chape de plomb de l’histoire » s’est mise en place, et il a fallu presque un siècle pour qu’elle se fissure. Ce à quoi François de Closets, que cite Hladik, s’était déjà attelé dans sa récente biographie d’Einstein (2) en constatant : « Poincaré tenait en main toutes les pièces du puzzle. » D’où l’occultation absolue et tenace de Poincaré (...).
    FABIEN GRUHIER

    (1) Ellipses.
    (2) « Ne dites pas à Dieu ce qu’il doit faire » (Seuil).

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut Une personnalité bien construite, et une histoire bien racontée!!!

    Einstein refusa la présidence de l’État d’Israël. Dans Albert Einstein: A Biography (Viking, 1997), Albrecht Folsing mentionne la révélation suivante à propos de l’offre faite à Einstein de devenir le second président d’Israël : « Alors que Ben Gourion attendait la décision d’Einstein en buvant une tasse de café, il demanda à son assistant, le futur président Yitzak Navon : [B]‘Dites-moi que faire s’il dit oui ! J’ai dû lui proposer le poste, parce qu’il était impossible de faire autrement. Mais, s’il accepte, nous sommes partis pour les ennuis.’ »[/B]

    Einstein qui soi-disant s’opposait à la fondation d’un Etat juif en Palestine, ses opposants lui proposaient en 1952 la présidence de l’entité sioniste !!!?... un scénario bien monté pour un clown bien préparé
    إذا مرت الأيام و لم تروني ، فأنا بينكم فتذكروني
    و إذا غبت عنكم و طال غيابي
    فاعلموا أني بحاجة للدعاء فادعوا لي

  5. #5
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    avril 2013
    Localisation
    Dans ton uk
    Messages
    120

    Par défaut

    Ca m'étonne pas..quand je vois la loi gayssot et son caractère exclusif pour la communauté juive, je me dis que ce peuple a vraiment la conviction de se croire supérieur aux autres...
    que dieu les maudisse

  6. #6
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par défaut

    Citation Envoyé par dahmane1 Voir le message
    Einstein refusa la présidence de l’État d’Israël. Dans Albert Einstein: A Biography (Viking, 1997), Albrecht Folsing mentionne la révélation suivante à propos de l’offre faite à Einstein de devenir le second président d’Israël : « Alors que Ben Gourion attendait la décision d’Einstein en buvant une tasse de café, il demanda à son assistant, le futur président Yitzak Navon : [B]‘Dites-moi que faire s’il dit oui ! J’ai dû lui proposer le poste, parce qu’il était impossible de faire autrement. Mais, s’il accepte, nous sommes partis pour les ennuis.’ »[/B]

    Einstein qui soi-disant s’opposait à la fondation d’un Etat juif en Palestine, ses opposants lui proposaient en 1952 la présidence de l’entité sioniste !!!?... un scénario bien monté pour un clown bien préparé
    de quels ennuis parlent ils ?
    Le président n'a aucun pouvoir là bas, c'est le premier ministre ...
    NOT IN MY NAME.

  7. #7
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut

    L’image crée d’Einstein l’homme le plus “intelligent” de la terre, est encore une fois fixée et rappelée dans sa lettre écrite à sa sœur « D’abord, si je connais les lois de l’univers, je ne connais presque rien aux êtres humains. De plus, il semble qu’un président d’Israël doit parfois signer des choses qu’il désapprouve, et personne ne peut imaginer que je puisse faire cela. »…Il apparait clairement que ce clown n’était pas contre la fondation de l’entité sioniste en Palestine, du moins ce n’est pas ce qu’il déclare dans cette lettre !!!?
    Dernière modification par dahmane1 ; 17/04/2013 à 10h08.
    إذا مرت الأيام و لم تروني ، فأنا بينكم فتذكروني
    و إذا غبت عنكم و طال غيابي
    فاعلموا أني بحاجة للدعاء فادعوا لي

  8. #8
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut

    Son “SI” dans sa lettre envoyée a sa sœur, est déjà un aveu tacite de son ignorance des sciences de l’univers et donc de la physique. Cet homme qui n’avait pas réussi dans ses études et n’était accepté par aucune université, se retrouve du jour au lendemain professeur à l’université avec un prix Nobel pour un bout de papier, prix qu’il n’a pas eu d’ailleurs pour sa soi-disant découverte de la relativité qui a fait de lui « l’homme le plus intelligent »!!!
    إذا مرت الأيام و لم تروني ، فأنا بينكم فتذكروني
    و إذا غبت عنكم و طال غيابي
    فاعلموا أني بحاجة للدعاء فادعوا لي

  9. #9
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut La déconstruction du mythe d'Albert Einstein en 13 points

    Le mythe du génie du 20ème siècle descendu de son piédestal en 13 points selon une vision américaine (Ne pas oublier qu'Einstein s'est réfugié aux USA). Le sous-titre en anglais est : "La déconstruction du conte de fées de St Albert le génie". Pas vraiment tendre, mais l'image qu'on garde de cet homme dont on utilise les citations à tout va n'est peut-être pas entièrement exacte (comme on l'apprend non sans surprise pour bien d'autres personnages médiatiques).

    Certains points comportent un lien (en anglais) que j'ajoute pour ceux qui veulent avoir plus de renseignements.

    EINSTEIN LE PLAGIAIRE

    Einstein était un plagiaire en série. Le plagiat d'Einstein a été prouvé de façon concluante au-delà de tout doute. En effet, la théorie de la relativité ainsi que sa fameuse équation (E=Mc²) ont été en réalité publiées avant qu'Einstein ne s'en attribue le mérite.

    EINSTEIN ET LES ERREURS

    Les "découvertes" d'Einstein, volées comme elles l'ont été, sont toujours controversées à ce jour. Einstein lui-même a exprimé des doutes à propos de ses "théories". Bien qu'il soit au-delà de la portée de cet auteur (celui qui a rédigé cet article, NdT) d'évaluer des théories de physique, le fait qu'une minorité de physiciens continuent d'insister passionnément sur le fait que les idées d'Einstein sont fausses, est très intrigant. Nous nous demandons, pour chacune des critiques directes d'Einstein, combien d'autres scientifiques ont des doutes mais sont trop intimidés pour les exprimer. D'un intérêt bien plus grand est le fait que les scientifiques sceptiques sont souvent tournés puérilement en dérision, mais jamais contestés ouvertement. Hum.

    EINSTEIN LE TYRAN

    Einstein s'est montré très cruel envers Mileva, sa première épouse et mère de ses deux fils. Il ne l'a pas seulement trompée ouvertement, mais quand le mariage a commencé à prendre l'eau, il a établi de cruelles conditions pour rester avec elle, comme suit :

    Sous la rubrique : "Conditions"

    "Tu t'assureras : 1. que mes vêtements et linge soient bien rangés ; 2. que je recevrais mes trois repas régulièrement dans ma chambre ; 3. que ma chambre et ma pièce d'étude soient gardés propres, et surtout que mon bureau soit réservé à mon seul usage.

    Tu renonceras à toute relation personnelle avec moi dans la mesure où elles ne sont pas vraiment nécessaires pour raisons sociales...tu cesseras de me parler si je le sollicite".

    .Mileva accepta les conditions.

    Einstein le playboy se brouilla avec Mileva, la mère de ses fils. Il lui proposa ensuite un étrange "contrat"

    Lien en anglais : Dark Side of Einstein Emerges in His Letters - New York Times

    EINSTEIN ET L'ADULTÈRE EN SÉRIE


    Einstein finit par se débarrasser de Mileva pour épouser une femme avec laquelle il avait eu une aventure, sa cousine Elsa. Mais l'adultère fou de sexe n'était toujours pas heureux. On sait aujourd'hui qu'il a trompé aussi sa deuxième femme, ayant eu pas moins de six aventures extra-conjugales durant son deuxième mariage !

    Einstein et sa deuxième femme qu'il trompa de manière pire que la première

    Lien : Einstein's Theory of Fidelity | DiscoverMagazine.com


    EINSTEIN, LE PÈRE "MAUVAIS PAYEUR"

    En vertu des termes complaisants d'accord de divorce entre Einstein et Mileva, son gain de Prix Nobel de 1921 devait être déposé dans un compte en banque suisse. Mileva (trahie et abandonnée par Einstein) devait en retirer un intérêt pour elle et les fils du couple, Hans Albert et Eduard. Quand les enfants seraient grands, 100 % du capital devait appartenir à Einstein ! Mais ce sordide pauvre type dépensa l'argent ! Mileva devait constamment mendier auprès du riche Einstein pour subvenir aux besoins de ses enfants. Ses fils et elle devaient se battre pendant que le "grand savant" menait la belle vie. Aggravant son malheur, Eduard développa de graves problèmes mentaux. Exténuée par sa vie, Mileva mourut en 1955. Elle n'avait que 60 ans.


    Einstein se brouilla avec ses fils une fois adultes. Les garçons en avaient toujours voulu à Einstein pour sa tyrannie et l'abandon de leur mère. À la mort d'Einstein, le fortuné vieux bâtard laissa une insultante maigre somme d'argent à Hans Albert, l'autre fils qu'il avait tellement fait souffrir.

    Lien :New letters shed light on Einstein’s love life - Technology & science - Science | NBC News

    La famille d'Einstein en a bavé. Eduard devint schizophère. Hans Albert ne voulait pas avoir affaire avec son père.


    EINSTEIN ET SON BESOIN MALADIF D'ATTIRER L'ATTENTION SUR LUI*

    Pure création de battage médiatique juif, Einstein était en recherche pathologique d'attention. Le scientifique déséquilibré adorait raconter du baratin sur tous les sujets imaginables. Bien que ses adorateurs flagorneurs se dépêchaient d'avaler ses conneries, des observateurs malins comme le grand satiriste H. L. Mencken avaient percé à jour le clown marxiste. Il parla une fois d'Einstein comme "ce démon de la propagande".

    * Le qualificatif en anglais est "La **** médiatique" (NdT)

    EINSTEIN LE COMMUNISTE

    Einstein a fui l'Allemagne en 1933 non parce qu'il était juif, mais parce qu'il était un militant marxiste sur le plan politique ! Einstein détenait tellement de cartes d'adhésion de groupes communistes de premier plan qu'il lui aurait été impossible de brandir autant de faucilles et de marteaux.

    Ces activités continuèrent à son arrivée en Amérique, en défendant plus tard les Rosenberg les traîtres (exécuté en 1952 pour avoir fait passer les secrets de la bombe A aux soviétiques). Einstein a défendu d'autres traîtres communistes aussi (Oppenheimer, Robeson, Fuchs, DuBois, etc.) En 1947, le journal de Staline, La Pravda, nomma Einstein dans sa liste des "Dix meilleurs amis de l'Union Soviétique".

    EINSTEIN LE BELLIGÉRANT


    Einstein l'imposteur se décrivait comme "pacifiste". Pourtant dans les années 30, le pacifiste se fit soudain l'avocat acharné d'une guerre totale contre l'Allemagne ! La célèbre lettre coécrite par Einstein et Szilard, dans laquelle les deux scientifiques juifs pressaient le président Roosevelt, possédé par les juifs, de développer une arme atomique, fut en réalité écrite en temps de paix en août 1939 ! la lettre accuse à tort l'Allemagne de construire une bombe atomique (le mensonge de départ sur l'affaire d'arme de destruction massive!) et presse Roosevelt de couper l'herbe sous le pied d'Hitler.


    Einstein le génocidaire attendait avec impatience le jour où Berlin, l'un de ses précédents domiciles, pourrait être bombardée ! Ironiquement, Einstein ne fut jamais invité à participer au Projet Manhattan (qui fut encouragé par la lettre d'Einstein) infesté de communistes parce que le FBI le considérait comme un risque pour la sécurité. Après la guerre, les USA et l'URSS de Staline devinrent d'implacables adversaires. Albert le Rouge retourna comme par hasard sa veste et redevint "pacifiste".

    EINSTEIN L'ANTI-AMÉRICAIN


    Einstein était anti-américain. Non content d'être médisant en trahissant son ancienne patrie allemande, Einstein insultait aussi son pays d'adoption américain. Par exemple, cette sarcastique perle : "Bien trop parmi nous considèrent les américains comme faisant la course aux dollars. C'est une diffamation cruelle, même si elle est répétée inconsidérément par les américains eux-mêmes."

    Tout en ignorant la base raciale de "l'état d'Israël", l'hypocrite Einstein a constamment dénoncé le racisme des américains. Le scientifique rouge eut aussi des mots âpres pour les patriotes américains anti-communistes, en dénonçant parmi d'autres le grand sénateur Joseph McCarthy.

    Le serment de citoyenneté d'Einstein's était dénué de sens pour un auto-proclamé "Citoyen du Monde"

    EINSTEIN LE MONDIALISTE

    Einstein condamnait le nationalisme (sauf celui d'Israël) et était très ouvert à encourager un gouvernement unique mondial. Il a écrit, "Il n'existe aucun salut pour la civilisation, ni même pour la race humaine, sans la création d'un gouvernement mondial".

    Bien sûr, ce seraient les potes de synagogue de St Albert qui gouverneraient cette fédération mondiale, vraisemblablement à partir d'Israël.

    "Le nationalisme est une maladie d'enfance. C'est la petite vérole de l'humanité". AE. (Sauf pour Israël, bien sûr !)

    EINSTEIN LE MEURTRIER DE MASSE

    La deuxième guerre mondiale touchant à sa fin, des juifs vengeurs du monde entier appelèrent à un génocide du peuple allemand. En effet, cette politique fut partiellement mise en œuvre. Parmi les voix démoniaques demandant de verser encore le sang, il y avait celle du "pacifiste" Einstein.

    Il a écrit : "Les allemands peuvent être tués ou limités dans leur action après la guerre, mais ils ne peuvent être rééduqués en vue d'un courant de pensée et d'action démocratique... il est à espérer qu'il y en aura eu suffisamment de tués à la fin de la guerre".

    Le carnage d'allemands à Dresde. Einstein a célébré des scènes de ce genre

    EINSTEIN L'AGITATEUR RACIAL

    Malgré la ségrégation, les noirs américains faisaient de grands progrès économiques dans l'Amérique des années 40 et 50. Ce qui n'a pas empêché l'ingrat étranger Einstein de critiquer systématiquement l'Amérique pour son "racisme". Il écrivait : "Les préjugés racistes sont malheureusement devenus une tradition américaine qui se transmet sans discernement d'une génération à l'autre."

    Le faiseur de trouble Einstein rejoignit aussi la NAACP (The National Association for the Advancement of Colored People = Association Nationale pour l'Avancement des Personnes de Couleur) anti-Blancs fondée par des juifs, et devint l'ami intime de deux des plus notoires "arnaqueurs racistes" noirs – W. E. DuBois et Paul Robeson, tous deux communistes.

    EINSTEIN LE SIONISTE

    Bien que n'étant pas juif pratiquant, Einstein était en fait un juif ethnocentrique qui voyait le monde au travers d'une lentille "Juifs vs Gentils". En 1952, peu de temps après que les gangs terroristes juifs aient nettoyé ethniquement des villages arabes, on offrit à Einstein la présidence de l'illégitime état d'Israël. Il refusa poliment l'offre : "Je suis profondément ému par l'offre de notre état d'Israel, et en même temps attristé et honteux de ne pouvoir l'accepter."

    Les Chroniques De Rorschach: La déconstruction du mythe d'Albert Einstein en 13 points
    إذا مرت الأيام و لم تروني ، فأنا بينكم فتذكروني
    و إذا غبت عنكم و طال غيابي
    فاعلموا أني بحاجة للدعاء فادعوا لي

Discussions similaires

  1. Ah..Einstein ..encoer et toujours....
    Par globule dans le forum Sciences
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/07/2011, 14h51
  2. Albert Hofmann et son experience "jour du velo"
    Par kredence dans le forum Sciences
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/02/2010, 00h20
  3. Albert Einstein:
    Par kredence dans le forum Sciences
    Réponses: 5
    Dernier message: 24/01/2010, 01h05
  4. Albert Camus bientôt au Panthéon?
    Par kredence dans le forum Littérature, Histoire et Poésie
    Réponses: 4
    Dernier message: 22/11/2009, 19h10
  5. Réponses: 5
    Dernier message: 18/12/2008, 20h40

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •