Page 2 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière
Affichage des résultats 11 à 20 sur 40

Discussion: " Rab Dzair "

  1. #11
    Membre F.A.M. Avatar de bel1000
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    3 390

    Par défaut

    Citation Envoyé par yasmi Voir le message
    Bonne analyse Ico, on est coupable de ce qui nous arrive car on joue le jeu.
    Les gens se plaignent de la corruption mais en profite aussi.
    C'est un cercle vicieux dont je doute qu'on puisse en sortir.
    le regime depuis 1962 a su creer une dépendance et beaucoup aiment cette situation ils attendent les miettes et sont contents , parlent que le regime est pourri mais pas leur cousin qui est maire ou député c'est le fameux paradoxe que chante lotfi double kanon.

    depuis l'arrivée de fakhamatohou ( le pion sioniste) on assiste à l'éclatement de la société en classe , à la perte des valeurs algériennes , au mimétisme aveugle , aux fausses apparences et le plus grave au syndrome de Stockholm ( on prend la défense de son bourreau).

    j'en reviens à la série prison break ( très très instructif)
    le premier palier : on y trouve les vrais décideurs ( cia, fbi, nsa)
    le second palier: l'administration ( président, senat )
    le troisième palier : les exécutants de tous bords (policiers, militaires,barbouzes)
    le quatrième palier: les sous exécutants ( mafia , pègre, arrivistes etc...)
    le cinquième palier: les victimes consentantes ou non

    et chacun tire profit à son echelle

    l'algerie est pareille
    Mon rôle dans la vie consiste à pointer le mal, les spécialistes sauront comment le combattre.

    el bolitik tkhabete

  2. #12
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par défaut

    Voilà Bel c'est malheureusement çà, on nourrie la bête sans s'en rendre compte.
    NOT IN MY NAME.

  3. #13
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    juin 2012
    Localisation
    bahrain
    Messages
    2 317

    Par défaut

    et dis moi BEL ce malti cest qui, ce n ete pas le vice president ou du moin le deuxieme homme de SONATRACH avant d etre
    renvoyer ????? il disais quoi quand il ete a ce poste ? ou il viens juste de comprendre ???

    bel , je ne defend pas le pouvoir pour etre claire , je parle de malti , je ne comprend pas pourquoi il n a jamais rien dis quand il ete parmis eux et maintenant il fais des vagues , je me pose la question , qui ne me dis pas qu il cour pour quelqu un ou un clan ??? juste hypothese

  4. #14
    Membre F.A.M. Avatar de ICOSIUM
    Date d'inscription
    juillet 2012
    Messages
    2 255

    Par défaut

    ]

    Saha Nassim, c’est juste de te poser des questions à propos de l’auteur, mais il faut reconnaitre malgré tout que c’est la deuxième lettre ouverte qu’il adresse au DRS, et qu’il n’y va pas de main morte. En Algérie c’est un défi lancé à la mort.
    Il serait bien toute fois si toutes les personnes qui ont été au pouvoir, puis virées, nous dévoilent quelques histoires secrètes, quelque soient leurs calculs et arrières pensées, ça ne peut être qu’au bénéfice de l’Algérie des algériens et de l’histoire.
    Dernière modification par ICOSIUM ; 20/02/2013 à 22h13.
    ''Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. ''
    Mandela

  5. #15
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut

    Comme la chaine ENNAHAR qui nous parle de tout, sauf de ce que nous ne savons pas !!!

  6. #16
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par défaut

    Citation Envoyé par dahmane1 Voir le message
    Comme la chaine ENNAHAR qui nous parle de tout, sauf de ce que nous ne savons pas !!!
    La pire c'est El Chorouk lol, ila bghit tfaragh qalbek, c'est la chaine qu'il te faut
    NOT IN MY NAME.

  7. #17
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    juin 2012
    Localisation
    bahrain
    Messages
    2 317

    Par défaut

    Citation Envoyé par ICOSIUM Voir le message
    ]

    Saha Nassim, c’est juste de te poser des questions à propos de l’auteur, mais il faut reconnaitre malgré tout que c’est la deuxième lettre ouverte qu’il adresse au DRS, et qu’il n’y va pas de main morte. En Algérie c’est un défi lancé à la mort.
    Il serait bien toute fois si toutes les personnes qui ont été au pouvoir, puis virées, nous dévoilent quelques histoires secrètes, quelque soient leurs calculs et arrières pensées, ça ne peut être qu’au bénéfice de l’Algérie des algériens et de l’histoire.

    salut ICO , je ss d accord avec toi et BEL je ne dis pas le contraire , ce n est pas le premier sujet que BEL nous fais decouvrir sur cet auteur et donc je l es dis je pleure de larmes et et je ss encore plus d accod avec toi quand tu dis que si tt el monde ce retourne , nous saurons tres content ( surpris et surpris) je ne dis pas le contraire , mais j aimerai bien etre sure que ce monsieur na pas deriere des gents car l ensemble de ces ecrits sont ssuper puissant mais presque jamais de nom des gros bonets , et pourquoi ne pas ecrire sur le net et donner des renseignements avec des noms et des preuves et laisser les algeriens apprecier et juger , pourquoi envoyer une lettre au grand patron et lui dire ce qu il sais je ne vois pas trop le pourquoi des choses mais j auai aimer qu il ecrits plus et donne des noms des faits et des preuves sur le net , ya de quoi en faire des livres et crois moi les algeriens sont tous connecter
    bref

  8. #18
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut

    Citation Envoyé par yasmi Voir le message
    La pire c'est El Chorouk lol, ila bghit tfaragh qalbek, c'est la chaine qu'il te faut
    On dit que la nature ne supporte pas le vide, Echourouq et comme Echourouq est un bon moyen pour ne laisser au aucun vide et pour occuper les esprits faibles et les faibles d’esprit…

  9. #19
    Membre F.A.M. Avatar de ICOSIUM
    Date d'inscription
    juillet 2012
    Messages
    2 255

    Par défaut

    Citation Envoyé par nassim73 Voir le message
    salut ICO , je ss d accord avec toi et BEL je ne dis pas le contraire , ce n est pas le premier sujet que BEL nous fais decouvrir sur cet auteur et donc je l es dis je pleure de larmes et et je ss encore plus d accod avec toi quand tu dis que si tt el monde ce retourne , nous saurons tres content ( surpris et surpris) je ne dis pas le contraire , mais j aimerai bien etre sure que ce monsieur na pas deriere des gents car l ensemble de ces ecrits sont ssuper puissant mais presque jamais de nom des gros bonets , et pourquoi ne pas ecrire sur le net et donner des renseignements avec des noms et des preuves et laisser les algeriens apprecier et juger , pourquoi envoyer une lettre au grand patron et lui dire ce qu il sais je ne vois pas trop le pourquoi des choses mais j auai aimer qu il ecrits plus et donne des noms des faits et des preuves sur le net , ya de quoi en faire des livres et crois moi les algeriens sont tous connecter
    bref

    Peut-être bien qu’il y a des gens derrière ce Mr Malti, lui-même a fait partie de la nomenklatura, il y a des actions qui font partie d’une stratégie. Plus gros bonnets que Rab Dzair et Boutef en Algérie je ne sais qui ça pourrait être ??
    Tous ceux qui sont au pouvoir savent des tas de choses forcément, le pouvoir en place est un pouvoir un corrupteur. Pour le dénoncer à partir du haut de la pyramide, il faut être fort courageux et surtout propre.
    Par définition et par besoin de survie le système ne peut et ne doit en aucun cas avoir en son sein des hommes forts et courageux et surtout propres.
    ''Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. ''
    Mandela

  10. #20
    Membre F.A.M. Avatar de bel1000
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    3 390

    Par défaut

    Citation Envoyé par nassim73 Voir le message
    et dis moi BEL ce malti cest qui, ce n ete pas le vice president ou du moin le deuxieme homme de SONATRACH avant d etre
    renvoyer ????? il disais quoi quand il ete a ce poste ? ou il viens juste de comprendre ???

    bel , je ne defend pas le pouvoir pour etre claire , je parle de malti , je ne comprend pas pourquoi il n a jamais rien dis quand il ete parmis eux et maintenant il fais des vagues , je me pose la question , qui ne me dis pas qu il cour pour quelqu un ou un clan ??? juste hypothese
    il faut lire Hocine Malti ou regarder son interview ( deux parties ) sur rachadtv (elasr)
    c'est un des premiers ingenieurs de l'algerie et c'est lui et ses copains qui ont mis en place les structures de la sonatrach dans les années 1965 ( y'avait pas beaucoup de corruption dans les années 70) puis il a quitté dans les années chadli et il est expert consultant en europe depuis

    L’histoire secrète du pétrole algérien,vue par Hocine Malti

    Saïd Mekki , Maghreb Emergent, 02 Septembre 2010

    L’ingénieur des pétroles Hocine Malti, l’un des fondateurs de la compagne nationale d’hydrocarbures Sonatrach vient de publier une "Histoire Secrète du Pétrole Algérien ", une première histoire "intérieure " consacrée à ce secteur fondamental de l’économie nationale. Une plongée dans la variante algérienne du "syndrome hollandais".

    Dans ce livre passionnant, entre mémoires et actualité, l’auteur livre des mines d’informations sur la saga pétrolière de l’Algérie indépendante et porte un regard critique et argumenté sur les développements pétroliers qu’il suit avec la précision d’un témoin et d’un acteur au plus près des événements. Au plan historique, l’éclairage sur la création de Sonatrach est tout simplement essentiel pour la compréhension des enjeux de décolonisation et de la réappropriation d’une ressource qui s’avérera au fil du temps bien plus handicapante que favorable pour le développement général du pays. Les portraits des acteurs, que ce soient ceux de la genèse de Sonatrach ou d’autres qui ont à un moment ou un autre joué un rôle important dans l’évolution souvent convulsive de la société nationale, sont nuancés mais révélateurs. Le souci d’objectivité et de distanciation analytique caractérise un ouvrage fouillé de près de 350 pages, agréable à lire et jamais empreint du moindre jargon. L’homme sait de quoi il parle, il a été "présent, dès 1964 et pendant près d’une vingtaine d’années, au cœur même de l’outil pétrolier de l’Algérie, la Sonatrach, ou en détachement auprès de certaines de ses ramifications à l’étranger, et que j’ai continué ensuite à baigner jusqu’à ce jour dans un environnement pétrolier ".

    Hocine Malti a donc intensément vécu les périodes qu’il relate ; nombre d’anecdotes viennent illustrer les différents périodes traversées depuis les balbutiements de l’industrie pétrolière nationale. La dimension internationale est omniprésente avec l’effacement progressif des français et la présence de plus en plus marquée des américains en dépit de relations diplomatiques erratiques.

    L’auteur narre par le menu les tensions algéro-françaises des années soixante qui toucheront un point de crise en 1971 qui se dénouera l’année suivante à l’issue d’âpres négociations. Au plan interne, la mort de Boumediene, personnage contrasté, donnera lieu à des révisions déchirantes ou l’intérêt du pays a été sacrifié, selon lui, sur l’autel des contradictions du régime et des animosités personnelles.
    Chavez vs Khelil

    La période récente, et les tentatives de "dénationalisation " au profit des américains par Chakib Khelil, ministre du pétrole récemment limogé, est implacablement mise à nu et reliée au contexte international. Selon Malti, la loi sur les hydrocarbures qui a été imposée après l’élection présidentielle de 2004 n’a pas été appliquée en raison d’une levée de bouclier au sein de l’Opep. "L’Algérie et les pays de l’OPEP devaient une fière chandelle au président vénézuélien Hugo Chavez, dont l’intervention fut sans doute décisive dans cette affaire. Il avait réussi, lors d’une visite à Alger spécialement programmée à cet effet en mai 2006, à convaincre son homologue algérien de changer d’avis, compte tenu de l’immense dommage que son initiative causerait à tous les pays producteurs de pétrole " écrit Malti.

    L’auteur met en perspective les stratégies de puissances autour du pétrole et les manœuvres des néoconservateurs américains autour de Dick Cheney avec les changements de cap que connait l’Algérie. Les luttes de pouvoir, les règlements de compte et les jeux d’influence qui caractérisent la gestion de la rente depuis 1962 sont passés au crible du regard expert dont la rigueur n’exclut pas, au contraire, l’expression d’opinions et de sentiments.
    Un constat implacable

    Mais malgré une tonalité critique sévère – et très charpentée - Hocine Malti s’attaque essentiellement à un mode de gestion qui s’est révélé aussi peu transparent que globalement inefficace. "…car ce que l’on sait des hydrocarbures algériens, ce que l’on en a vu ou ce que l’on en voit ne constituent que la partie visible de l’iceberg. On ne peut que constater, plus d’un demi-siècle plus tard, que le bonheur de ce peuple lui a été volé par ses dirigeants, que le pays est devenu un enfer, tandis que le sort de millions d’Algériens n’est que malvie et souffrances, voire sang et larmes. Pourquoi ce don du ciel qui aurait dû causer joie et bonheur est-il devenu source de tels malheurs ? L’argument souvent invoqué est qu’il existerait une "malédiction pétrolière ". Auquel cas il n’y aurait rien d’autre à faire, pour y mettre fin, que d’attendre le tarissement de tous les gisements pétroliers ou que l’on cesse de les exploiter. Mais à vrai dire, l’Algérie est malade de ses dirigeants, pas de son pétrole. "
    La variante algérienne de la "maladie hollandaise "

    Bien plus qu’une chronique du désenchantement et des espoirs déçus, cette contribution est un bilan et un état des lieux. Le constat est sans appel : la rente pétrolière n’a pas été un facteur de progrès et de croissance. Au contraire, la manne souterraine a stérilisé la créativité et l’initiative en portant à un degré dangereux la dépendance totale de l’Algérie vis-à-vis des importations, variante algérienne de la célèbre "maladie hollandaise " selon Hocine Malti. Les conclusions de l’auteur sont sans appel : la rente a stimulé la médiocrité et nourri la bureaucratie et ses perversions ; la corruption est le mode de fonctionnement habituel d’un système autoritaire centré sur la rente. Les sombres affaires de malversations qui ont récemment impliqués la sphère dirigeante de Sonatrach ponctuent un impressionnant tableau de mœurs. Divisé en dix neuf chapitres et une conclusion générale, "L’Histoire Secrète du Pétrole Algérien " est une chronologie vivante et haute en couleurs des événements qui ont marqué l’évolution du secteur pétrolier et déterminé pour une très large part l’histoire toute entière du pays depuis l’indépendance. Tant pour les historiens que pour les spécialistes où le public général, cette "Histoire Secrète du Pétrole Algérien " est une lecture nécessaire. L’ouvrage que signe Hocine Malti, première histoire intérieure des hydrocarbures, constitue déjà une référence.

    Hocine Malti "Histoire Secrète du Pétrole Algérien "

    Editions La Découverte, Septembre 2010


    partie 2

    http://www.youtube.com/watch?v=HMAM6IZw5cY


    C'EST SUPER INTÉRESSANT POUR CONNAITRE LES DESSOUS DE LA POLITIQUE

    dans un passage il parle du role nefaste de larbi belkheir et les prises de position de Belaid Abdeslam
    Dernière modification par bel1000 ; 22/02/2013 à 05h06.
    Mon rôle dans la vie consiste à pointer le mal, les spécialistes sauront comment le combattre.

    el bolitik tkhabete

Discussions similaires

  1. les "rebelles" lybiens veulent "liberer" L'Algerie par les armes(video)
    Par sangha74 dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 5
    Dernier message: 28/10/2011, 08h01
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 22/02/2010, 01h17
  3. Kamel Messaoudi " ya dzair "
    Par kredence dans le forum Musique & Cinéma
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/02/2010, 22h05
  4. Burqa : le "New York Times" accuse Sarkozy d'"attiser la haine"
    Par kredence dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/01/2010, 12h15
  5. Réponses: 28
    Dernier message: 17/12/2009, 19h58

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •