Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Discussion: Hocine Malti explique ses motivations

  1. #1
    Membre F.A.M. Avatar de bel1000
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    3 390

    Par défaut Hocine Malti explique ses motivations

    Hocine Malti explique pourquoi il a fait une lettre au général toufik et par la meme occasion annonce qu'annuellement c'est plus de 03 milliards de dollars qui sont détournés et certains parlent meme de 10 milliards.

    Mon rôle dans la vie consiste à pointer le mal, les spécialistes sauront comment le combattre.

    el bolitik tkhabete

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    juin 2012
    Localisation
    bahrain
    Messages
    2 317

    Par défaut

    salam bel , m a tu envoyer le lien pour le telechargement du livre ?

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de bel1000
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    3 390

    Par défaut

    Citation Envoyé par nassim73 Voir le message
    salam bel , m a tu envoyer le lien pour le telechargement du livre ?
    http://www.fichier-pdf.fr/2012/01/28...e-algerien-fr/
    Dernière modification par bel1000 ; 25/02/2013 à 17h40.
    Mon rôle dans la vie consiste à pointer le mal, les spécialistes sauront comment le combattre.

    el bolitik tkhabete

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut

    Le patron du groupe revient sur les scandales : Sonatrach est «entre de bonnes mains»

    par Moncef Wafi


    Après la déclaration de son ministre de tutelle et les avertissements présidentiels, c'est au tour du Président-directeur général de la Sonatrach, Abdelhamid Zerguine, de se prononcer sur les derniers scandales de corruption liés à la gestion de la compagnie nationale des hydrocarbures. Lors de son passage, hier matin sur les ondes de la Radio chaîne 3, le PDG de Sonatrach a été un peu plus prolixe que Youcef Yousfi ou encore le Chef de l'Etat sur le sujet en les condamnant dans un premier temps. Mettant en exergue la solidité de la compagnie, il précisera que ces affaires restent «des agissements individuels que la Sonatrach combattra», épargnant par là le mode de gestion de la compagnie en voulant rassurer quelque part le reste de l'Algérie. «La société est entre de bonnes mains», dira-t-il, même si à l'avenir, et pour lutter contre toutes les formes de corruption et des pratiques frauduleuses, une batterie de mesures a été mise en place. Selon M. Zerguine, ces mesures passent forcément par renforcer le contrôle interne de la compagnie et superviser la passation des marchés. La fonction audit a été ainsi confortée au sein du groupe, en la rendant indépendante des organigrammes usuels de Sonatrach, a précisé le PDG. M. Zerguine, qui s'exprimait à l'occasion du 42e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures, est revenu sur l'attaque terroriste du 16 janvier dernier qui a visé le complexe gazier de Tiguentourine et plus précisément sur les mesures à prendre pour le renforcement de la sécurité des sites énergétiques isolés après un diagnostic de l'ensemble du dispositif qui avait permis de relever certaines insuffisances. Le PDG de la Sonatrach a évoqué, comme l'une des solutions préconisées, «l'armement du personnel sur les sites reculés». Aux lendemains de l'attaque du site gazier d'In Amenas, Tiguentourine, par un commando islamiste et la tentative de sabotage du gazoduc de Bouira, Sonatrach avait planché sur une nouvelle stratégie de défense de ses infrastructures. M. Zerguine avait annoncé, alors, à la Radio nationale que Sonatrach réfléchit sur de nouvelles mesures pour sécuriser ses sites pétroliers et gaziers. Cette réflexion sera en concert avec les services de sécurité, a-t-il ajouté. Rappelons que suite à la prise d'otages d'In Amenas, le Japon, qui a perdu dix de ses concitoyens employés sur place par la société nippone Japan gaz corporation, a évoqué le renforcement de la sécurité de ses travailleurs au même titre que certaines compagnies étrangères opérant en Algérie qui ont proposé d'assurer la sécurité de leurs travailleurs et équipements à l'intérieur des installations qu'elles exploitent. La réaction d'Alger ne s'est pas fait attendre puisque le ministre de l'Energie et des Mines s'est montré ferme en déclarant que pour l'Algérie «il n'est pas question d'accepter des forces de sécurité extérieures» pour sécuriser les installations pétrolières et gazières dans le sud du pays. «L'Algérie dispose des moyens nécessaires pour assurer la sécurité de ses installations énergétiques», dira-t-il en substance, ajoutant que la sécurité allait être renforcée. Par ailleurs, et abordant les autres aspects de la compagnie, son PDG a annoncé qu'elle prévoit de tripler le budget réservé à l'exploration en vue d'augmenter le potentiel énergétique national, que ce soit en ressources conventionnelles ou non conventionnelles. M. Zerguine, qui a souligné l'effort d'exploration consenti depuis quelques années, estime que les découvertes enregistrées restent «modestes» ne contribuant qu'à hauteur de 30% de la consommation domestique annuelle. Il a relevé, en outre, l'augmentation sensible de la consommation nationale du gaz qui n'est pas rationalisée, selon lui. «Notre production de gaz est de 80 milliards de m³, nous exportions 60 milliards de m³. Nos exportations de gaz sont en train de diminuer, c'est une réalité, car nous privilégions toujours la consommation nationale, mais nous considérons que la consommation nationale n'est pas rationalisée», a-t-il regretté. Quant aux capacités nationales de raffinage, il dira qu'elles seront augmentées pour faire face à la demande nationale en produits pétroliers. Ainsi et avec la réhabilitation de la raffinerie d'Arzew, les capacités nationales de raffinage seront portées à 27 millions de tonnes contre 22 millions de tonnes actuellement. Le PDG de la Sonatrach annoncera également la réalisation de 4 nouvelles raffineries de 5 millions de tonnes chacune et qui devront entrer en production à partir de 2016 et 2017. Une autre raffinerie de 10 millions de tonnes est en projection, a encore ajouté le premier responsable de la compagnie et également la réalisation d'un port en offshore. Par ailleurs, 48.000 tonnes d'urée produites par Sonatrach en association avec le groupe Orascom, sont mises sur le marché national avec des prix défiant toute concurrence. «Nous les offrons à nos paysans à 30.000 dinars la tonne contre plus de 50.000 dinars la tonne sur le marché», a souligné le PDG de la Sonatrach.

    Le patron du groupe revient sur les scandales : Sonatrach est «entre de bonnes mains»

    Tu sais bel1000, on ne peut demander au Président quelque chose qu’il a toujours évité d’en parler !!!

    A lire l’analyse « Dossiers de corruption : Bouteflika contraint de rompre son silence » en page 2, Quotidien d’Oran du 25/02/2013

  5. #5
    Membre F.A.M. Avatar de bel1000
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    3 390

    Par défaut

    si je dois repondre à cet imbécile de pantin aux commandes de la sonatrach alors je lui poserai une seule question:

    puisque la sonatrach est en de bonne main, pourquoi IMPORTE t-elle pour 3000 tonnes d'hydrocarbures par an?

    voila un aperçu :
    http://www.lematindz.net/news/5071-p...ans-plomb.html

    dans l'étude de Monsieur NazimTaleb ( economiste du mouvement Rachad) il dit que la tunisie un pays qui n'a pas de petrole les capacités de filtrage sont plus importantes que celles d'algerie

    l'algerie est entre des mains mais bonnes je ne crois pas un instant
    bientot d'autres scandales eclateront et nous verrons leurs dirigeants nous raconter aussi des bobards

    la sonelgaz
    les ptt
    les wilayas
    les dairas
    les banques

    tout le monde sait qu'à bab azzoun l'euro s'echange en plein air au vu et au su de tous et surtout des magistats et de la police à moins de 300 m de la place

    chante canari chante
    Dernière modification par bel1000 ; 25/02/2013 à 19h01.
    Mon rôle dans la vie consiste à pointer le mal, les spécialistes sauront comment le combattre.

    el bolitik tkhabete

  6. #6
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut

    La justice italienne vient de mettre au jour un vaste réseau de corruption autour de l'ENI et de la Saipem, et dont les ramifications concernent la société algérienne du gaz Sonatrach. Une affaire qui éclate quelques semaines après la meurtrière prise d'otages sur le site gazier d'In Amenas au sud de l'Algérie. « El Watan Week-end », l'hebdomadaire du quotidien algérien, ironise en titrant : « cinq leçons pour détourner l'argent de Sonatrach »,...

    Algérie*: cinq leçons pour détourner de l'argent de la Sonatrach, Presse étrangère

  7. #7
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut 64 millions d’euros pour rénover le siège de Ghermoul

    ,,,Un autre marché, d’un montant de 64 675 000 d’euros, a également suscité de lourdes interrogations. Légitime quand on sait que cette importante enveloppe a trait uniquement à des travaux de rénovation de l’immeuble Ghermoul, à Alger. Attribué à la société Imtech Deutschland Gmbh and Co.Kg en juillet 2009, ce contrat a été signé après consultation restreinte. Le choix d’Imtech est encore plus surprenant, du fait qu’il s’est fait au détriment de la société libanaise Ccic, dont l’offre était de loin la moins-disante. L’entreprise a été tout simplement écartée et d’une manière flangrante au profit de Imtech, qui par la suite a sous-traité avec d’autres intervenants pour la réalisation du contrat. Le détail des factures relatives à cette prestation donne le tournis. Rien que le mobilier de bureau coûte 4,950 millions d’euros, les sanitaires 1,710 million d’euros, le revêtement 3,520 millions d’euros, les cloisons et faux plafonds 4,320 millions d’euros, l’équipement de cuisine 1,021 million d’euros, menuiserie et bois 4,930 millions d’euros, etc., sans oublier les travaux de démolition au prix de 945 000 euros…

    http://lequotidienalgerie.org/2010/0...e-de-ghermoul/

Discussions similaires

  1. Lettre ouverte à Monsieur Hocine Aït-Ahmed
    Par dahmane1 dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 11
    Dernier message: 16/01/2012, 06h52
  2. Motivations des touristes dans les désert
    Par Amine desert dans le forum Le Café
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/06/2010, 20h21
  3. Réponses: 5
    Dernier message: 04/06/2010, 16h41
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 10/11/2009, 09h41
  5. comment vous l'auriez expliqué?
    Par lintelink dans le forum Islam : Questions et Réponses
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/03/2009, 12h45

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •