En 2014, l'armée de l'air russe recevra une version spéciale du Su-25 destiné à détruire et à contourner les systèmes de défense antiaérienne, écrit mardi le quotidien Izvestia.
Une source de l'état-major de l'armée de l'air a déclaré que les essais de la nouvelle mouture du Su-25 devraient être achevés en mai prochain, après quoi sa production en série pourra être lancée.

"Cette version est capable d'identifier et d'éliminer des systèmes de défense antiaérienne aussi puissants que les Patriot américains, dont plusieurs unités ont été projetées en Turquie en raison de la guerre civile en Syrie", a-t-il déclaré.

Seuls les Etats-Unis disposent pour l'instant d'avions capables d'éliminer les systèmes de défense antiaérienne le F-16CJ Wild Weasel et le EF-18 Growler. Leur tâche consiste à supprimer la défense antiaérienne de l'ennemi sans pénétrer dans son rayon d'action, tandis que le nouveau Su-25 pourra agir à l'intérieur de cette zone en attaquant les systèmes sol-air et d'autres cibles terrestres.

Le Su-25 blindé et équipé de systèmes radar de bord, même dans sa version la plus performante, reste vulnérable face à la défense antiaérienne moderne. C'est pourquoi le nouvel avion d'assaut est équipé d'un système spécial muni d’antennes placées sous le revêtement, qui détectent la direction du rayon et classent le type de source.

L'avion sera également muni d'un système de détection des rayons laser et infrarouges et d’un système d'aveuglement des ogives guidées dans le spectre infrarouge. Tous les systèmes de bord sont intégrés dans un complexe commun et l'ordinateur prend automatiquement sa décision en fonction de l'information reçue. Tout cela permettra à l'avion d'assaut de dominer dans la zone de défense antiaérienne de l'ennemi, grâce à l'envoi d'ondes de brouillage radio et infrarouges.

D'où sa vocation tactique et stratégique à prendre la tête des groupes d'avions d'assaut ou de bombardiers classiques. Mais il pourra également agir seul.

L'expert indépendant Anton Lavrov confirme que la nouvelle version du Su-25 doit avoir un système d'autodéfense bien plus performant et être équipé de missiles antiradars modernes.

La source de l'état-major souligne que les Patriot américains ne sont pas les seuls ennemis du nouveau Su-25. Mais l'armée de l'air russe ne peut pas ignorer leur apparition en Turquie. Les Etats-Unis, les Pays-Bas et l'Allemagne ont fourni six Patriot à leur allié de l'Otan au début de l’hiver, déployés au sud et au sud-est du pays, près de la frontière syrienne.

rian.ru