Une Britannique doit accoucher cette semaine du premier bb ayant fait l'objet d'un diagnostic primplantatoire afin d'viter qu'il porte un gne qui aurait accru de manire significative ses risques de dvelopper un cancer du sein.

La future mre de 27 ans, qui prfre conserver l'anonymat, a dcid de recourir cette slection gntique parce que la grand-mre, la mre et la soeur de son mari ont eu un cancer du sein. Le bb est issu d'un embryon prslectionn afin de s'assurer qu'il n'est pas porteur du gne BRCA 1, ce qui aurait accru de 50 80% ses risques de dvelopper la maladie.

Slection
Le diagnostic primplantatoire (DPI) consiste prlever une cellule de l'embryon quand il a environ trois jours et de l'analyser pour dterminer s'il est porteur d'une affection gntique. Si tel est le cas, il est cart au profit d'un autre, exempt de l'anomalie. Le DPI est interdit en Allemagne, en Autriche, en Italie et en Suisse. Il est autoris en Belgique, au Danemark, en Espagne et au Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni a largi en 2006 la possibilit de recourir au DPI, pour y ajouter la mutation gntique BRCA 1. Plusieurs DPI ont dj t effectus pour viter des cancers aux Etats-Unis et en Belgique. "Nous avons estim que s'il y avait une possibilit d'liminer (ce risque) pour nos enfants, nous devions le faire", avait expliqu la future mre en juin.

Perfection?
Les parents ne savent pas s'il s'agit d'un garon ou d'une fille mais un enfant de sexe masculin pourrait de toute faon transmettre le gne aux autres gnrations. "Le but n'est pas seulement de faire en sorte que l'enfant n'ait pas le gne, mais d'interrompre sa transmission de gnration en gnration", a dclar la BBC Paul Serhal, spcialiste de la fertilit l'University College Hospital de Londres.

Josephine Quintavalle, du mouvement chrtien "CORE", a critiqu cet eugnisme: "Cela nous mne encore plus loin sur la route qui finalement aboutit la fabrication de bbs parfaits", a-t-elle dit sur la BBC. (belga)
23/12/08 18h03