La Russie n'a plus l'intention d'acheter des drones à l'étranger, elle a lancé sa propre production de ces appareils, a annoncé vendredi Alexandre Fomine, directeur du Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS), à la radio Echo de Moscou.
"Nous avons lancé la production nationale de drones, nous avons beaucoup de sociétés qui travaillent sur ce problème. Oui, nous en avons acheté dans le passé, mais c'était nécessaire pour commencer, à présent, nous pouvons nous débrouiller tout seuls", a indiqué M.Fomine.
En 2010, Anatoli Serdioukov, qui occupait à l'époque le poste de ministre russe de la Défense, a annoncé que la Russie avait acheté un lot de drones israéliens. En 2012, la Russie a lancé l'assemblage de drones israéliens Searcher MkII, baptisé Forpost (Avant-poste) en Russie, et Bird Eye 400, baptisé Zastava (Poste) à Ekaterinbourg, dans l'Oural, conformément à un contrat signé par le groupe russe Oboronprom (industries d'armements) et Israel Airspace Industry (IAI).
Pendant les années 1960, l'URSS est devenu le premier pays à inventer un appareil sans pilote sur la base d'un avion Tupolev Tu-154, a rappelé M.Fomine. La navette spatiale soviétique Bourane, créée pendant les années 1980, a aussi été automatique. Mais le monde change et c'est Israël qui est devenu un exportateur important d'armes grâce à la "fuite des cerveaux" de l'ex-URSS, selon lui. "La plupart des idées et cerveaux sont arrivés en Israël de notre pays", a noté M.Fomine.

rian.ru