Salam



Voilà l'article, dont je parlais sur un autre fil



Amina Al Filali,16 ans, a été obligée par la loi à épouser celui qui l'avait violée. La jeune fille s'est suicidée en absorbant de la mort aux rats, déclenchant une réflexion dans le pays sur la protection des femmes.

Elle s'appelait Amina Al Falali, elle avait 16 ans. Le samedi 10 mars, elle s'est tuée près de Tanger avec de la mort aux rats. La raison de son geste bouleverse le Maroc : violée à 15 ans, elle avait été contrainte d'épouser son agresseur. Cet arrangement est prévu par la loi marocaine et permet à son violeur d'échapper à la prison. Le drame a provoqué une vaste mobilisation sur la blogosphère et dans les médias. Une pétition pour l'abrogation de «l'article de loi criminel» et intitulé «Nous sommes tous Amina Al Filali» a été mis en ligne sur Facebook. «Au delà de l'aspect législatif, c'est une affaire de mœurs, de perception de la femme-objet qui perdure, du manque d'éducation à proprement parler et d'éducation sexuelle notamment», estime le quotidien francophone l'Économiste .