Rush sur certains produits à la veille des examens : Ces médicaments qui s'écoulent comme des petits pains

par A. Zerzouri
Il est bien loin le temps des mères qui font accompagner le petit déjeuner de l'élève qui part le matin affronter les épreuves d'examens de fin d'année, la sixième, le BEM ou le bac, par un petit morceau de sucre.

Cette habitude ne fait plus recette aujourd'hui avec la disponibilité d'un florilège de puissants fortifiants dont l'étalage chez le pharmacien donne un large choix pour ceux qui veulent soigner la fatigue et le stress à l'approche du rendez-vous.

En somme, le souci de renforcer les capacités de la mémoire et de la concentration des élèves, puisque c'est le but recherché à la veille des examens, a engendré ces derniers jours une forte demande sur certains produits pharmaceutiques, particulièrement le magnésium et les cocktails multi-vitaminés. « C'est la période où le magnésium et les vitamines du groupe B, particulièrement B1, B9 et B12, des nutriments qui jouent un rôle primordial dans le phénomène de la mémorisation, s'écoulent comme des petits pains », affirment plusieurs pharmaciens interrogés sur ce phénomène du recours aux produits « dopants » avant les examens. « Comme à l'accoutumée, nous recevons en pareille période beaucoup de clients à la recherche de produits qui augmentent les capacités intellectuelles et physiques des élèves des classes d'examens », nous a indiqué M. Raouf Aïeb, un professionnel de la santé et porte-parole du Snapo. Celui-ci ajoutera que certains produits très demandés, comme « mémoire + », enregistrent une rupture de stock du fait de la pression qui existe durant cette période d'examens. Notre interlocuteur précisera que les fortifiants en sirop, comme « génikid » et « enermag », destinés aux jeunes enfants, ont fait l'objet d'une très forte demande à la veille des examens de la sixième. Les deux produits les plus vendus dans les pharmacies, ces jours d'examens, demeurent la gelée royale, écoulée à partir d'un prix de 560 dinars, et « juvamine mémoire et concentration », dont le prix avoisine les mille dinars. Même les boissons énergisantes sont très prisées par les élèves en période de préparation et le jour même des examens. Les ménages, bien sûr chacun selon son portefeuille, ne regardent généralement pas à la dépense lorsqu'il s'agit de mettre à la disposition de leurs enfants des produits qui pourraient apporter un « plus » à la mémoire, les aider à lutter contre la fatigue et augmenter leurs capacités intellectuelles. Mais, selon M. Raouf Aïeb, rien ne peut égaler une nutrition équilibrée pour bien se préparer à ces rendez-vous d'examens. Le fait est là ! soutiendra-t-il, le recours excessif aux produits pharmaceutiques révèle les mauvaises habitudes alimentaires des Algériens, qui ne tiennent pas compte des menus journaliers équilibrés, en favorisant dans le cas des élèves en période d'examen des aliments riches en vitamines naturelles, en fer (lentilles et épinards) et en oméga (comme le poisson), et pour compléter ses conseils, ce spécialiste de la santé dira, il faut surtout bien dormir et boire beaucoup d'eau pour être d'attaque le jour « j ».