Le tribunal correctionnel de Mostaganem a prononcé le 30 mai 2013, la condamnation à un an de prison ferme assorti d’une amende de 5 millions de centimes à l’encontre du « raki » Belahmar Hadj pour activité illégale.

Les faits de cette affaire remontent au 27 mai 2013 à Mazagran, suite à une perquisition au domicile du « raki » où il a été découvert un lot entier de consommables médicaux tels que des sachets de sérum, etc.Exerçant la Rokia, Hidjama et autres pour chasser les Djinns et guérisseur de maladies, Belahmar a répondit aux questions du président du tribunal :« Récitez-moi le verset (45) ? » dira le juge.Après un laps de temps, BH répondit nettement et sans bavure : « je ne sais pas les versets du Coran à part la « Fatiha ».Stupeur dans toute la salle d’audience.« je me base sur les conférences des « Oulamas » des chaines « satellitaires », pour la Rokia et Hidjama. Quant à sa sœur, Belahmar W., qui est « aide-soignante » et B.A, un assistant qui a une grande connaissance du saint- Coran ont été condamnés à un an de prison avec sursis.Les avocats de Belahmar ont plaidé l’innocence de leur client et que grâce au travail qu’il faisait, il a obtenu des distinctions de la chaine de télévision Echorouk et autres chaines de radio étrangères. Le procureur de la République avait requis la peine de 3 ans de prison ferme à l’encontre du « raki ».

Mostaganem : 1 an de prison ferme pour le « Raki » Belahmar