Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: Le christianisme de garage existe et peut conduire à des dérives sectaires

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Le christianisme de garage existe et peut conduire à des dérives sectaires

    Le christianisme de garage existe et peut conduire à des dérives sectaires


    ENTRETIEN AVEC SALAH CHALAH, PASTEUR DE L’ÉGLISE THAFATH :
    «Le christianisme de garage existe et peut conduire à des dérives sectaires qui peuvent nuire à la société»

    Le Soir d’Algérie : Fêter la naissance du Christ, ici et maintenant, qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

    Salah Chalah : Avant toute chose, cela nous rappelle la venue de Dieu en la personne du Christ pour montrer le chemin du salut pour l’humanité Son impact pour nous, en tant qu’Eglise d’Algérie, nous rappelle que l’église appartient au Seigneur. Et, malgré les difficultés, le combat et les luttes, nous sommes, en tant que bâtisseurs d’Eglise, pleins d’espérance dans le fait que c’est le Seigneur qui conduit l’histoire de cette nation. C’est lui qui est venu sur terre pour accomplir une mission et continue, par son Eglise, à perpétuer cette œuvre de salut. C’est tout cela l’importance de se rappeler de la naissance du Christ.

    Est-il facile d’être chrétien et de vivre sa chrétienté, aujourd’hui, en Algérie ?

    Non. J’estime que c’est toujours difficile. Il y a des gens aujourd’hui qui sont pénalisés et qui ont perdu leur emploi uniquement à cause de leur chrétienté. La difficulté vient surtout des autorités. Nous sommes juste tolérés. C’est dommage. Les autorités n’ont pas encore fait leur travail sur le plan administratif. Il y a des lois qui nous répriment et qui sont en contradiction avec la Constitution, sans parler de la charte onusienne des droits de l’homme et des autres traités ratifiés par l’Algérie On est effectivement confrontés à beaucoup de difficultés et l’Algérie se place entièrement en porte-à-faux avec tous ces textes et ces conventions internationales. J’estime aussi qu’on ne peut pas imposer la foi à une personne. C’est un fait qui relève d’un choix individuel. Je respecte les convictions religieuses des musulmans et mon Dieu me dit de les respecter, mais je ne suis pas d’accord avec le discours qui prétend qu’on ne peut être que musulman dans un pays majoritairement musulman. Je n’ai aucunement la prétention de pousser les gens, par le discours ou d’autres moyens, à épouser ma foi. Et j’estime qu’il n’est pas juste que les autorités nous mettent de côté. Nous avons le sentiment que l’Etat algérien a honte de nous. On nous présente comme la lèpre de ce corps qui s’appelle Algérie. N’oublions pas que le ministre des Affaires religieuses s’est exprimé de la sorte et nous a présentés comme nouveau fléau qui menace l’Algérie, au lieu de reconnaître l’existence d’un nouveau phénomène social. Je trouve dommage qu’un tel discours, qui engage toute la République, soit tenu par un représentant officiel de l’Etat. Nous avons espoir que les choses vont s’améliorer et iront dans le bon sens. C’est pour cela que nous demeurerons joyeux, malgré toutes ces difficultés.

    Hormis cette hostilité qui se manifeste, selon vous, du côté institutionnel,
    comment vivez-vous dans votre environnement de tous les jours ?

    Depuis une douzaine d’années d’existence, nous n’avons jamais ressenti une manifestation d’hostilité ni de mépris de la part de la population. Il y a, bien sûr, des semaines où nous avons droit à des jets de pierres, à des gros mots, mais ce sont des cas rares et isolés. C’est pour cela que je formule l’espoir de voir l’Etat œuvrer dans le sens de l’ouverture. C’est à l’Etat, à travers toutes ses institutions, que revient la responsabilité de l’éducation au civisme et au respect des différences.

    On vous reproche de faire du prosélytisme, d’user de procédés répréhensibles, comme donner de l’argent à des citoyens pour les amener à se convertir et à épouser votre foi…

    C’est bien d’entendre ce genre de propos, mais restent les preuves… Jusqu’à maintenant, aucune preuve n’a été avancée pour étayer de telles accusations. Y a-t-il des personnes qui ont été prises en faute et qui ont reconnu avoir été soudoyées avec une minable somme de 5 000 euros pour se convertir ? A ma connaissance, non. J’estime que tout cela procède de la propagande qui n’a aucun fondement. Je dirai même que nos accusateurs sont en train de nous accabler de procédés et de moyens dont ils usent.

    Avez-vous des liens avec le mouvement évangéliste mondial ?

    On est avant tout protestant. Les uns nous prennent pour des évangélistes, d’autres pour des réformés et que sais-je encore ? J’estime qu’on appartient au corps du Christ avant tout et qu’on est catholique dans le sens universel, qu’on est protestant du fait qu’on est rentré dans cette œuvre de réforme, qui consiste à se désengager de tout ce qui a été ajouté à la foi et à la doctrine à travers l’histoire. Laissez-moi seulement vous dire que nous croyons en l’autorité de la Bible dans notre vie. A partir de là, libre à chacun de nous mettre dans la case de son choix. Nous sommes tout simplement chrétiens et nous voulons vivre en tant que tels, dans notre république, en toute dignité et dans le respect et l’amour du prochain, comme nous l’enseigne notre Bible.

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Le christianisme de garage existe et peut conduire à des dérives sectaires Part 2

    Vous êtes aujourd’hui une petite communauté qui espère peut-être s’agrandir et voir s’élargir son audience bien plus que celle qu’elle a aujourd’hui.

    C’est mon espérance, c’est le cœur de Dieu. Il nous dit dans sa parole que «Dieu veut que tous les hommes parviennent à la connaissance du Christ». Nous, nous voulons que tous les hommes entendent la bonne nouvelle et le message de l’Évangile. C’est la raison de notre espérance. Ce n’est pas du prosélytisme, mais nous portons notre foi à qui nous le demande. Maintenant, si le fait de partager ma foi, d’en faire témoigner à mon prochain est traité de prosélytisme, alors j’assume entièrement. Dire que l’Eglise va s’agrandir, je dis amen, c’est mon espérance. Nous travaillons pour que tous les hommes entendent la bonne nouvelle. Mais il reste que le choix de croire ou de ne pas croire appartient à chaque individu

    De façon pratique, comment faites-vous pour partager la bonne nouvelle, témoigner de votre foi, sachant que la loi réprime et criminalise toute forme de prosélytisme ?

    Nous sommes conscients de l’existence de la loi, mais nous n’avons jamais mené des campagnes d’évangélisation, nous n’avons pas de stratégie. La seule stratégie, c’est tout simplement ce désir de chaque chrétien de témoigner à son prochain ce qu’il a vécu. Ce qui est un acte qui se limite à un niveau individuel, qui n’engage pas une communauté ou un groupe. Les gens témoignent et le Seigneur fait le reste. Nous ne faisons pas du prosélytisme et nous ne développons aucune stratégie. Il y a des gens qui témoignent en public de leur foi. On est quelquefois mis devant des situations de fait accompli par des gens qui nous posent des questions et auxquelles on est obligé de répondre. On n’a pas honte de notre foi, on l’assume, En tant que citoyen de ce pays, j’estime que nous avons le droit d’assumer nos convictions. Rien ni personne ne pourra faire taire la voix de l’Évangile.

    Est-ce qu’il y a des démarches qui ont été faites auprès des pouvoirs publics pour l’édification de nouveaux lieux de culte et églises ?

    Oui, des démarches ont été faites par le président de l’Église protestante d’Algérie (et précise qu’il faut confirmer avec ce dernier, ndlr) qui a déjà déposé deux demandes auprès du ministère des Affaires religieuses. Les institutions concernées fuient cette responsabilité. Aucune réponse ne nous a été fournie, c’est le règne de ni oui, ni non. Mais il est évident que la réponse est négative.

    Où seront construits ces lieux de culte, dans le cas où l’autorisation des autorités sera obtenue ?

    Du côté de Béjaïa, la priorité. Nous, pour notre part, nous avons la chance de posséder cet espace, car nous agissons, comme vous le savez, dans un cadre associatif. Mais la priorité est donnée à des églises, à des communautés qui ne sont pas dotées d’espaces et de lieux de culte appropriés. Il faut se poser la question pour le christianisme de garage, celui de maison et de villa existe. C’est un fait qui est la honte de nos autorités qui ne veulent pas prendre leurs responsabilités pour laisser s’édifier des églises et des lieux de culte.

    Cette forme d’existence peut favoriser des dérives, du genre sectaire, par exemple…

    Malheureusement oui et nous avons saisi les autorités à propos de ce phénomène qui échappe à notre contrôle.

    Vous reconnaissez donc l’existence de dérives sectaires ?

    Comme dans toutes les religions, il y a des dérives sectaires. Cette situation reste, heureusement, au niveau doctrinal et des idées. Le chrétien est, par principe, un être pacifique et, même s’il est différent de l’autre il ne pensera jamais à prendre les armes. Mais, cela reste des dérives qui peuvent nuire, effectivement, tôt ou tard à cette société. Mais ce n’est pas à nous d’assumer cette responsabilité de contrôle et de prévention. Mais je pense qu’on l’assumera, à condition que les autorités nous donnent les moyens et acceptent de composer avec l’Église protestante d’Algérie, parce que nous ne connaissons pas tous les groupes. Nous ne pouvons pas jouer le rôle de gendarmes pour surveiller ces groupes. Mais, si l’Etat favorise, comme en France, la création d’une fédération avec une forme institutionnalisée et avec des statuts, cela nous réjouirait et chacun assumera alors ses responsabilités devant la loi. Depuis plus de 30 ans, l’Église protestante d’Algérie, EPA, existe, dispose d’un agrément qui est toujours en vigueur, mais ne dispose pas d’une mise en conformité avec la loi.

    Vos relations avec les catholiques ?

    Ce sont nos frères devant le Christ et nous nous respectons dans nos différences.
    Pour finir, un mot sur l’histoire de l’église que vous dirigez et sur votre propre itinéraire ?
    Nous avons commencé à travailler à Tizi-Ouzou en 1996 et, depuis, on continue à être au service du Seigneur et de nos frères. Les autorités étaient informées de notre existence et nous sommes affiliés à l’EPA depuis au moins 6 ans. Ma conviction m’a poussé à me porter vers le Christ. Avant, je ne me considérais pas comme étant musulman. Je considère qu’on n’est pas de telle ou telle religion par naissance ou par tradition. On est seulement des hommes qui optent et qui épousent telle ou telle religion, après réflexion. C’est un choix personnel et c’est une responsabilité devant Dieu, avant toute autre chose. C’est vrai que nous sommes dans un pays à majorité musulmane, mais nous sommes aussi dans une république. Il faut donc que les minorités religieuses soient respectées.
    S. A. M.

    http://www.lesoirdalgerie.com/articl...28/2-77458.php

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de romance
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    4 765

    Par défaut

    c est des parasites ces gens la

  4. #4
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Ils vont faire de l'Algerie le prochain Liban,ils ont jure de christianiser l'Algerie et de l'offrir a la France.
    --------------------------------------------------------------
    Citation Envoyé par romance Voir le message
    c est des parasites ces gens la

  5. #5
    Membre F.A.M. Avatar de PiPirou
    Date d'inscription
    décembre 2008
    Localisation
    Annaba
    Messages
    267

    Par défaut

    Citation Envoyé par kredence Voir le message
    Ils vont faire de l'Algerie le prochain Liban,ils ont jure de christianiser l'Algerie et de l'offrir a la France.
    --------------------------------------------------------------

    wlah je pense aussi a ça
    -"La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence !"

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •