Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: Histoires de femmes musulmanes

  1. #1
    Membre F.A.M. Avatar de au_gré_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Par défaut Histoires de femmes musulmanes

    Salam,

    je me suis dit qu'on pourrait mettre ici et là qqs histoires (pas trop longues à lire) de femmes en islam.

    Pourquoi femmes? je ne sais pas trop? peut être parce que j'en suis une? peut être pour corriger un préjugé, celui qu'être femme musulmane c'est être une femme soumise qui ne sait ni parler, ni se défendre ne réfléchir par elle même?
    Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Théophile Gautier

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de au_gré_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Par défaut la femme qui répondait par le coran

    c'est celle là en premier à laquelle j'ai pensé, euuuh... elle n'est pas courte



    L'Imam Abdellah Ibn Moubarek rapporte l'histoire ci-dessous

    Je me rendis à la ville sainte pour accomplir le pèlerinage et visiter la tombe du prophète sws.
    En chemin je vis au loin une ombre noire, je m'approchais peu à peu pour me rassurer, c'était une femme vêtue d'1 djelbab et d'1 khimar en coton de couleur noire.
    Je m'approche d'elle et lui dit:

    Paix et miséricorde d'Allah sur vous.

    "Salam" (paix et salut)! Parole de la part d'un Seigneur Très Miséricordieux. (yassin.58)

    Qu'Allah vs fasse miséricorde, que faites-vs dans cet endroit?

    "Et quiconque Allah laisse égarer, n'a plus personne pour le guider. (el ra'd.33)

    J'ai su qu'elle s'était perdue.

    Où allez-vous??

    "Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur (Muhammad)sws, de la Mosquée Al-Harâm à la Mosquée Al-'Aqsâ (el-issra'.1)

    J'ai su qu'elle avait accompli son pèlerinage et voulait visiter la mosquée sacrée (El-Qods).

    Depuis combien de temps êtes-vous ici??

    "Trois nuits tout en étant bien portant". (myriam.10)

    Je ne vois pas avec vous de nourriture?

    "C'est Lui qui me nourrit et me donne à boire". (el-chouara'.79)

    Avec quoi faites-vous les ablutions??

    "Si vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à une terre pure." (el-nissa'.43)

    J'ai avec moi de la nourriture, voulez-vs manger?

    "Puis accomplissez le jeûne jusqu'à la nuit."(el baqara.187)

    Il nous est permis de manger durant le voyage.

    "Mais il est mieux pour vous de jeûner; si vous saviez!" (el baqara.184)

    Pourquoi nous parlez-vous pas comme moi??

    "Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l'inscrire. "(qaf.18)

    Quelle genre de personne êtes-vous??

    "Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance. L'ouïe, la vue et le cœur: sur tout cela, en vérité, on sera interrogé. "(el isra'.36)

    Je me suis trompé, veuillez m'en excuser.

    "Pas de récrimination contre vous aujourd'hui! Qu'Allah vous pardonne."(youssouf.92)

    Voulez-vous que je vous porte sur mon chameau jusqu'à ce que vous rejoignez la caravane??

    "Et le bien que vous faites, Allah le sait."(el baqara.197)

    J'ai fais accroupir mon chameau pour qu'elle puisse monter facilement.

    "Dis aux croyants de baisser leurs regards." (el nour.30)

    Montez.

    Lorsqu'elle voulait monter, le chameau s'est enfui et lui a déchiré ses habits.

    "Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. "(el-choura'.30)

    Patientez.

    Lorsqu'elle est montée sur le chameau elle a dit:

    "Gloire à Celui qui nous a soumis tout cela alors que nous n'étions pas capables de les dominer. C'est vers notre Seigneur que nous retournerons." (el-zoukhrouf.13-14)

    j'ai pris la laisse de mon chameau et j'ai commencé à crier tout en marchant vite.

    "Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix."(loqman.19)

    Je me mis à marcher tout en chantonnât des poèmes.

    "Récitez donc ce qui (vous) est possible du Coran." (el mouzzamil.20)

    Vous avez fait beaucoup de bien, qu'Allah vs récompense de notre part.

    Mais les doués d'intelligence seulement s'en souviennent." (el baqara.269)

    Après avoir fais un bout de chemin avec elle, je lui demandais si elle avait un mari.

    "Ô les croyants! Ne posez pas de questions sur des choses qui si elles vous étaient divulguées, vous mécontenteraient." ( el maïda.101)

    Je me suis tu jusqu'à a ce que ne avons rattrapé la caravane.

    Connaissez-vous quelqu'un dans cette caravane??

    "Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde. "(el kahf.46)

    j'ai su qu'elle avait des enfants.

    Que font-ils à la Mecque??

    "ainsi que des points de repère. Et au moyen des étoiles (les gens) se guident." (el nahl.16)

    j'ai su qu'ils étaient pauvres, alors je me suis dirigé vers les coupoles et les immeubles.

    Nous voilà arrivés aux coupoles, qui recherchez-vs??

    "Et Allah avait pris Abraham pour ami privilégié." (el nissa'.125)

    "Et Allah a parlé à Moïse de vive voix" (el nissa'.164)

    "Ô Yahyâ, tiens fermement au Livre (la Thora)"! (maryam.12)

    Après les avoir appelés, trois jeunes ressemblant aux lunes sont venus et se sont assis devant moi et leur mère, puis elle dit:

    "Envoyez, donc l'un de vous à la ville avec votre argent que voici, pour qu'il voie quel aliment est le plus pur et qu'il vous en apporte de quoi vous nourrir." (el kahf.19)

    L'un d'eux a acheté de la nourriture et ils me l'ont présentée.

    Mangez et buvez agréablement pour ce que vous avez avancé dans les jours passés. (el haqqa.24)

    j'ai dis: Maintenant votre nourriture et pour moi illicite.

    Les enfants dirent: Pourquoi ô cheikh??

    Jusqu'à ce que vous m'informiez au sujet de votre mère.

    Depuis 40 ans notre mère ne parle qu'avec le Coran de peur qu'elle ne commette un péché et qu'elle encoure la colère du Miséricordieux et ceci depuis sa lecture du verset suivant:

    "Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l'inscrire." (qaf.18)

    Gloire au Capable de ce qu'il peut faire.

    Telle est la grâce d'Allah qu'il donne à qui Il veut. Et Allah est le Détenteur de l'énorme grâce. (el hahid.21)
    Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Théophile Gautier

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut lalla fatma N'Soumer

    Lala Fatma n'soumerLala Fadhma N’Summer est une femme Kabyle, héroïne de la résistance à l’occupation de la Haute Kabylie par les armées du Maréchal Randon, au cours des années 1850 à 1857.

    Lalla Fadhma N Soumer est originaire du village d’Ouerja.

    Née vers 1830, elle est, d’après la tradition orale, d’une grande beauté. De souche maraboutique, sa liberté est restreinte. A cette époque, le bigotisme ambiant ne favorise certainement pas les expressions de la séduction et les enthousiasmes juvéniles.

    Très tôt, on veut la marier ... Se présentent à elle plusieurs prétendants. Elle n’en accepte aucun. Prise pour folle ou possédée, on l’enferme dans un réduit, certains disent, une semaine, d’autres plus !

    A sa sortie du "placard", Lalla Fadhma N Soumer est métamorphosée, d’aucuns diront trauma !

    En fait, Dieu lui a révélé sa foi, son esprit est ailleurs. Sa famille ne se rend pas compte immédiatement du changement intervenu en elle et lui serine : "marie-toi, marie-toi !"

    C’est sous la pression familiale que Lalla Fadhma N Soumer épouse son cousin. Comme seule arme de défense, elle décide de ne pas consommer le mariage. Après 30 jours, la belle-famille et le mari, excédés, la ramène à ses parents. Le village la met en quarantaine ainsi que sa famille.

    C’est à cette époque qu’on assiste à une deuxième métamorphose perçue par certains comme une aggravation de son état.

    Prise pour folle, on la laisse tranquille. La journée, Lalla Fadhma N Soumer décide d’arpenter la montagne et ne revient qu’au couché du soleil. Elle découvre la "grotte du Macchabée", ainsi nommée par les Français, parce qu’on y a découvert un squelette momifié.

    Après quelques temps, Lalla Fadhma N Soumer étonne tout le monde en annonçant sa décision de rejoindre son frère (marabout) exerçant ses talents de cheikh au village de Soumer. Son frère accepte sa présence et elle reste dans son ombre, tout en se mettant à étudier le Coran et l’astrologie ...

    L’ayant acceptée, les habitants du village s’habituent à ses "excentricités", lui vouant même un certain respect. Ils apprécient son intelligence et remarquent le talent, équivalent à celui de son frère, en ce qui concerne les prédictions, la résolution des litiges et la capacité d’attirer de favorables augures.

    Mais la nuit, elle rêve, elle hallucine ...

    Un jour, Lalla Fadhma N Soumer se confie à son frère et, peu de temps après, elle convoque les villageois sur l’agora et leur annonce : "chaque nuit, je vois des hordes farouches qui viennent nous exterminer et nous asservir. Nous devons nous préparer à la guerre !" Prenant ses dires très au sérieux, des émissaires parcourent alors toute la Kabylie pour mobiliser les hommes contre l’envahisseur français qui s’annonce.

    On dit que c’est un jour de 1852 que Lalla Fadhma N Soumer a reçu cette révélation.

    Lalla Fatma N’SOUMER, héroïne du Djurdjura, est née dans un village proche de Ain El Hammam en 1830, quand a commencé l’occupation française. Son vrai nom est Fatma Sid Ahmed. Le surnom "N’Soumer" lui a été donné pour sa piété et sa force et aussi parce qu’elle a vécu dans le village de Soumer.

    Le père de Fatma était le chef d’une école coranique qui était liée avec la Zawyia Rahmaniya de Sidi Mohamed Ibn Abderrahmane Abu Qabrein. Très jeune, Fatma a mémorisé le Coran, simplement en écoutant les disciples de son père psalmodier les différentes sourates. Elle a été décrite comme très douée et possédant une mémoire stupéfiante.

    A la mort de son père, Lalla Fadhma N Soumer a dirigé l’école coranique avec son frère Si Mohand Tayeb. Elle s’occupait principalement des enfants et des pauvres. En plus de sa piété, sa sagesse et son intelligence remarquable, elle acquit une excellente réputation à travers les régions de Kabylie. Fatma avait seulement 16 ans lors de l’occupation de la Kabylie par les soldats français.

    La Kabylie fut conquise, non sans violents combats, comme les autres régions. Mais l’insurrection, menée par Lalla Fadhma N Soumer, reste une des plus importante grâce à cette noble et brave combattante. Les Français l’ont surnommée "la Jeanne d’Arc du Djurdjura", une comparaison que la pieuse Fatma n’a pas acceptée. Armée d’une foi infaillible, elle s’est jetée dans les batailles sanglantes pour repousser l’ennemi.

    En 1854, à Oued Sebaou, Lalla Fadhma N Soumer, alors âgée de 24 ans, a donné à l’armée française une leçon de détermination et de courage, bien que celle-ci soit largement supérieur en nombre et matériel) Pendant cette fameuse bataille, menée par Mohamed El Amdjed Ibn Abdelmalek (surnommé Boubaghla), qui n’avait su enlever aux troupes françaises leur avantage, Fatma, à la tête d’une armée de femmes et d’hommes, a vaincu et mené son peuple à la victoire, victoire louangée à travers toute la Kabylie. Des mosquées, zawiyas et écoles coraniques s’élevait de retentissants chants pieux en l’honneur de héroïne du Djurdjura.

    Le Général Randon, qui n’accepte pas cette défaite, demande aux habitants d’Azazga de l’aider à trouver la cachette de Fatma N’Soumer "pour en finir avec sa légende et ses méfaits". La réponse faite à son émissaire fut : "Allez près de celui qui vous envoie et dites lui que nos oreilles n’entendent pas ce langage qui nous demande de trahir". A cette réponse, le Général Randon dit : "Puisqu’ils sont restés sourds à nos appels, je vais leur faire entendre le son des cannons".

    Fatma N’Soumer ne se rendit pas. Et même, après la prise d’Azazga par Randon et les féroces répressions de ses troupes, elle mobilise la population et livre plusieurs batailles. Elle appelle le peuple à "frapper pour l’Islam, la Patrie et la Liberté. Ce sont nos constantes et elles sont sacrées. Elles ne peuvent être l’objet de concessions ou de marchandages." Sa forte personnalité a eu une grande influence à travers toute la Kabylie, montrant le chemin par le sacrifice et la détermination de la population durant les batailles, spécialement celles d’Icherridene et Tachkrit, où les troupes ennemies subirent de graves défaites. Lors de la dernière victoire kabyle, le 18 juillet 1854, les pertes pour l’ennemi furent lourdes : 800 morts dont 56 officiers et 371 blessés.

    Finalement, Randon demande un cesser le feu, accepté par Fatma N’Soumer, une décision stratégique militaire et politique. Elle planifie d’utiliser cette période de cesser le feu pour réorganiser et renforcer ses troupes. Les champs sont labourés et semés, des fabriques d’armes émergent à travers tout le pays. Cependant ce cesser le feu, comme tous les précédents, n’est pas respecté par les Français. Après trois ans, en 1857, les Français ayant aussi réorganisé leur armée, lancent des attaques contre plusieurs grandes villes qu’ils gagnent.

    Fatma N’Soumer, après avoir appelé ses guerriers à la liberté, appelle la population pour un ultime effort. Ce fut la façon d’occuper trois positions stratégiquement importantes. Entourée des femmes de la région, Lalla Fadhma N Soumer dirige l’attaque, Cependant, la bataille fut perdue ...

    Cette même année, Fatma est arrêtée et emprisonnée dans les Issers, ensuite à Tablat. Les soldats français dépensent sa fortune, mise à la disposition de la zawiya des disciples de son frère. Sa riche bibliothèque, contenant une mine de travaux scientifiques et religieux, fut complètement détruite.

    Lalla Fatma N’Soumer meurt en 1863. L’épreuve de son incarcération, la frustration de n’avoir pu mener son peuple à la victoire et les insultes que celui-ci subit, la submerge, l’affecte et sa santé se détériore. Elle avait seulement 33 ans ...
    إذا مرت الأيام و لم تروني ، فأنا بينكم فتذكروني
    و إذا غبت عنكم و طال غيابي
    فاعلموا أني بحاجة للدعاء فادعوا لي

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par défaut

    Merci pour ce partage, ce sont de belles histoires.
    J'ai pensé à Khadija ou Aicha (rar).
    Mais faut que je trouve ...
    NOT IN MY NAME.

Discussions similaires

  1. blagues musulmanes
    Par ahmeddamien dans le forum Le Café
    Réponses: 29
    Dernier message: 24/07/2012, 12h48
  2. LA PROSTITUTION EN PLEINE EXPANSION DANS LE MONDE, FEMMES ET MINEURS:droits de femmes
    Par ismael-y dans le forum Islam : Questions et Réponses
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/04/2012, 22h06
  3. femmes musulmanes les meilleurs
    Par ben mhidi dans le forum Islam : Questions et Réponses
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/12/2009, 11h07
  4. Fêtes musulmanes 2009
    Par Guimi dans le forum Islam : Questions et Réponses
    Réponses: 50
    Dernier message: 16/03/2009, 02h10

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •