Les exportations françaises de céréales depuis le port de Rouen ont augmenté de 2% la semaine dernière sous l’effet de la hausse des commandes provenant de l’Algérie et du Maroc.

Les cargaisons destinées à être expédiées vers les clients de la France ont totalisé 161 036 tonnes du 15 au 21 août, contre 157 925 tonnes expédiées une semaine plus tôt.
Sans surprise aucune, l’Algérie a été, une fois de plus, une excellente destination des céréales françaises. Le pays a été approvisionné durant la semaine du 15 au 21 août de 129 151 tonnes de blé, s’imposant ainsi sur le podium des meilleurs clients en blé français.

En deuxième position après l’Algérie, le Maroc, qui a importé 23 500 tonnes de céréales et 6600 tonnes d’orge fourragère durant la même semaine, lit-on dans un bulletin d’activité du port, diffusé hier par l’agence Bloomberg.
L’infrastructure portuaire de Rouen, par laquelle transite l’essentiel des cargaisons de céréales françaises expédiées vers l’Algérie, représentait 45% du volume des exportations de blé tendre de France durant la campagne agricole 2012-2013. C’est le plus grand port céréalier d’Europe. L’Algérie s’impose parmi les premiers importateurs de blé au monde.

La France, le Canada et les Etats-Unis d’Amérique demeurent les principaux fournisseurs du pays en blé. Les importations algériennes de blé se sont chiffrées à 1,39 milliard de dollars durant les sept premiers mois de 2013, en hausse par rapport au 1,16 milliard de dollars enregistré durant la même période de 2012. En volume, les importations de blé tendre et dur s’affichent également en hausse à 3,8 millions de tonnes, de janvier à juillet, contre 3,66 millions de tonnes durant la même période de l’année passée. En 2012, la facture d’importation de blé a reculé de 26% comparée à celle de 2011.

Les besoins de l’Algérie en céréales sont estimés à environ 8 millions de tonnes par an. Les prévisions d’importation pour l’année 2013 s’élèvent à 2,2 milliards de dollars, si l’on se réfère aux estimations du ministre de l’Agriculture, Rachid Benaïssa, qui s’exprimait jeudi, en marge d’une visite de travail et d’inspection du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, à M’sila. Concernant la production nationale de céréales, le ministre a indiqué qu’elle avoisinait les 50 millions de quintaux pour la campagne agricole 2013.