Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 14

Discussion: qui connait le taux de participation de la masacarade en Algérie?

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    178

    Par défaut qui connait le taux de participation de la masacarade en Algérie?

    SALEM aleikoum,

    tout est dans le titre

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de la terre
    Date d'inscription
    novembre 2010
    Localisation
    ici-bas
    Messages
    2 391

    Par défaut

    Citation Envoyé par amar1 Voir le message
    SALEM aleikoum,

    tout est dans le titre
    salam amar

    participation de 37% APPAREMENT

    et au bout .........de l'urne.........boutef RAISS

    béni soit le ventre qui l'a porté !!!!!!!!

    aucune femme algerienne n'a pu mettre au monde UN HOMME autre que boutef pour diriger l'Algerie

    J'aime les paysans ,ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de bel1000
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    3 390

    Par défaut

    le taux réel ne peut dépasser les 7%
    qu'ils gonflent le taux ou non cela ne servira à rien.

    en 2012 le taux était de 8% ils l'ont gonflé à 42 %
    Mon rôle dans la vie consiste à pointer le mal, les spécialistes sauront comment le combattre.

    el bolitik tkhabete

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut

    Citation Envoyé par amar1 Voir le message
    SALEM aleikoum,

    tout est dans le titre
    salam amar

    C'est la même "Rima" et ses anciennes pratiques de 1999, qui a une réponse à ta question !

    C'était lors de la premiere "harda" !!!

    Dernière modification par dahmane1 ; 19/04/2014 à 12h40.
    إذا مرت الأيام و لم تروني ، فأنا بينكم فتذكروني
    و إذا غبت عنكم و طال غيابي
    فاعلموا أني بحاجة للدعاء فادعوا لي

  5. #5
    Membre F.A.M. Avatar de PSM31
    Date d'inscription
    février 2013
    Messages
    302

    Par défaut

    Regardez moi ce chiyette. La haoula oua la kouata illa billahi

    Quelle djahilia
    Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.


  6. #6
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    إذا مرت الأيام و لم تروني ، فأنا بينكم فتذكروني
    و إذا غبت عنكم و طال غيابي
    فاعلموا أني بحاجة للدعاء فادعوا لي

  7. #7
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut Pourquoi Saïd Bouteflika fait la poubelle du bureau de vote ?

    Saïd Bouteflika semble vérifier que son frère aîné a bien mis dans l'urne son bulletin. Pas celui d'un des autres prétendants.

    إذا مرت الأيام و لم تروني ، فأنا بينكم فتذكروني
    و إذا غبت عنكم و طال غيابي
    فاعلموا أني بحاجة للدعاء فادعوا لي

  8. #8
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    178

    Par défaut

    c est grave d avoir perdu toute fierté en tant qu'algerien, l ai honte de dire que je suis en algerie en France, c est quoi ce pays, ils ont fait pire que les pays d afrique noire.

  9. #9
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut La réélection de Bouteflika dans la presse étrangère

    La proclamation de la victoire sans surprise de Bouteflika pour un quatrième mandat a suscité des réactions mesurées de la presse internationale, plus particulièrement, les journaux français. En général, la presse s'est contentée de rendre compte de cette présidentielle donnant les résultats officiels et rappelant la position du candidat Ali Benflis par rapport à ces mêmes résultats. «Le Monde» analyse la réaction de Paris qualifiée d'«extrême prudence» rappelant le contenu «lénifiant» du communiqué, diffusé dans la soirée de ce vendredi, où l'Elysée, toujours selon le quotidien français, s'est contenté de «prendre acte» du résultat. «Le Monde», rapportant le commentaire d'un influent haut fonctionnaire, souligne que le texte se garde bien de féliciter le chef de l'Etat algérien qu'on gratifie d'un «score à la soviétique» et se contente de lui souhaiter «le plein succès dans l'accomplissement de sa haute mission». Ce communiqué tout en retenue s'explique, selon le journal, par une volonté de ne pas jeter de l'huile sur le feu d'une relation toujours empreinte d'émotion et de susceptibilité. «Quoi qu'on dise, on prend toujours des coups : ou bien on nous accuse d'ingérence, ou bien on fustige notre indifférence», rapporte encore «Le Monde» citant un diplomate. Le quotidien rappelle, comme pour illustrer l'attitude de l'Elysée, le dernier incident diplomatique entre les deux pays en raison d'une boutade maladroite du président français. François Hollande avait déclaré, le 16 décembre 2013, sur le ton de la plaisanterie que Manuel Valls, à l'époque ministre de l'Intérieur, était rentré d'Algérie «sain et sauf». Pour «Le Monde» la réélection de Bouteflika ne faisait aucun doute adoubée par la dernière visite de John Kerry, le secrétaire d'Etat américain, à Alger où il s'est entretenu avec le président candidat sans pour autant rencontrer le principal candidat de l'opposition, Ali Benflis. Le journal revient également sur la position de l'Union européenne empreinte d'un évident manque d'enthousiasme rappelant qu'elle avait refusé d'envoyer des observateurs en Algérie. «Le Monde» croit que l'attitude de Bruxelles est dictée par la nature des rapports avec le régime algérien qui sont surtout empreints de realpolitik puisque l'Algérie vend aux Européens un tiers du gaz qu'ils consomment. Sans oublier qu'Alger est une puissance régionale et qu'elle joue un rôle majeur dans la lutte antiterroriste dans le Sahel et contribue à contrôler les flux migratoires vers le sud de l'Union. Pour «L'Humanité», Bouteflika est le vainqueur d'une élection contestée alors que Ali Benflis dénonce de «graves irrégularités» et «une opération de fraude à grande échelle». Le journal proche des communistes estime que l'ancien chef de gouvernement a gagné un statut de premier opposant au pouvoir politique algérien sur la base des comptages officieux de ses partisans le donnant largement en tête dans la quasi-totalité des département (ndlr : wilayas) aux environs de 17 heures, obtenant autour de 60% des suffrages. «L'Humanité» rappelle la décision de l'opposition, avant cette élection présidentielle «pliée d'avance», de se projeter dans l'après-17 avril. Ainsi, la «Coordination du boycott», qui regroupe des partis démocrates et des formations islamistes, a annoncé la tenue prochaine d'une conférence nationale pour une transition démocratique à laquelle ont souscris de nombreuses personnalités politiques et, à laquelle, Ali Benflis pourrait certainement prendre part, lit-on encore. «Al Qods Al-Arabi», publié à Londres, n'a pas été tendre avec Bouteflika s'étalant sur «la fraude généralisée» de ces élections et évoquant «un coup d'Etat du président contre son propre peuple, lui qui avait parlé d'un départ dans l'honneur». Le quotidien arabe critique vertement l'entourage du président et s'interroge sur l'issue des promesses irréalisables qui ont été données par ses relais.

    La réélection de Bouteflika dans la presse étrangère
    إذا مرت الأيام و لم تروني ، فأنا بينكم فتذكروني
    و إذا غبت عنكم و طال غيابي
    فاعلموا أني بحاجة للدعاء فادعوا لي

  10. #10
    Membre F.A.M. Avatar de PSM31
    Date d'inscription
    février 2013
    Messages
    302

    Par défaut

    Citation Envoyé par dahmane1 Voir le message
    La proclamation de la victoire sans surprise de Bouteflika pour un quatrième mandat a suscité des réactions mesurées de la presse internationale, plus particulièrement, les journaux français. En général, la presse s'est contentée de rendre compte de cette présidentielle donnant les résultats officiels et rappelant la position du candidat Ali Benflis par rapport à ces mêmes résultats. «Le Monde» analyse la réaction de Paris qualifiée d'«extrême prudence» rappelant le contenu «lénifiant» du communiqué, diffusé dans la soirée de ce vendredi, où l'Elysée, toujours selon le quotidien français, s'est contenté de «prendre acte» du résultat. «Le Monde», rapportant le commentaire d'un influent haut fonctionnaire, souligne que le texte se garde bien de féliciter le chef de l'Etat algérien qu'on gratifie d'un «score à la soviétique» et se contente de lui souhaiter «le plein succès dans l'accomplissement de sa haute mission». Ce communiqué tout en retenue s'explique, selon le journal, par une volonté de ne pas jeter de l'huile sur le feu d'une relation toujours empreinte d'émotion et de susceptibilité. «Quoi qu'on dise, on prend toujours des coups : ou bien on nous accuse d'ingérence, ou bien on fustige notre indifférence», rapporte encore «Le Monde» citant un diplomate. Le quotidien rappelle, comme pour illustrer l'attitude de l'Elysée, le dernier incident diplomatique entre les deux pays en raison d'une boutade maladroite du président français. François Hollande avait déclaré, le 16 décembre 2013, sur le ton de la plaisanterie que Manuel Valls, à l'époque ministre de l'Intérieur, était rentré d'Algérie «sain et sauf». Pour «Le Monde» la réélection de Bouteflika ne faisait aucun doute adoubée par la dernière visite de John Kerry, le secrétaire d'Etat américain, à Alger où il s'est entretenu avec le président candidat sans pour autant rencontrer le principal candidat de l'opposition, Ali Benflis. Le journal revient également sur la position de l'Union européenne empreinte d'un évident manque d'enthousiasme rappelant qu'elle avait refusé d'envoyer des observateurs en Algérie. «Le Monde» croit que l'attitude de Bruxelles est dictée par la nature des rapports avec le régime algérien qui sont surtout empreints de realpolitik puisque l'Algérie vend aux Européens un tiers du gaz qu'ils consomment. Sans oublier qu'Alger est une puissance régionale et qu'elle joue un rôle majeur dans la lutte antiterroriste dans le Sahel et contribue à contrôler les flux migratoires vers le sud de l'Union. Pour «L'Humanité», Bouteflika est le vainqueur d'une élection contestée alors que Ali Benflis dénonce de «graves irrégularités» et «une opération de fraude à grande échelle». Le journal proche des communistes estime que l'ancien chef de gouvernement a gagné un statut de premier opposant au pouvoir politique algérien sur la base des comptages officieux de ses partisans le donnant largement en tête dans la quasi-totalité des département (ndlr : wilayas) aux environs de 17 heures, obtenant autour de 60% des suffrages. «L'Humanité» rappelle la décision de l'opposition, avant cette élection présidentielle «pliée d'avance», de se projeter dans l'après-17 avril. Ainsi, la «Coordination du boycott», qui regroupe des partis démocrates et des formations islamistes, a annoncé la tenue prochaine d'une conférence nationale pour une transition démocratique à laquelle ont souscris de nombreuses personnalités politiques et, à laquelle, Ali Benflis pourrait certainement prendre part, lit-on encore. «Al Qods Al-Arabi», publié à Londres, n'a pas été tendre avec Bouteflika s'étalant sur «la fraude généralisée» de ces élections et évoquant «un coup d'Etat du président contre son propre peuple, lui qui avait parlé d'un départ dans l'honneur». Le quotidien arabe critique vertement l'entourage du président et s'interroge sur l'issue des promesses irréalisables qui ont été données par ses relais. La réélection de Bouteflika dans la presse étrangère

    Salamou alaykoum,

    C'est malheureux de voir que seul l'Algérie, connu pays des Martyres, n'arrive pas à se débarrasser d'un système vieillissant, rachitique et sourd-muet...
    Notre cher pays s'enfonce avec son peuple algérien. Innocent et fatigué, dépossédé et pris en otage par une bande de "cosa-nostra" impitoyable.
    Qui de nous, ne le sait pas tout ça?

    Par rapport aux donneurs de leçon de "démon-cratie" comme l'ex colonisateur qui a déjà un pied dedans et le néo-colonisateur qui arrive à grands pas, ni l'un ni l'autre, n'a de leçon de morale à donner au peuple algérien. Ce sont eux qui les placent et les soutiennent, c'est au peuple algérien de résoudre l'équation...

    Le seul moyen de le faire c'est de continuer à les "dénuder" et de leur faire comprendre que l'étape de transition est là. Cette dernière ne peut se faire que d'une seule manière:PACIFIQUEMENT, SILMIYA...

    Oua Allahou Oualiyou attaoufik
    Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.


Discussions similaires

  1. Qui connait l'histoire Algerienne.
    Par AL-OUALI dans le forum Le Café
    Réponses: 13
    Dernier message: 19/04/2014, 21h17
  2. Qui connait la recette du M'derbel?
    Par cheyenne dans le forum Cuisine
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/01/2010, 06h35
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 29/05/2009, 22h52
  4. Le taux de lecture de livres en Algérie ne dépasse pas 6,8%
    Par kredence dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/03/2009, 23h12
  5. Le taux de piratage atteint 84% en Algérie
    Par Toufik dans le forum Support Multimédia
    Réponses: 7
    Dernier message: 11/10/2008, 16h30

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •