Les spécialiste soulignent l'urgence d'établir un plan national du cancer.
L'Algérie fait partie de la liste des pays ayant le plus fort taux d'incidence du cancer de la thyroïde. Un drame réel est vécu par les patients en raison du manque flagrant d'infrastructures et de moyens de prise en charge.
On ne dispose même pas d'un registre national du cancer pour avoir des statistiques fiables. Selon les statistiques du centre Pierre et Marie Curie (CPMC) 390 nouveaux cas ont été enregistrés en 2012. Des spécialistes ont indiqué que le cancer de la thyroïde est en hausse et le nombre de patients est en nette augmentation, notamment chez la femme. A Alger seulement, il est d'une prévalence estimée à 11 nouveaux cas sur 100.000 femmes! Ce type de cancer mortel chez la gent féminine occupe la 2e position après le cancer du sein après avoir été au 5e rang il y a quelques années, alors que chez les hommes, il vient au 13e rang en termes des cancers les plus fréquents.
Ce qui nécessite une prise en charge multidisciplinaire et un diagnostic précoce et l'étude des facteurs à risque par région.
la suite sur : L'Expression - Le Quotidien - Entre 1400 et 1500 nouveaux cas en 2012