La dégringolade du pétrole se poursuit, les Bourses européennes déstabilisées

Les cours du Brent et du "light sweet crude" ont pâti du pessimisme de rapports de l'Opep et de l'AIE. A Paris, Londres et Francfort les Bourses ont terminé la journée en baisse.


Après avoir franchi la barre symbolique des 40 euros, les cours du pétrole continuent de chuter. Vendredi 11 décembre, en fin d'échanges européens, ils s'enfonçaient nettement, atteignant de nouveaux plus bas en près de sept ans, après des rapports de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) qui sont venus confirmer la surabondance d'offre pesant sur le marché.

Vers 18h00 à Paris, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 38,04 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 1,69 dollar par rapport à la clôture de jeudi. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 96 cents à 35,80 dollars. Vers 16h40 à Paris, le Brent est même tombé à 37,93 dollars le baril, signant un nouveau plus bas depuis fin décembre 2008, tandis que le WTI a atteint au même moment 35,67 dollars, un minimum depuis février 2009.

Les cours du Brent et du WTI pâtissent depuis une semaine de la décision de l'Opep de maintenir inchangé son niveau actuel de production.

Le CAC 40 à son plus bas depuis octobre

Cette dégringolade, qui nourrit les craintes sur la croissance mondiale, a déstabilisé les Bourses. Celle de Paris a terminé en fort recul vendredi (-1,84%), atteignant son plus bas depuis début octobre. L'indice CAC 40 a perdu 85,50 points à 4.549,56 points, clôturant sous 4.600 points pour la première fois depuis le 2 octobre, dans un volume d'échanges nourri de 4,4 milliards d'euros. La veille, il avait perdu 0,05%.

La Bourse de Londres a terminé sur une forte baisse de 2,22%, pâtissant également des inquiétudes sur l'économie sud-africaine. L'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 135,27 points par rapport à la clôture de la veille, à 5.952,78 points.

A Francfort, la Bourse a clôturé en forte baisse. L'indice vedette Dax, qui dérape fortement pour la deuxième semaine d'affilée, a lâché 2,44% à 10.340,06 points. La glissade a été de même ampleur pour l'indice des valeurs moyennes MDax, qui a perdu 2,29% à 20.196,80 points.