La ministre algérienne de la Culture, Khalida Toumi, a créé la polémique avec les aveux contenus dans son livre "Une Algérienne debout"; notamment concernant l'Islam.

Le livre qui est un ensemble d'entretiens avec la journalisté française Elizabeth Schemla révèle les croyances de l'actuelle ministre de la Culture. "Etes-vous une infidèle?" demande la journaliste. "Non, je suis une déiste" aurait répondu la ministre, rapportée par Al-mashhad. (le Déisme étant une croyance qui affirme l'existence d'un dieu sans pour autant dépendre d'une religion révélée.)

A une question concernant la prière, Khalida Toumi assurerait que "la prière n'est pas demandé" et que personne ne trouverait dans le Coran des versets précisant le moment ou le nombre des prières. Et d'ajouter que le fait de mettre son visage à terre est une "chose humiliante", "inventée par les bédouins de l'Arabie Saoudite". Toumi affirmerait faire sa prière contrairement à la façon musulmane et à la façon de la yoga.

Pour ce qui est du pélerinage, Khalida Toumi jugerait que "c'est une véritable perte d'argent, de l'argent qui pourrait être utilisé pour "bâtir des salles de cinéma"