LEcole dagronomie andalouse laquelle appartient Ibn al-Awwam compte des auteurs varis, plus ou moins anonymes, qui ont rdig en langue arabe des traits de botanique et dagronomie et des calendriers agricoles. Parmi les plus minents agronomes utiliss par al-Awwam, certains sont de Sville, de Tolde, de Grenade et de Cordoue.
Ibn Hadjjdj-al Ichbili de Sville, de la fin du XIe et XIIe sicles, est de ces Ban du Ymen. Il semble quil ait consacr un livre au seul pinard, considr comme le roi des lgumes.
Ibn Wafid de Tolde est du dbut du XIe sicle. Il meurt en 1074. Il est plus connu des spcialistes dhistoire des sciences arabes comme mdecin et brillant pharmacologue qui cite Dioscoride et Galien. Il est en charge de ces jardins botaniques, demands par les princes. Il acclimate toutes les espces de vgtaux qui, dOrient, arrivaient en Occident. Quant Ibn Bassl, il est agronome la cour. Il considre Ibn Wafid comme son matre. Il dut fuir sa ville et se rfugier en 1085 Sville, devenue entre temps le centre dexprimentation agronomique. Ibn Bassl base ses crits sur sa propre exprience et, la diffrence dIbn al-Awwam, voyage en Orient jusquau Khorassan, lest de lIran. Il y dcouvre les mille et une faon de cultiver le lin ou le coton.
Au dbut du XIIe sicle, Grenade, al-Tighnari est lauteur du Livre de la fleur de verger et de lagrment des esprits. Il est le grand spcialiste de lacclimatation de plantes exotiques comme le henn, ou le safran destin lexportation.
Ab l-khayr, botaniste accompli de la seconde moiti du XIe et du dbut de XIIe sicle, est lauteur dun Kitb al-Filha, dans lequel il indique lorigine gographique des lgumes. Surnomm larboriculteur, il se spcialise surtout dans les palmiers et les figuiers.