Le quotidien qatari al-Arab, a rapporté de l’hebdomadaire égyptien « la voix de la nation », que des éléments des forces de sécurité égyptienne, dans le camp de sécurité central, ont refusé de se rendre au terminal de Rafah et remplir leur mission de gardiens de Rafah, à la frontière de Gaza.
Selon le quotidien, les insurgés ont demandé de se rendre à Gaza pour défendre le peuple de Gaza et non pour l’empêcher de rentrer en Egypte. Et d’ajouter que les services du ministère de l’intérieur ont arrêté trois officiers, et l’autre groupe a été réaffecté en tant que réservistes.

Toujours selon la même source, les officiers ont refusé d’obéir aux ordres de leur supérieur Samedi dernier, d’aller au terminal de Rafah et d’empêcher l’acheminement des aides humanitaires venant d’associations appartenant aux Frères musulmans, vers Gaza.

Le quotidien a rapporté que de nombreux recrutés se sont joints aux officiers et ont refusé d’obéir aux ordres de leurs supérieurs, leur mettant en garde que « si vous nous obliger d’aller à Rafah, c’est simple nous traverserons la frontière (de Gaza) et nous combattrons Israël ».

Le quotidien a ajouté que les autorités égyptiennes ont arrêté des dizaines de ces recrutés , après l’envoi par le ministère intérieur égyptien de forces spéciales pour contrôler la situation dans le camp.
Le quotidien révèle que le ministère de l’intérieur égyptien craint qu’un tel incident ne se répète ailleurs, soulignant qu’un assistant du ministre de l’intérieur égyptien a nié l’insurrection.



[www.alteri nfo.net]