je me trouve encore avec la certitude que travailler ne garantie pas le succès,ne pas travailler garantie l'échec.
je trouve que,laisser les tunisien et égyptien en pauvreté,les libyen en difficulté et les différent pays(italie,inde,...)surveiller le petro-$,fleuve industrielle,...et se contenter de ne rien faire semble loin de toute intelligence.
supposons que on suivra ce plan:
1-le conseil de sécurité a ordonné dès 2018 envoyer casque bleus en Libye.il suffit de contacter les different systeme UN(UNSMIL,...)pour le mettre en action.
Tunisie aura à envoyer quelque 2500,Egypte 4000,turc 5000,Algerie 1000,Inde 4000...pour trouver 20000 soldat sous le drapeau des UN en differente region ou les libyen pourront accepter ces groupe.
2-avec support administratif des casque bleus et économique de gouvernement de Tripoly,750 000 tunisien,2 M egyptien,400 000 turc,250 000 algerien,100 000 indien,...pourront travailler avant 2022 pour:
réparer infrastructure(aéroport,port,internet...)
construire des hôpitaux
exploiter la fleuve industrielle pour agriculture
3-avec une croissance économique,les ouvrier en Libye pourront envoyer des $ au different pays,les agriculteur libyen(qui auront la possession des terrain agricole et surveille les ouvrier non-libyen)pourront exporter pour supporter l'industrie des médicament en europe
on espère la disparition de covid19 avant 2022
4-par la suite,on aura à trouver la Libye comme pays traditionnel,et améliorer le partenariat avec les entreprise turc et autre(microsoft,google...)pour continuer la croissance économique et importer les industrie comme informatique,production et programmation des drone...
Il me semble que la situation en Libye pourra offrir un support important au niveau régional et mondial,plutôt que rester comme contrainte.