Carrefour refuse de boycotter les produits israéliens

La "Coordinatie Boycot Israël" (COBI) a remis mercredi à la direction de Carrefour Belgium une pétition demandant au groupe de distribution de ne plus proposer à la vente des produits israéliens. Cet appel au boycott a été remis au porte-parole de Carrefour, au siège d'Evere, sous la forme d'une carte de voeux portant quelque 5.000 signatures.

Refus
La direction de Carrefour a fait savoir qu'elle n'accèdera pas à la demande de la COBI, coordination regroupant des associations pour la plupart flamandes. "En tant que commerçants, nous devons opter pour la neutralité dans ce dossier, nous ne pouvons afficher de position sur le plan politique", a déclaré Julien Stordiau, le porte-parole de Carrefour Belgium.

"Ce sont les clients eux-mêmes qui déterminent quel type de produit ils souhaitent, le cas échéant, ne pas acheter. Cette problématique doit être discutée au niveau sectoriel, au sein de la Fedis. C'est là que des mesures pourront éventuellement être prises", a-t-il ajouté.

Actions
La COBI rassemble depuis 2005 des signatures en vue d'organiser le boycott de produits israéliens. Pour ce faire, elle multiplie les actions de sensibilisation à la cause palestinienne, non seulement auprès des directions des groupes de distribution mais également auprès des employés et des clients de ceux-ci.

"Nous voulons le boycottage des produits israéliens parce que Israël refuse de reconnaître qu'elle est responsable de la plus grande population de réfugiés au monde. Parce que Israël enfreint des centaines de résolutions des Nations Unies. Parce que Israël continue envers et contre tout à bafouer les droits des Palestiniens", a souligné mercredi Tobias Van Os, de la Coördinatie Boycot Israël. (belga/CB)
07/01/09