Et si on remettait un peu de solidarité dans notre vie? Sur le principe, on est toujours d'accord, mais dans les faits, on agit peu ou pas. Alors cette fois, si on agissait pour de vrai? Une goutte d'eau dans l'océan? Certes. Et pourtant, rendre le monde un tout petit meilleur, ça commence à notre - toute - petite échelle. Quelques idées:

- donnez votre sang: ça prend vingt minutes et contrairement aux idées reçues votre sang sera utilisé à coup sûr. Pour que ce geste soit une réelle bonne action, veillez quand même à ne pas avoir consommé de drogues, à ne pas avoir eu de rapports à risque sans test HIV à la clé, à ne pas avoir subi une opération au cours de l'année écoulée.

- proposez à un collègue de faire du co-voiturage: cela le dépanne peut-être, et ne vous coûte pas nécessairement un détour. En plus, c'est écolo et donc dans l'air du temps!

- faites profiter les autres de vos talents: vous êtes une pro de l'informatique et votre voisin de palier est désespéré devant son pc, vous êtes la reine du sms et votre maman ne sait pas encore se servir correctement de ce cadeau de Noël appelé gsm, vous êtes une paranoïaque de l'orthographe et votre petit frère ne sait pas par qui faire corriger son mémoire, vos amis vous appellent le cordon-bleu et votre meilleur amie reçoit ses beaux-parents pour la première fois ce soir? Avouez-le, les occasions ne manquent pas de rendre service et de simplifiez la vie à votre entourage. Et si on multipliait les petits services au quotidien?

- invitez un ami à vous accompagner en vacances: il/elle n'a pas trop le moral, vient de se séparer ou a du mal à voir le bout de ses ennuis? Certes, ce ne sera pas le plus joyeux luron de la bande des Déchaînés font du ski, mais vous lui permettrez de se changer les idées et de voir un peu de l'avant. Ca ne vous gâchera pas vos vacances et vous aimeriez aussi qu'on le fasse pour vous dans un moment difficile...

- faites du baby-sitting, gratuit évidemment: votre soeur est débordée par le boulot, elle sort d'une grippe ou n'a plus jamais l'occasion de faire une sortie entre amis ou en amoureux et elle qui est toujours peps ressemble de plus en plus à une fleur fanée. Appelez-la et annoncez lui qu'elle a sa soirée ou son samedi de libre: vous emmenez Tom au cirque ou vous faites une soirée pyjama avec Elisa. L'aîné a du mal en latin? Ca tombe bien, Pline n'a aucun secret pour vous. Les devoirs seront faits à son retour! Vous aurez l'occasion de découvrir un peu votre neveu adolescent et vous venez d'offrir une bouffée d'oxygène à ses parents...

- engagez-vous dans une association caritative ou asbl dont l'objectif vous touche. Il est facile d'adapter votre implication selon vos disponibilités. Pas d'idées? Les collectes de vêtements, de jouets, assurer des permanences téléphoniques (sos femmes battues, dépression), la sensibilisation à certaines maladies, à des problèmes environnementaux, une aide de terrain dans des centres spécialisés, un accompagnement des malades: les causes ne manquent pas. Trop compliqué? Faux! Surfez sur les sites de ces organisations et envoyez un mail ou passez un coup de fil, vous serez toujours bien accueilli.

Qualités d'écoute, de patience, de générosité, d'initiative, propension à faire rire... Ne minimisez pas le poids de votre contribution, chacun a sa place dans ce genre d'initiative et selon vos qualités et vos spécialités vous pouvez apporter un grand réconfort à ceux qui en ont besoin.

Ca y est, vous êtes lancé? Bravo et surtout, continuez!


Annabel Claix
12/01/09 16h50