Un pre plor Biskra On a kidnapp mes enfants !

En dpit dune interdiction de sortie du territoire national (ISTN), prononce par le tribunal de Biskra, Anis et Ins, gs respectivement de 6 et 3 ans, ont quitt le pays par voie terrestre en date du 19 novembre 2008.

Leur pre, qui a pris attache avec les organes de presse pour dnoncer ce quil qualifie de vritable rapt denfants et sollicit la justice afin quil puisse retrouver ses enfants , explique que ces derniers, ns Biskra de son mariage avec Y. Yasmina, binationale de par son ascendance, ont t emmens en France via la Tunisie par leur mre en empruntant le poste frontalier terrestre Taleb Larbi, dans la wilaya dEl Oued. Maris en 2001, Lakhdari Mounir, ex-agent de police n en 1972, et celle quil accuse davoir enlev les deux enfants mineurs, dcident de sinstaller en France. Il est alors embauch comme agent de scurit par une socit de surveillance. Mais la vie en France ne lui convient pas et trs vite il souhaite retourner au pays natal.

Cest alors que les problmes familiaux commencent pour lui. Le courant ne passait plus entre nous et nous avons dcid de divorcer , raconte-t-il. Yasmina, qui sest entre-temps rapproche de sa famille franaise, nentend pas tre spare de ses enfants et prfre demeurer en France. Placs au cur dun conflit conjugal, enjeu dune bataille de procdures judiciaires menes tant en Algrie quen France par les deux ex-poux qui revendiquent chacun la garde de leur progniture, les deux enfants seront ramens en Algrie par leur pre contre lavis de leur mre, laquelle est revenue Biskra plusieurs semaines aprs pour organiser le rapatriement de ses enfants. Fin octobre 2008, elle ira prendre la sortie de lcole Anis, dont la garde avait t confie au pre, et le cachera plusieurs jours.

En rponse une correspon dance du directeur de lcole qui voulait connatre les causes de labsence de llve, elle rpondra par crit quils avaient chang de wilaya. Aprs plusieurs tentatives infructueuses pour passer par les aroports de Biskra, Batna et Constantine, o le dfaut dautorisation paternelle empchera les enfants de quitter lAlgrie, elle arrivera ses desseins avec laide de son pre, de ses frres et la complicit dun agent de la PAF, lequel aurait t rvoqu de ses fonctions pour faute grave. Je ne pardonnerai jamais tous ceux qui ont particip cette affaire et qui mont priv de mes enfants. Je demande justice ! , a dclar le pre plor.

http://www.elwatan.com/On-a-kidnappe-mes-enfants




Par H. Moussaoui