Au Royaume-Uni, l'hmorragie de donnes personnelles continue. Et il ne se passe plus une semaine sans que l'on apprenne qu'une nouvelle bourde informatique a t commise en la matire. Il y a quelques jours, c'tait le gouvernement de Sa Majest qui reconnaissait la perte (sur une cl USB non protge) d'informations confidentielles concernant 84 000 prisonniers.


La semaine dernire, c'est la BBC qui faisait amende honorable pour avoir gar (toujours sur une cl USB) les renseignements personnels de 250 enfants (noms, adresses postales, priode durant laquelle leurs parents sont en vacances…) qui devaient participer une mission de tlvision.
Comique de rptition

Et, aujourd'hui, c'est au tour de la Royal Bank of Scotland (RBS) de battre sa coulpe, cause d'une boulette commise par l'un des prestataires chargs de grer son parc informatique. Un ancien employ de Graphic Data, la socit en question, a vendu sur eBay un ordinateur pour 44 euros, rapporte l'AFP. Une dmarche apparemment anodine. A ceci prs que la machine, dont le disque dur n'avait pas t nettoy, contenait encore les coordonnes bancaires (numros de compte, numros de tlphone et signatures) de plus de 1 million de clients d'American Express, de NatWest et de la trs vnrable RBS.

Cet pisode ne constitue pas une premire pour nos voisins britanniques. Et, au rythme o vont les choses, la perte de donnes personnelles tient dsormais du comique de rptition. Dj au printemps, HSBC, la premire banque du pays, avait d prsenter ses excuses pour avoir gar un CD-rom contenant des renseignements personnels de prs de 370 000 clients.

01NET