Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Des musulmans refusent de partir en Afghanistan, la sanction tombe

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Des musulmans refusent de partir en Afghanistan, la sanction tombe

    Des musulmans refusent de partir en Afghanistan, la sanction tombe

    Il y a dans l'armée française entre 10 et 20 % de musulmans.

    Un soldat de confession musulmane ayant refusé de partir en Afghanistan pour ne pas se battre contre d'autres musulmans a vu son contrat résilié. "On choisit de s'engager, mais on ne choisit pas ses missions", explique-t-on au Sirpa Terre, tout en rappelant que ce genre d'affaire "est rarissime".

    Partir en Afghanistan pour servir les intérêts de la France n'est pas du goût de quelques militaires Français. Ainsi, révèle mercredi Le Parisien, trois soldats de confession musulmane ont refusé en 2008 de partir sur ce théâtre d'opération au motif qu'ils ne voulaient pas se battre contre d'autres musulmans. Seul l'un d'entre eux, un militaire du 501-503e régiment de Mourmelon a été sanctionné, confirme le Sirpa Terre. Après 40 jours d'arrêt, son contrat d'engagé volontaire a été résilié.

    Un autre militaire du même régiment est finalement parti en Afghanistan après avoir été reçu par son chef de corps. Quant au troisième, appartenant au 1er régiment d'infanterie de Sarrebourg, précise Le Parisien, il est lui aussi revenu sur sa décision après avoir rencontré l'aumônier musulman, mais il n'est toujours pas parti faute d'avoir pu suivre le stage de préparation.

    "Ce genre de cas est extrêmement rare, nous avons en 2008 eu trois cas sur 30 000 soldats Français qui sont engagés sur des théâtres d'opération", a expliqué le colonel Benoît Royal, chef du Sirpa Terre sur LCI Radio. "Tous les hommes qui entrent dans l'armée et qui choisissent de s'engager librement pour défendre la France ne font pas cas de leurs convictions philosophiques ou religieuses", précise-t-il, ajoutant que si "on choisit de s'engager, on ne choisit pas ses missions".

    LCI

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de lintelink
    Date d'inscription
    janvier 2009
    Messages
    397

    Par défaut

    c'est une situation delicate, comme dirait l'autre entre le marteau et l'enclume;
    mais faut tout de meme etre lucide, s'engager dans l'armée française sachant au préalable qu'on sera confronté à des situations comme celles ci...il faudrait reflechir à deux fois
    deja que l'engagement dans l'armée tout cours ne facilite pas toujours la vie du concerné, ce n'est pas au pif qu'on l'appelle "engagement"
    lorsqu'on fait des choix il faut savoir les assumer..

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •