Des tarifs qui défient toute concurrence

Air Algérie lance des promotions sur Paris, Londres et Dubaï

Alger-Londres est à 24 000 DA (HT), Alger-Paris à 17 000 DA (HT) et Alger-Dubaï à 65 000 DA en attendant Alger-Pékin, le 22 février, également à 65 000 DA.

Que de bonnes nouvelles pour les amateurs de voyages, qu’il s’agisse de déplacements professionnels ou de loisirs. La bataille des prix enclenchée depuis peu par différentes compagnies aériennes bat son plein avec des formules promotionnelles plus alléchantes. Sur ce chapitre, la compagnie nationale Air Algérie réussit le coup de maître en proposant des tarifs qui défient toute concurrence et avec le moins de contraintes possibles (billets conditionnés).

Depuis hier, Alger-Londres est proposé à 24 000 DA (HT) avec une hausse sur la franchise de bagage qui passe de 25 à 30 kg.

Cette réduction est aussi valable pour les bébés (jusqu’à 3 ans) qui bénéficient de 90%, sans exclure les enfants qui, eux, profitent de 25% de réduction.

Ces promos, qui dureront jusqu’à la mi-juin, soit le début de la saison estivale, concernent également Paris au prix imbattable de 17 000 DA (HT) ainsi que d’autres villes françaises telles Lyon à 16 300 (HT), Lille, Metz, Mulhouse à 18 000 DA (HT) et Marseille, Nice, Toulouse et Bordeaux à 15 300 DA.

Cette offre promotionnelle, initiée depuis une semaine, ira probablement au-delà du 15 mars pour faire profiter le maximum de clients et le plus longtemps possible, selon des responsables de la compagnie qui ont exprimé un profond attachement au client pour lequel la compagnie œuvre pour offrir un produit de qualité.

“Nous sommes loin des prix administrés d’antan. La compagnie désormais évolue dans le cadre d’une concurrence saine et nous tenons à mériter notre place sur le marché aérien en tant que compagnie performante”, insiste-t-on auprès de la compagnie qui fait preuve d’un effort considérable depuis la prise des rênes par Wahid Bouabdellah et se distingue par une véritable présence.

Les promotions continuent sur Dubaï proposée à 65 000 DA (TTC) en attendant le coup de starter pour la desserte Alger-Pékin prévue pour le 22 février à 65 000 DA (HT) avec deux fréquences par semaine.

Un marché qui sera très bénéfique pour la compagnie nationale qui exploitera tout un gisement de clients chinois (nombreux à travailler en Algérie) qui, habituellement, sont obligés de transiter par le Maroc ou un pays européen pour rejoindre leur pays.

Forte de son offre d’un direct sans tracas d’escales pour ce long courrier, Air Algérie compte rafler la belle part également au niveau africain où il est relevé une augmentation remarquable d’Asiatiques.

Air Algérie ne s’arrêtera pas là et promet d’autres surprises sur différentes destinations des plus demandées par les Algériens et autres.

Ainsi, il est question au niveau de la compagnie “d’une phase précoce de commercialisation pour une rente optimale” que les responsables d’Air Algérie expliquent par “un travail acharné pour l’amélioration qualitative des services” qui passe, en premier lieu par la formation.

“Nous accordons beaucoup d’importance à la formation que nous avons lancée en direction de notre personnel navigant (PNC) et qui va se poursuivre pour que nos hôtesses et nos stewards puissent produire un meilleur rendement et une meilleure qualité de prestation”, nous dit-on, rappelant à l’occasion que Wahid Bouabdellah, P-DG de la compagnie, avait annoncé depuis peu une formation réservée aux agents commerciaux.

Réactive à la crise financière mondiale actuelle qui n’épargne aucune compagnie au monde fut-elle l’une des plus importantes, Air Algérie tente, pour sa part, de surmonter ces moments difficiles pour le secteur aérien en adaptant son offre.

“L’Algérien est un grand voyageur. C’est une chance pour nous mais une raison supplémentaire de lui accorder toute notre attention et lui offrir un produit de qualité aussi bien sur les vols nationaux qu’internationaux”, précise-t-on au niveau de la compagnie qui investit de plus en plus dans le cadre du renouvellement de sa flotte.

Le mois dernier, Air Algérie a lancé deux appels d’offres pour l’acquisition de quatre avions neufs d’une capacité de 70 sièges et de sept avions d’une capacité de 150 places.

Nabila Saidoun

http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=108424