Yasmina Khadra à nouveau au cinéma

Hubert Artus
Rue89

Après « Morituri » (2007, réal. Okacha Touita) et alors que les droits de « L’Attentat » ont été achetés par les producteurs américains Focus Features et Participant Media (réalisation confiée au Libanais Zias Doueiri), on apprenait récemment que Alexandre « Le Grand Pardon » Arcady avait acquis les droits de ci qui sera donc le troisième roman de Yasmina Khadra a être adapté à l’écran. Le dernier en date, paru à la rentrée dernière : « Ce que le jour doit à la Nuit » (Julliard).

Un roman fort qui se déroulait en Algérie entre 1930 et nos jours, passant en revue les plus grands bouleversements du pays. Le livre a obtenu le Prix France Télévision 2008, et s’est vendu à 122000 exemplaires en France métropolitaine (source : Ipsos/Livres Hebdo).

Arcady va procéder de la même façon qu’il l’avait fait pour sa récente production « Sagan » : une adaptation cinématographique et en feuilletons pour la télévision. Ici, un long métrage et quatre téléfilms de 90mn. Le budget du film sera de 17 M€ (soit le plus gros budget de film tournée en Algérie depuis « Un thé au Sahara » de Bertolucci), et sera une co-production franco-algérienne. Le tournage débutera en janvier 2010 à Oran.

Le cinéaste et le romancier ont prévu un plan promo bétonné : un repérage des lieux est prévu pour fin avril… avec une vingtaine de journalistes (sont prévus TF1, Canal+, France 2 et 3, LCI, TV5, Arte, Le Nouvel Observateur ; Paris-Match a prévu cinq pages sur ce repérage).

Yasmina Khadra, actuel directeur du Centre Culturel algérien à Paris, est actuellement traduit dans 34 langues.