Le Vatican a déclaré que la finance islamique pourrait aider les banques occidentales en crise.

Le Vatican a déclaré que les banques devraient prêter attention aux règles de la finance islamique pour restaurer la confiance chez leurs clients en ces temps de crise économique mondiale.

« Les principes éthiques sur lesquels est basée la finance islamique rapprochent les banques de leurs clients et du véritable esprit qui devrait caractériser tous services financiers. » a écrit le journal officiel du Vatican, l’Osservatore Romano, dans un article de sa dernier numéro en fin de journée hier [ndt : 3 mars 2009].


Dans cet article, l’auteur Loretta Napoleoni et l’experte en titres à revenus fixes de l’Abaxbank Spa, Claudia Segre, écrivent que « les banques occidentales pourraient utiliser des produits comme les obligations islamiques, appelées sukuk, comme garanties ». Les sukuk pourraient servir à financer « l’industrie automobile ou les prochains jeux olympiques de Londres » selon eux.


Dans un discours du 7 octobre 2008, le pape Benoît XVI avait fait part de ses réflexions sur la chute des marchés financiers en déclarant que « l’argent disparaît, ce n’est rien» et en concluant que « la seule réalité qui vaille, c’est la parole de Dieu». Le Vatican a prêté attention à la crise financière mondiale et publié des articles dans son journal officiel qui reprochent au modèle de l’économie de marché « de s’être développé trop et mal au cours des deux dernières décennies. »

L’éditeur de l’Osservatore, Giovanni Maria Vian, a dit que « les grandes religions ont toujours eu une attention commune à l’égard de la dimension humaine de l’économie », selon le Corriere della Sera d’aujourd’hui [ndt : 4 mars 2009].

Source : Bloomberg.com, by Lorenzo Totaro, March 4, 2009 - Traduction : Bivouac-ID