La Banque extérieure d'Algérie (BEA) et l'entreprise Naftal ont signé lundi à Alger un contrat pour l'intensification de l'utilisation de la carte électronique carburant "NaftalCard".

Les documents de cette convention ont été paraphés par le P-dg de la BEA, M. Mohamed Loukal, et son homologue de l'entreprise Naftal, M. Saïd Akretche.

Le contrat porte sur le déploiement et l'exploitation de cette solution de payement électronique sur toutes les stations services Naftal réparties à travers le territoire national.

L'émission de cette carte vise notamment la suppression progressive des bons carburant utilisés et permet d’offrir aux utilisateurs un moyen de paiement moderne en éliminant le cash, et de sécuriser les transactions et la détention de fonds au niveau des stations service.

Cette solution de payement prévoit, dans une première phase, l'émission de trois types de cartes à puces pour les clients corporate (entreprises, administrations, collectivités locales...), dont deux cartes à crédit Gold et Silver et une carte prépayée.

La carte couvre également le payement de l’ensemble des activités non fiouls offerts aux niveaux des stations service, telles que le lavage, achat de lubrifiants et vidange.

Selon M. Loukal, l'investissement consenti par la BEA pour l'émission de cette carte avoisine les 300 millions de dinars.

Il a précisé que la période d'essai de l'utilisation de cette carte, entamée en mai 2008, a donné lieu à la réalisation de 80.000 transactions d'achat à crédit et à 15.422 chargements de la part des client corporate.

Cette solution sera élargie dans une deuxième phase au grand public avec le lancement de la carte prépayée grand public courant 2009 qui sera suivie dans une troisième phase par l'utilisation de cette solution par les détenteurs des cartes interbancaires (CIB) en 2010, a-t-il avancé.

La mise en œuvre de la phase interbancarité requiert certaines conditions, en cours de traitement, notamment la révision de la tarification des commissions des différents intervenants dans cette solution que sont Naftal, BEA et la société d'automatisation et des traitements monétiques (SATIM).
Le réseau monétique interbancaire compte actuellement 300.000 cartes CIB pour passer à 600.000 cartes à moyen terme, selon les prévisions de M. Loukal.

A propos des commissions, le P-dg de la BEA a tenu à expliquer à la presse que la commission qui sera fixée pour la carte prépayée grand public sera "symbolique", contrairement à la carte destinée aux corporate où la commission est plus élevée car elle exige une télécollecte en temps réel des différentes transactions.

Pour sa part, le P-dg de Naftal a souligné que l'opération a connu une forte adhésion durant sa période d'essai qui a enregistré la délivrance de 4.500 cartes à des clients corporate.

Plus de 2.600 terminaux de payements électroniques (TPE) ont été déjà installés au niveau de 917 stations, services publics et privés, répartis à travers le territoire national, selon les chiffres fournis par M. Akretche.

Résumant les avantages de ce nouvel instrument de payement, le même responsable a indiqué que Naftal Card va permettre notamment aux gestionnaires un meilleur suivi de la consommation carburant ainsi qu'une suppression progressive des bons carburants

http://www.elmoudjahid.com/accueil/Nation/29222.html