Un éleveur de la Sarthe était rejugé, hier, à Angers. Bruit, odeur, mouches... son troupeau dérange les voisins. La présidente du tribunal a proposé une médiation.
Scène champêtre, hier, à Angers : des ânes devant les marches du palais de justice ! Rejugé par la cour d'appel d'Angers, Jacky Davézé, un éleveur de la Sarthe, a fait le déplacement accompagné de quatre ânes. Et coiffé, lui-même, d'un bonnet d'âne !

Son troupeau de 14 bêtes dérange les voisins du terrain de 4,5 hectares qu'il occupe à Ruillé-sur-Loir. L'avocate des plaignants, Sylvie Lacroix, signale « un trouble anormal du voisinage ». Des ânes braient, « même la nuit », « sentent mauvais », « attirent les mouches »...

Les ânes, c'est attachant, fait-elle remarquer. Mais ils « causent de gros dégâts sur les clôtures » et « l'abreuvoir et le fourrage ont été placés près de la fenêtre de la chambre de mes clients ». Avant de préciser : « Quatorze mâles en plein rut, vous imaginez les dégâts ? »

En première instance, Jacky Davézé a été condamné à retirer son troupeau sous peine de payer 500 € par jour. Il s'est exécuté mais ne comprend pas. « Mes ânes entraîneraient chez les gens des dommages psychiques ou nerveux ? Depuis plus de trente ans, ce troupeau vit en harmonie sans la moindre contestation et n'a rendu fou personne ! »

Il ajoute : « Le juge du Mans a condamné les ânes, les mouches, les odeurs... Faut-il interdire la présence d'animaux dans nos campagnes ? Qu'est-ce que j'y peux si mes voisins sont venus vivre dans une zone agricole ? »

La présidente doit rendre son arrêt le 12 mai. Elle a proposé aux deux parties « une médiation », car « ce serait dommage de ne pas s'entendre sur ce type d'affaire ». Les plaignants accepteront-ils... une reculade ?


Arnaud WAJDZIK

http://www.ouest-france.fr/actu/actu...63348_actu.Htm