L'aurore illumine d'un bleu pâle,
les toits du village de ma belle,
la fontaine glougloute et j'y bois,
son eau pure, claire et froide.

Le jour se lève et éclaire,
ma belle met sa robe,
elle coiffe ses cheveux d'or,
aujourd'hui je vois ma belle.

La nature est apaisée,
ma belle s'en est allé,
ma belle m'a enchanté,
trop tôt elle m'a quitté.

Quand ma belle est loin de moi,
il me manque un morceau de moi,
quand ma belle n'est pas là,
j'ai mal au fond de moi.