Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Discussion: Algérie: pays le plus riche du Maghreb, salaires les plus faibles de la régionn

  1. #1
    Nouveau Membre
    Date d'inscription
    avril 2009
    Messages
    6

    Question Algérie: pays le plus riche du Maghreb, salaires les plus faibles de la régionn

    La campagne électorale pour la présidentielle du 9 avril en Algérie a mis en veilleuse les mouvements sociaux qui promettent toutefois de resurgir immédiatement après, avec comme principale revendication l’augmentation des “salaires de singe”, les plus faibles du Maghreb.

    Dans la fonction publique qui emploie 1.600.000 personnes, des syndicats de l’enseignement et de la santé ont prévu de relancer une contestation gelée pendant la campagne électorale afin de ne pas donner prise à la récupération politique, selon eux.

    “Après la trêve électorale, la protestation reprendra”, a affirmé Nouar Larbi, coordinateur du Conseil national des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapset), cité par le quotidien El Watan (francophone, indépendant).

    Pays le plus riche du Maghreb grâce à ses revenus pétroliers et ses 140 milliards de dollars de réserves de change, l’Algérie offre cependant des salaires moins élevés que ses voisins.

    Lorsqu’un professeur de lycée entame sa carrière avec 637 euros au Maroc ou 575 euros en Tunisie, il doit travailler pendant 15 ans pour atteindre 300 euros en Algérie. De quoi acheter un appareil ménager de moyenne gamme ou louer un petit deux pièces au centre d’Alger.

    Le sociologue Nacer Djabi parle de “salaire de singe”, adaptation de l’expression “monnaie de singe”.

    “Je suis en fin de carrière et je touche 800 euros”, dit à l’AFP un professeur de Sciences politiques, soulignant que “80% des enseignants universitaires algériens habitent des appartements de 70 m2 dans des cités de banlieue”.

    Le salaire minimum est à 120 euros en Algérie contre 178 euros en Tunisie et 164 euros au Maroc. Le récent triplement du salaire des députés passé à 300.000 dinars (3.000 euros) a suscité un sentiment d’indignation dans le pays.

    “C’est une injustice criante”, se révolte Méziane Meriane du Cnapset dans un entretien avec l’AFP. “En Algérie les salaires sont calculés de manière anarchique, sans prise en compte du niveau de vie et de l’érosion du pouvoir d’achat”, dit-il en plaidant pour un SMIG à 500 euros.

    Pour l’économiste Abdelmadjid Bouzidi, ancien conseiller à la présidence, la faiblesse des salaires découle d’un “très mauvais partage des résultats de la croissance”, puisque “la part revenant aux salariés va en diminuant”.

    Contrairement à ce qui passe dans d’autres pays, le salaire minimum (Smig) “n’est pas ajusté annuellement afin d’éviter une érosion du pouvoir d’achat mais lorsque le gouvernement en a envie”, relève-t-il.

    Cette façon de faire “augmente la colère des salariés” donnant lieu, selon lui, à une “régulation par le conflit” et non “par la négociation”. Au final, “ça se passe comme dans un souk et les entreprises n’ont pas de visibilité ni de lisibilité”.

    Le docteur Mohamed Yousfi du Syndicat national des praticiens de la santé publique dénonce “un système qui encourage l’incompétence” et un gouvernement “en déphasage avec les élites” de l’Algérie “méprisées malgré l’aisance financière du pays”.

    Tout en reconnaissant des “investissements importants” dans les équipements, il estime que “les salaires des médecins de l’hôpital public sont inadmissibles”.

    Un médecin généraliste débute sa carrière avec 25O euros et un spécialiste de niveau bac + 12 à 450 euros. Au Maroc, ils commencent à 727 euros et 910 euros et en Tunisie à 791 euros et 935 euros.

    En campagne, le président Abdelaziz Bouteflika, assuré de réélection, a promis une augmentation du Smig.

    Pour autant, “l’Algérie ne sera pas métamorphosée le 10 avril”, prédit Yousfi. Source: City-dz.com

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Il faut toujours blamer les gouvernements,comme si nous algeriens avons aucune responsabilite.

    Chaque algerien veut une femme,un logement,et une voiture,mais personne n'ose parler de travail.

    Une femme,un logement et une voiture ne vont pas descendre du ciel,il faut etre realiste,a l'etranger,il faut travailler dur pour acheter un logement,il faut des annes parfois pour economiser pour acheter une voiture.

    Tous les algeriens veulent habiter Alger,ou une grande ville du Nord,tous veulent un logement et une voiture,personne ne parle de comment on va y arriver.

    Tous le monde fait des gosses en moyenne 3 en Algerie,et tous pensent avoir un logement,ce qui est impossible.

    En Algerie,certains gens delirent,ils n'ont pas bon sens.

  3. #3
    l'orientale
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    Dans ma bulle a moi !! entre ciel et terre!
    Messages
    5 423

    Par défaut

    Le plus riche du Maghreb certe mais le moins infrastructureux et le moins déservi.
    prenant l`exemple de nos banques: pour les immigrants qui sont en plein démarches d`immigration pour le Québec doivent payer leur dossier via une banque française ou Tunisienne...alors que les marocains et les Tunisiens le font de leurs banques ça c`est juste un petit exemple.
    Dernière modification par Sabrina ; 07/04/2009 à 16h56.

  4. #4
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    C'est juste,avoir de l'argent ne signifie pas etre riche.

    La richesse est l'etre humain,c'est l'homme qui cree la richesse,et non l'inverse.

    Il y a beaucoup de petit pays moins riches que l'Algerie ou l'on vit mieux.

    C'est etrange,en Europe,il y a des banques marocaines et tunisienne,mais pas de banque algerienne.

    ------------------------------------------------------------
    Citation Envoyé par Sabrina Voir le message
    Le plus riche du Maghreb certe mais le moins infrastructureux et le moins déservi.
    prenant l`exemple de nos banques: pour les immigrants qui sont en plein démarches d`immigration pour le Québec doivent payer leur dossier via une banque française ou Tunisienne...alors que les marocains et les Tunisiens le font de leurs banques ça c`est juste un petit exemple.

  5. #5
    l'orientale
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    Dans ma bulle a moi !! entre ciel et terre!
    Messages
    5 423

    Par défaut

    c`est exactement ce que je voulais dire par ce petit exemple.
    Que malgré la richesse de notre pays on reste quand meme en arriere.

  6. #6
    Membre F.A.M. Avatar de lintelink
    Date d'inscription
    janvier 2009
    Messages
    397

    Par défaut

    Citation Envoyé par kredence Voir le message
    Il faut toujours blamer les gouvernements, comme si nous algeriens avons aucune responsabilite.

    Chaque algerien veut une femme,un logement,et une voiture,mais personne n'ose parler de travail.

    Une femme,un logement et une voiture ne vont pas descendre du ciel,il faut etre realiste,a l'etranger,il faut travailler dur pour acheter un logement,il faut des annes parfois pour economiser pour acheter une voiture.

    Tous les algeriens veulent habiter Alger,ou une grande ville du Nord,tous veulent un logement et une voiture,personne ne parle de comment on va y arriver.

    Tous le monde fait des gosses en moyenne 3 en Algerie,et tous pensent avoir un logement,ce qui est impossible.

    En Algerie,certains gens delirent,ils n'ont pas bon sens.
    tu as tout à fait raison..on oublie toujours les pourquois

  7. #7
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    mars 2009
    Âge
    60
    Messages
    422

    Par défaut La critique gouvernementale serait-elle un monopôle algérien ?

    L'Algérie est un pays riche, tant sur le plan des ressources humaines (à développer) que sur le plan des richesses de son sous-sol. Evidemment, ma subjectivité se base sur une éducation et une résidence hors territoire national et mon point de vue est déformé par l'espace et le temps. Si je pense que les richesses sont mal distribuées, le pays corrompu et le pouvoir d'achat laissant à désirer, toutes ces constatations sont valables en Algérie comme ailleurs dans d'autres pays. Dans le même temps, je constate que les algériens ne sont pas travailleurs (comme beaucoup d'habitants du sud). Les nombreux chantiers algériens sont occupés par des travailleurs étrangers, chinois et autres. Parallèllement, les revendications sont légitimes mais ne tiennent pas compte de la faisabilité. La mondialisation ne favorise pas l'humanisation. Je pense qu'il y a de nombreuses carences tous domaines confondus mais il convient de mettre à niveau les mentalités, d'observer ce qui va bien et ce qui va mal, ne pas mettre la charrue avant les boeufs.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •