Un vaste trafic de diplmes : la russite n'a pas de prix

Un vaste trafic de diplmes dcouvert l'universit
LE MONDE | 15.04.09

La russite n'a pas de prix. Plusieurs centaines d'tudiants chinois, inscrits l'Institut d'administration des entreprises (IAE) de l'universit de Toulon, auraient vers de l'argent pour se payer des diplmes.

Saisi d'une plainte d'un professeur de l'Institut, le parquet de Marseille a ouvert, le 26 mars, une information judiciaire pour "corruption passive et active, et escroquerie".

L'instruction, confie au juge Franck Landou du ple rgional conomique et financier de Marseille, s'est acclre jeudi 9 avril, lorsque les enquteurs de la brigade financire de la cit phocenne et de la police judiciaire de Toulon ont perquisitionn les locaux de l'IAE. "Ils ont embarqu toutes les copies d'examen des tudiants chinois des quatre dernires annes, a indiqu au Monde Pierre Sanz de Alba, le vice-prsident de l'universit. Ils sont repartis avec une dizaine de cartons remplis de copies."

Entendu par les policiers, le directeur de l'Institut, Pierre Gensse, a reconnu avoir t sollicit dbut 2009 par un tudiant chinois qui lui aurait propos un pot-de-vin de 100 000 euros en change de diplmes - des licences et des masters - pour une soixantaine de congnres.

Selon une source proche de l'enqute, la fraude s'exercerait depuis quatre ans et serait en constante augmentation. Le faux diplme serait factur 2 700 euros pice, "mais les prix peuvent varier". Toujours selon cette source, au cours de l'anne 2008, un tudiant aurait lui seul "vendu" prs de 300 diplmes autant d'tudiants.

L'affaire est ne au cours de l'anne universitaire 2004-2005, quand un tudiant chinois, inscrit l'IAE, prouvait toutes les peines du monde dcrocher sa licence. Dpit, il aurait alors soudoy une personne de l'IAE avec succs, et fini par obtenir le prcieux certificat. De l, lui serait venue l'ide d'en faire profiter des compatriotes dsireux comme lui de flatter leur CV. D'autant qu'en Chine un diplme provenant d'une universit ou d'une cole franaise est trs couru.

En 2008, des tudiants chinois de l'IAE, rvolts par ces pratiques, s'en taient mus auprs d'un de leurs professeurs. Ils auraient dnonc ces malversations leur ambassade et deux d'entre eux ont dpos une main courante au commissariat. Quelques semaines aprs, en octobre 2008, une tudiante chinoise, qui devait une grosse somme d'argent un intermdiaire, a t agresse sur le campus. C'est en enqutant sur cette affaire que les policiers ont fait le rapprochement avec la main courante. Ils ont alors commenc souponner l'existence d'un trafic. Les autorits judiciaires, administratives et universitaires ont t alertes ce moment-l.

100 % DE REUS

Il y a deux mois, la direction de l'universit de Toulon a procd des vrifications. "En fvrier, ds que nous avons su que des soupons pesaient sur la validit des diplmes de l'IAE, nous avons diligent une enqute administrative", souligne M. Sanz de Alba.

Les premiers lments de cette investigation interne ont surpris les responsables. "Nous avons constat des choses troublantes", concde M. Sanz de Alba. Ainsi, la statistique montre un taux de russite aux examens nettement suprieur ds lors que les candidats sont chinois. "En master d'entrepreneuriat par exemple, on s'est aperu que prs de 100 % des lves chinois taient reus. Alors que pour les autres nationalits, Franais y compris, ce taux oscille entre 60 % et 70 %", poursuit le vice-prsident. Pis, cette anne, l'universit de Toulon, qui compte environ 650 jeunes Chinois dans ses amphithtres - un nombre en constante hausse -, en a accueilli une centaine de nouveaux. "La plupart d'entre eux ne parlaient pas franais", dplore M. Sanz de Alba.

En Chine, l'accs l'enseignement suprieur repose sur un systme trs slectif. Aussi, de nombreux jeunes restent sur le carreau et cherchent s'inscrire dans des universits trangres. Ils s'adressent des agences qui, moyennant une certaine somme d'argent, se chargent de leur prparer les dossiers, les demandes de visa et autres formalits. L'une de ces agences aurait-elle mis sur le march une sorte de produit complet avec garantie d'un diplme la cl ?

Un professeur de l'universit de Toulon, qui souhaite conserver l'anonymat, s'interroge : "Depuis trois ans, certains tudiants arrivent Toulon, et ils assistent rarement au cours. Ils donnent l'impression que le diplme leur est acquis d'emble. On les appelle les tudiants touristes", ironise-t-il.

Ces dernires semaines, plusieurs personnes travaillant l'IAE et des tudiants ont t entendus par les policiers. Selon nos informations, certaines d'entre eux ont fait tat de fraude possible dans les universits de Pau, de La Rochelle, de Poitiers et dans une autre en rgion parisienne. "C'est une enqute complexe qui demandera du temps", prvient le procureur de la Rpublique de Marseille, Jacques Dallest.

L'Inspection gnrale de l'administration de l'ducation nationale et de la recherche (IGAENR) a lanc une mission administrative afin de dmler, dans "les meilleurs dlais", les tenants et les aboutissants de cette affaire.

Yves Bordenave
LE MONDE

http://www.lemonde.fr/societe/articl...0897_3224.html