Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 26

Discussion: Les pieds noirs inspectent leurs biens à Alger

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Les pieds noirs inspectent leurs biens à Alger

    Un groupe de pieds noirs est arrivé jeudi à Alger pour une visite d’inspection après plus de 40 ans d’absence.

    Le groupe de 84 personnes a entamé une visite de trois jours initiée par l’association française « amis de Kouba », créée par huit couples de pieds noirs qui habitaient le quartier.

    Le président de la délégation Bedmount Perzi a dans une déclaration à notre journal assuré : Kouba représente nos racines … nous y pensons toujours, elle n’a jamais quitté nos pensées bien que nous soyons lion.
    Je suis né à Kouba et j’y ai passé mon enfance, et c’est là où se trouve la maison dans laquelle je suis né, ajoutera t’il.

    Bedmount explique avoir œuvré à organiser des voyages dans ce quartier, et ce pour la restructuration des enfants de cette ville au niveau de son association, mais il n’évoquera pas ses biens et ceux de ses amis.

    Par ailleurs, les voyages des pieds noirs en Algérie ne sont plus un tabou qui les a contraint à fuir vers la France après l’indépendance. Ils venaient avant sous forme de touristes, mais les choses se sont développées depuis 200 après l’invitation du président de la république.

    Aussi, certains pieds noirs font de leurs visites des tentatives de récupération de leurs biens, et menacent les familles qui y habitent actuellement de poursuites judiciaires.

    Les investigations de notre journaliste ont révélé l’implication d’avocats et notaires, ainsi que de hauts responsables dans la préparation de cadre juridique qui « arrangeraient » les pieds noirs, contre des avantages et des biens immobiliers.

    http://www.echoroukonline.com/fra/index.php?news=4067

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    mars 2009
    Âge
    60
    Messages
    422

    Par défaut Les pieds noirs, pas biens...

    Que les pieds noirs puissent revenir en Algérie où ils sont nés est une situation "normale". Pour un certain nombre d'entre eux, il existait des relations fraternelles et leurs rapports avec les algériens étaient de l'ordre de la convivialité pour ne pas dire qu'ils étaient considérés comme des membres de la famille...

    Par contre, en ce qui concernent les biens immobiliers, il en va autrement. Je pense que même s'ils ont été spolié, la crise immobilière aidant, les algériens qui habitent les domiciles incriminés, n'ont pas d'autres logements. Ce qui revient à dire qu'ils deviendraient SDF...

    Certains pays indemnisent les anciens propriétaires. A ce niveau ce sont des affaires à régler entre pays. Il est regrettable que des avocats et des notaires algériens participent à ce harcèlement...

  3. #3
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Alidjraamar,

    Pour le 1er point relatif aux visites touristiques,commerciales,je suis bien d'accord.

    Pour les biens immobiliers,les pieds noirs n'ont aucun droit,ce sont pour la plupart des batis construits sur des terres d'algeriens prit de force par l'armee francaise.

    Si les pieds noirs consentent a indemniser les algeriens victimes de cette spoliation,et pour l'usage de cette terre pendant 132 ans d'occupation alors,je ne vois pas d'inconvenient a les indemniser.

    L'indemnisation devrai fonctionner dans les 2 sens.
    -------------------------------------------------------------------
    Citation Envoyé par alidjraamar Voir le message
    Que les pieds noirs puissent revenir en Algérie où ils sont nés est une situation "normale". Pour un certain nombre d'entre eux, il existait des relations fraternelles et leurs rapports avec les algériens étaient de l'ordre de la convivialité pour ne pas dire qu'ils étaient considérés comme des membres de la famille...

    Par contre, en ce qui concernent les biens immobiliers, il en va autrement. Je pense que même s'ils ont été spolié, la crise immobilière aidant, les algériens qui habitent les domiciles incriminés, n'ont pas d'autres logements. Ce qui revient à dire qu'ils deviendraient SDF...

    Certains pays indemnisent les anciens propriétaires. A ce niveau ce sont des affaires à régler entre pays. Il est regrettable que des avocats et des notaires algériens participent à ce harcèlement...

  4. #4
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    mars 2009
    Âge
    60
    Messages
    422

    Par défaut

    Citation Envoyé par kredence Voir le message
    Alidjraamar,

    Pour le 1er point relatif aux visites touristiques,commerciales,je suis bien d'accord.

    Pour les biens immobiliers,les pieds noirs n'ont aucun droit,ce sont pour la plupart des batis construits sur des terres d'algeriens prit de force par l'armee francaise.

    Si les pieds noirs consentent a indemniser les algeriens victimes de cette spoliation,et pour l'usage de cette terre pendant 132 ans d'occupation alors,je ne vois pas d'inconvenient a les indemniser.

    L'indemnisation devrai fonctionner dans les 2 sens.
    -------------------------------------------------------------------
    kredence,

    C'est bien comme ça que je vois les choses.

  5. #5
    Nouveau Membre
    Date d'inscription
    août 2010
    Messages
    1

    Par défaut recherche témoignages émission C'EST NOTRE HISTOIRE émission sur France 5

    CAPA TV recherche des témoignages pour l'émission "C'EST NOTRE HISTOIRE" sur France 5 si vous avez des anecdotes personnelles sur le Général de Gaulle entre 1958 et 69, ou si vous ou des personnes de votre entourage avez vécu des expériences en relation avec ses actions comme la décolonisation, écrivez votre témoignage ou filmez avec une webcam, portable, petite caméra numérique et envoyez vos vidéos, photos ou textes sur le site de France 5 C'EST NOTRE HISTOIRE ou à cestnotrehistoire@capatv.com

    http://www.france5.fr/c-est-notre-hi..._rubrique=5723

  6. #6
    Nouveau Membre
    Date d'inscription
    avril 2011
    Messages
    1

    Post Ces biens sont le fruit du travail de mes parents et nous reviennent de droit ! Ces

    Ces biens reviennent aux descendants dont nous sommes et je m'emploie a les recuperer n'en doutez pas !!!!!!!!

  7. #7
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    avril 2011
    Messages
    1 527

    Par défaut

    En parlant de spoliation, l'independance y a t'elle m'y un terme....pour autant..?
    le peuple algerien jouit il de ses richesses...? en etant liberé de son spoliateur historique..;?
    le spoliateur je crains qu'il sevit plus massivement;.cette fois ,il a juste changé de prénom et de nationalité!
    peu importe qui tu es seul compte ce que tu fais...

  8. #8
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut

    J etais tombe sur un article dans google
    un texte qui proposait des terres gratuites aux français qui voulaient s installer en Algérie
    a l’époque de la colonisation...
    je me pose la question si les colons qui s installaient avaient des terres gratuites ou achetaient ces parcelles
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  9. #9
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut

    Colons, en soulignant que colon dérive du latin " colonus " habitant non indigène qui cultive une terre.
    Les concessions et les achats de terre

    Guide des concessions

    Conditions d'attributions des concessions

    Voir aussi (bison futé de l'époque en France) :

    Formalités à remplir en France pour obtenir en Algérie des concessions :site B.Venis

    Les concessions

    Le premier texte posant les règles générales sur les concessions de terres domaniales ainsi que la création des centres de colonisation, est un arrêté de Maréchal Thomas Bugeaud , en date du 18 avril 1841.

    - C'est le système de la concession gratuite...:

    - Le concessionnaire doit résider sur le sol qui lui a été concédé, éléver toutes les constructions utiles pour son exploitation, débroussailler, défricher et planter etc...

    - Le titre définitif n'est attribué qu'après l'accomplissement des conditions imposées par le titre de concession.

    - Tant que le titre n'est pas définitif, le colon ne pouvait ni vendre ni hypothéquer la terre, en tout cas sans autorisation administrative. La terre ainsi concédée est donc juridiquement inaliénable, par suite insaisissable. - Cet arrêté est modifié et complété par les ordonnances du 21 juillet 1845 et du 9 novembre 1845 , aux termes desquelles les concessions sont accordées par le Roi seul et les acquereurs tenus de payer une redevance. Enfin, on admet la vente aux enchères publiques, la vente de gré à gré après estimation préalable, l'échange.

    - Une ordonnance du 5 juin 1847 permet au Gouverneur Général d'accorder des concessions ne dépassant pas 25 hectares.

    - En cette matière, il s'agit donc d'un régime protectionniste : protection pour les terres de l'Etat, protection pour le nouveau colon contre les abus des prêteurs.

    D'où proviennent les terres domaniales ?

    1) du Domaine de l'Administration turque, qui comprend notamment des terres confisquées, sequestrées ou prélevées. Ce sont les terres du Beylik.

    2) Des propriétés abondonnées par les fonctionnaires et notables turcs fuyant autant les troupes françaises que l'agressivité des indigènes dont ils ont fait, trop longtemps "suer le burnous". Ces terres sont déclarées vacantes et incorporées au Domaine de l'Etat.

    3) De la confiscation ou de la sequestration des biens des Indigènes qui combattent l'Armée française.

    4) De l'incorporation des terres incultes (forêts, broussailles, marais).

    5) des Haboux, sorte de fondation religieuse et ce, en contrepartie de la prise en charge par l'Etat des frais de culte musulman.

    Achat des terres

    - Sans attendre l'attribution des terres domaniales, des colons acquièrent des terres, propriété individuelle, appartenant à des Indigènes. Les Arabes vendent en effet les terres avec une facilité remarquable, moyennant le paiement d'une rente annuelle peu élevée. La spéculation s'en mêle, favorisée par l'élément musulman qui ne croit pas à une installation définitive et vend aux "Roumis" avec l'espoir que ces mêmes terres seront abandonnées et leur reviendront.

    (le 22 avril 1863"Un sénatus-consulte instaure la propriété individuelle chez les indigènes d'Algérie. De ce fait beaucoup vont revendre à des Européens, les terres dont ont les a fait propriétaire. En effet jusque la, la propriété individuelle n'existait pas les terres appartenaient à la collectivité c'est à dire aux Tribus.


    - Pour faire échec aux transactions spéculatives et malhonnêtes (sic), le général Berthézène prend le 9 juin 1831, un arrêté déclarant nulle toute transaction sous seing-privé qui ne sera pas libellée dans les deux langues.


    d après cet article l acquisition etait variée
    si la personne a payé de ces deniers c est différent que si c est l’état colonial qui a donné ce qui ne lui appartenait pas...
    a mon humble avis
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  10. #10
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut

    Citation Envoyé par PERSPICACITE Voir le message
    Ces biens reviennent aux descendants dont nous sommes et je m'emploie a les recuperer n'en doutez pas !!!!!!!!
    ce n est peut etre pas la meilleure maniere d atterir sur un forum
    en montrant ses dents sur un post qui a 3 ans...
    un bonjour est toujours bienvenu
    je ne pense pas qu il y ait quelqu 'un ici qui t ai volé ou tes proches
    sois le bienvenu...
    salut
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •