GENEVE (Reuters) - Les deux domestiques de Motassim Bilal Kadhafi qui avaient porté plainte pour violences contre l'un des fils du dirigeant libyen lors d'un séjour en Suisse ont retiré leur plainte, annonce leur avocat suisse.


"Mes clients ont décidé de retirer leur plainte", a déclaré Me François Membrez dans un communiqué.

"Leurs intérêts ont été préservés puisqu'ils ont été correctement dédommagés. Ils ont été considérés comme des victimes et leurs souffrances ont été reconnues", a ajouté l'avocat sans préciser le montant des indemnités.

Motassim Bilal Kadhafi, qui se fait appeler Hannibal, et son épouse Aline ont été inculpés pour mauvais traitements contre deux de leurs employés - une Tunisienne et un Marocain - en juillet à Genève. Le personnel de l'hôtel où ils séjournaient avait alerté la police à propos de disputes répétées.

Kadhafi et sa femme sont poursuivis pour violences physiques, séquestration et menaces verbales. Ils ont nié ces accusations.

La loi suisse permet au parquet de maintenir les poursuites malgré le retrait des plaintes. Le procureur Daniel Zapelli a prévenu le mois dernier qu'il ne classerait pas le dossier malgré les pressions diplomatiques entourant cette affaire.

Tripoli avait notamment menacé d'interrompre les livraisons de pétrole à la Suisse et avait suspendu l'attribution de visas aux ressortissants suisses.


Ahhh... Quand l'argent (& Pétrole ) rentre en jeu... Même les plus démocratiques se font tout petit