Des citoyens de la Kabylie s'opposent fermement aux partisans de "l'autonomie" lors de la commémoration du Printemps Berbère"

21.04.2009 Hassen Zizi // MED.B.


Des habitants de la ville de Tizi Ouzou ont brandi l'emblème national Algérien pour afficher leur entière opposition aux velléités "séparatistes" de groupes de manifestants qui ont sillonné Dimanche matin les rues de la ville de Tizi Ouzou à l'instigation de Ferhat Mehenni qui est sous le coup d'un mandat d'amener délivré par le tribunal de Bouira.
Ce dernier, qui se trouve en fuite à l'étranger, s'est adressé aux manifestants à l'occasion du 29ème anniversaire de commémoration du Printemps Berbère à travers une communication téléphonique amplifiée à travers à un haut parleur.
Des milliers de personnes ont pris part à cette marche, entre le campus universitaire de Hasnaoua et l'ancien siège de la mairie de Tizi Ouzou.
Elle a été organisée par le mouvement pour "l'autonomie de la Kabylie" (MAK) de Ferhat Mehenni.
La marche a pris une tournure inquiétante lorsque les manifestants ont scandé des slogans hostiles à l'état Algérien et en faveur de l'autonomie de la Kabylie.
Ils ont également même brûlé le portrait du Président de la République Abdellaziz Bouteflika avant d'être contré par des habitants de la ville de Tizi Ouzou qui ont brandi l'emblème national pour démontrer leur attachement indéfectible à l'unité de la nation, rejetant fermement toute velléité d'autonomie de la Kabylie prôné par des partisans du ("MAK") qui cherche obstinément à semer les germes de la discorde et la division au sein de la population Algérienne à travers leurs agissements répréhensibles.