Affaire des cartes grises à Constantine: 95 personnes devant le procureur
par A. Zerzouri

95 personnes, entre témoins et accusés dans l'affaire du trafic de cartes grises, ont été entendues hier, par le procureur de la République près le pôle judiciaire spécialisé de Constantine.

Ces derniers viennent de plusieurs wilayas de l'est du pays, où ce trafic a été découvert, touchant 15 véhicules «grosses cylindrées», saisis par les enquêteurs de la Gendarmerie nationale.

Ces derniers avaient pour rappel passé au peigne fin 600 dossiers de cartes grises durant leurs investigations, qui se sont étalées du mois de février jusqu'à décembre de l'année 2008.

Aussi, le recours à des experts en informatique a été nécessaire pour ficeler cette enquête qui n'a pas encore livré tous ses secrets.

Car, les conclusions des experts relèvent une piraterie informatique sur le réseau des cartes grises au niveau de la direction de la Réglementation et des Affaires générales de la wilaya de Constantine, où le trafic fut mis à jour.

Il est possible, aussi, que d'autres complicités soient dévoilées par le magistrat instructeur, devant lequel défilaient hier, jusqu'à une heure tardive de la nuit, les témoins et mis en cause dans ce trafic de cartes grises.

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5119788