Six policiers ou anciens policiers ont porté plainte pour des propos homophobes et des pratiques discriminatoires liés à leurs orientations sexuelles, leur race ou leur religion.

Six policiers ou anciens policiers ont déposé une plainte mardi contre leur hiérarchie pour "harcèlement moral" et "discrimination", a annoncé mercredi 29 avril l'une de leurs avocates Me Samia Maktouf.

Les faits auraient eu lieu au sein de la police aux frontières (PAF) de l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne).

Agés de 27 à 45 ans, un lieutenant, trois brigadiers-chefs, un adjoint de sécurité et un membre du personnel administratif assurent avoir été victimes de propos homophobes et de pratiques discriminatoires liés à leurs orientations sexuelles, leur race ou leur religion.

La Halde également saisie

"L'un d'entre eux, qui faisait l'objet d'une sanction, a vu marqué "arabe" en rouge dans son dossier", certifie Me Samia Maktouf qui assure détenir des attestations de témoins.

Selon cette dernière, une femme policier pacsée avec une autre a été mutée à deux heures de son domicile alors que le couple avait pourtant informé sa hiérarchie de l'obtention d'un crédit pour l'achat d'une maison.

"Tous ces policiers ont entre cinq et 15 ans de service", ajoute l'avocate, "quatre d'entre eux sont issus de la diversité".

Parallèlement à cette procédure judiciaire, cinq femmes policiers ont également saisi la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde).

Dans un communiqué publié mercredi, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) a indiqué avoir été saisi par ces policiers.

"Le Mrap appuie les plaignants en saisissant tant la Halde que le ministère de l'Intérieur pour demander l'ouverture d'une enquête",

assure l'organisation qui envisage également de s'associer à la plainte déposée.

(Nouvelobs.com avec AP)