Affichage des rsultats 1 2 sur 2

Discussion: Retour des comptences de la diaspora algrienne rsidant l'etranger

  1. #1
    Admin Forum Avatar de Toufik
    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Shenzhen, China
    ge
    32
    Messages
    1 700

    Arrow Retour des comptences de la diaspora algrienne rsidant l'etranger

    Retour des comptences rsidant l'etranger
    Les pralables de la diaspora algrienne


    Cette catgorie est fortement intresse de pouvoir s’investir dans son pays condition de garantir un environnement propice.

    La diaspora algrienne est prte participer l’dification du pays condition de mettre en place un environnement propice, affirme M.Brahim Gacem, prsident du Forum des comptences algriennes en Suisse. Entendre par conditions propices: Une procdure claire, une structure d’accueil pour ces Algriens afin de pouvoir se dployer dans des actions cratrices dans le pays.

    A priori, les dolances des comptences algriennes vivant l’tranger sont trs raisonnables. Elles semblent mme bnficier de l’appui des autorits concernes en Algrie en croire du moins le ministre de la Solidarit, de l’Emploi et de la Communaut algrienne l’tranger, M.Djamel Ould Abbs qui a soutenu que l’Etat tend encourager, par des mesures concrtes, la pleine participation de la communaut, des comptences et des investisseurs au processus de dveloppement du pays.

    La stratgie de l’Etat suivie jusqu’ici se basait sur un point nodal: rapatrier les comptences dans leur patrie mre. Une dmarche qui a connu un chec patent. Pour plusieurs raisons: la premire a trait bien videmment, aux conditions qu’offrait l’Algrie sa diaspora, qui sont nettement en de de l’environnement dans lequel ils voluent dans le pays d’accueil. La seconde raison, qui est la plus importante, est en relation directe avec cette diaspora, qui, tout tant disponible participer l’essor du pays, hsite rentrer prfrant opter pour le partenariat.

    Une dmarche dfendue par M.Gacem qui a prcis hier sur les ondes de la Chane III que les Algriens se trouvant l’tranger sont fortement intresss de pouvoir s’investir dans leur pays. Mais ce retour doit tre prcd par des conditions favorables pralables. Il faudrait, insiste-t-il, des structures facilitatrices afin qu’ils puissent s’investir dans ce pays. Le Forum international de la finance (FIF) qui s’ouvre partir d’aujourd’hui Alger, s’inscrit justement dans ce cadre.

    La 5e dition connatra la participation de plusieurs experts algriens et trangers qui dbattront, notamment, de la place de l’Algrie dans un contexte conomique mondial marqu par une crise sans prcdent. Organis par le Forum des comptences algriennes en Suisse (Fcas), en collaboration avec l’Association des banques et tablissements financiers (Abef) et la Chambre de commerce et d’industrie Suisse/Algrie, ce carrefour financier annuel se veut le rendez-vous incontournable des acteurs financiers. Il se prsente comme un espace de rencontres et d’changes mme de contribuer la formulation d’approches et de propositions en vue d’aider l’Algrie mieux faire face aux rpercussions de la crise mondiale, ont soulign ses initiateurs.

    Selon le programme tabli par les organisateurs, plusieurs thmes ayant trait cette crise et ses rpercussions sur les conomies mergentes comme celle de l’Algrie, feront l’objet de prsentations animes par des experts nationaux et trangers pendant les deux journes du forum.

    La 5e dition du FIF prvoit galement une intervention du ministre des Finances, M.Karim Djoudi, intitule L’Algrie, face la crise financire internationale, et une autre du ministre de l’Energie et des Mines, M.Chakib Khelil, portant sur la crise financire internationale et crise nergtique, quelle stratgie et quelles perspectives pour l’Algrie.

    Les effets attendus des politiques de sortie de crise prises l’chelle internationale (runions du G20, plans de relance europen et amricain...) seront galement discuts par les participants. D’autres thmes relatifs aux systmes bancaires et au secteur de l’assurance seront au menu.

    Achira MAMMERI - L'Expression

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par dfaut

    Un bon sujet de debat,y a beaucoup a dire sur ce theme,ce qui me deplait surtout,c'est que cela vienne de l'etat.

    Comme on le sait les representants de l'etat en Algerie,sont en general corrompus,incompetent et surtout regionalistes donc les faire passer par un organisme etatique a Alger,passer par la bureaucratie legendaire de bien chez nous,n'est pas pour accelerer le processus.

    C'est mon avis,mais comme on dit,il y a,a boire et a manger dans cette histoire.

Rgles de messages

  • Vous ne pouvez pas crer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des rponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pices jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •