Affichage des rsultats 1 3 sur 3

Discussion: Arrts pour rien 6 et 10 ans

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par dfaut Arrts pour rien 6 et 10 ans

    Cela ressemble fort un excs de zle.

    Suite la plainte d'une mre d'lve concernant le prtendu vol d'un vlo, six policiers ont arrt deux enfants de six et dix ans la sortie de leur cole pour les interroger au commissariat de police.

    La maman de l'un des deux, qui n'avait pas t prvenue, crie au scandale, tout comme les autres parents d'lves. Les deux enfants, eux, sont encore sous le choc.

    "C'est honteux". Asha Ouachin, la maman d'Hicham, n'a pas d'autres mots pour qualifier la msaventure qui est arrive l'un de ses enfants, mardi.

    Le quotidien Sud Ouest raconte en effet que deux voitures de police et six hommes en uniforme ont attendu et arrt deux enfants de six et dix ans, la sortie de leur cole, puis les ont ensuite interrog pendant deux heures.

    Ils taient accuss par une mre d'lve d'avoir vol un vlo. L'accusation s'est avre fausse, mais les enfants, eux, ne sont pas prs d'oublier.

    Vers 16 heures, devant l'cole lmentaire Louis-Aragon de Floirac, une agitation inhabituelle rgnait:

    "On n'a pas vraiment vu ce que la police faisait mais s'ils se mettent traiter des enfants comme des grands dlinquants, o va-t-on!", s'emportait la mre d'une lve, cite par Sud Ouest.

    Inquite de ne pas voir ses enfants revenir, Asha Ouachin reoit un coup de tlphone de la directrice de l'cole l'enjoignant de venir rcuprer elle-mme son fils de quatre ans, qui rentre habituellement avec son grand frre.

    Elle lui explique galement que le grand frre en question, Hicham, est retenu au commissariat de police.

    Hicham ne veut plus retourner l'cole...

    "Je veux que les conditions d'interpellation de mon fils se sachent parce qu'on ne peut pas laisser faire des choses comme a, il y avait d'autres faons de procder pour vrifier si le vlo tait le sien ou pas", s'emporte-t-elle alors.

    A l'origine de l'histoire, une mre d'lve, qui croit reconnatre son vlo vol quand Hicham arrive avec l'cole le mardi matin.

    Elle demande alors au directeur de l'cole de confisquer le vlo, ce qu'il refuse.

    Elle dcide de porter plainte et la police prend contact avec l'cole pour "essayer de rgler a tranquillement".

    Sauf que, selon les personnes prsentes sur place au moment de l'interpellation, il y avait srement des faons plus "tranquilles" de procder.

    Aprs interrogatoire de la mre, la situation n'a en effet pas mis bien longtemps tre dcante.

    Mercredi matin, elle a ainsi fourni une attestation sur l'honneur du donneur, un adjudant-chef de la base arienne 106, Mrignac, qui lui avait offert le vlo de la discorde il y a plus d'un an et demi.

    "C'est maintenant un vlo pourri, personne n'en voudrait", dit-elle dans un faible sourire.

    "Si jeune, a a de quoi traumatiser", estiment des parents d'lves au lendemain de la rvlation de l'affaire.

    "On a entendu des enfants dire que leurs camarades avaient t emmens en prison, a va trs vite dans leur imaginaire", observe de son ct le directeur d'cole.

    "Je trouve que c'est un peu exagr par rapport aux faits", a estim sur France Info le maire de Floirac, Conchita Lacuey, pour qui il aurait t plus judicieux de la part des policiers de s'adresser aux parents.

    Frdric Lefebvre, porte parole de l'UMP, a de son ct estim dans un communiqu que "l'arrestation d'un enfant de six ans souponn du vol d'un vlo la sortie de l'cole n'est pas acceptable".

    Une indignation gnrale qui est loin d'tre partage par les autorits concernes.

    Lors d'un point de presse organis la mi-journe l'htel de police de Bordeaux, le directeur dpartemental de la scurit publique (DDSP), Albert Doutre, a de son ct apport son soutien aux policiers.

    "Je soutiens entirement et j'assume entirement jusqu'au bout ce qui a t fait", a-t-il dclar, estimant que tout avait t fait dans le cadre "des lois de la Rpublique".

    Selon lui, il s'agit d'une "affaire compltement banale qui prend un tournant polmique surprenant" car les policiers ont agi avec "discernement".

    Albert Doutre a conclu son intervention en prcisant que l'enfant de six ans avait "reconnu avoir emprunt le vlo".

    Pour le deuxime, "l'enqute se poursuit", a-t-il ajout.

    Moins tranch, Xavier Darcos, le ministre de l'Education nationale, a fait savoir par communiqu qu'il "prendra connaissance avec attention des conclusions de l'enqute interne demande par le ministre de l'Intrieur".
    Hicham, lui, a demand sa maman de ne pas retourner l'cole...

    http://www.lejdd.fr/cmc/societe/2009...ns_210760.html

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de romance
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    4 765

    Par dfaut

    effectivement c est vraiment pour rien

  3. #3
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par dfaut

    Beaucoup de zele de la part de la police francaise,surtout quand il s'agit d'enfants d'emigres avec des noms a consonnance etrangere.

    -------------------------------------------------------------------------
    Citation Envoy par romance Voir le message
    effectivement c est vraiment pour rien

Rgles de messages

  • Vous ne pouvez pas crer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des rponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pices jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •