Cette augmentation entrera en vigueur en dcembre.

Les indemnits des parlementaires seront revues la hausse dici la fin de lanne. Les salaires des lus du peuple seront aligns sur ceux des ministres dlgus. Cest ce qua appris LExpression, de sources proches du dossier: Cette proposition est sur le point dtre concrtise. Je pense quelle sera oprationnelle dici le mois de dcembre, affirme notre interlocuteur.

Les choses seront plus claires aprs lexamen du budget du Parlement programm aprs ladoption de la loi de finances pour 2009, pour la fin octobre. Il faut savoir que cette rvaluation est prvue dans la nouvelle grille des salaires arrte dans le cadre de la rforme du secteur de la Fonction publique, adopte en 2007.

Dans ce chapitre, il est retenu que les indemnits du dput soient calcules sur la base des critres tablis pour le corps des fonctions suprieures de lEtat, prcisment en vertu du dcret prsidentiel 07-305 fixant le mode de rmunration applicable aux fonctionnaires et agents publics exerant des fonctions suprieures de lEtat.

Concernant cette grille, justement, les dputs soutiennent que le nombre de points servant de base de calcul de lindemnit du dput (5 438) est devenu caduc. De ce fait, ils ont exig lamendement de larticle 19 de la loi 01-01 du 26 janvier 2001 pour pouvoir dfinir un nombre de points suprieur lactuel et, bien videmment, avoir une indemnisation plus importante que celle prvue par la grille en question.

Avec la rvision gnrale de la grille de la Fonction publique, le dput occupera une position moyenne, nous a prcis un dput. Aprs plusieurs mois de ngociations, les deux parties, Parlement et gouvernement, semblent avoir trouv un consensus mme de prendre en charge en partie les dolances des lus.

Il faut savoir que si cette augmentation venait tre applique, lindemnit des parlementaires frlera le seuil des 27 millions de centimes, le double de la rmunration perue actuellement.

Selon une enqute mene par LExpression, le dput touche une indemnit de base estime 103.322 DA (cent trois mille trois cent vingt-deux dinars), soit 10,3 millions de centimes.

Si lon additionne les 20.000 DA verss au titre de lindemnit complmentaire (ou indemnit de reprsentation), ainsi que les diffrents frais rembourss partiellement, comme la facture de tlphone, la restauration, lessence, llu touche une indemnit nette de 130.000DA, soit 11,6 fois le Snmg.

Elle est value 13 fois le Snmg pour le dput occupant un poste de responsabilit, comme le vice-prsident de lAPN, le prsident de commission, le chef de groupe parlementaire. Ces derniers peroivent exactement 15 millions de centimes. Le vice-prsident de commission et le rapporteur, quant eux, peroivent 14,5 millions.

Le parlementaire bnficie aussi dun prt de vhicule sans intrt dun million de dinars et dune indemnit dhbergement calcule sur la base dune location de 63.000 DA par mois, soit 75,6 millions de centimes par an.
Quant aux prsidents de lAPN et du Conseil de la Nation, ils ont, chacun, une indemnit gale la rmunration prvue pour le chef du gouvernement, qui, elle, reste un secret, comme cest le cas dailleurs de lindemnit des ministres, ou encore celle des prsidents-directeurs gnraux des groupes conomiques, fixe par dcrets non publiables.
Notons que les ngociations entre le Parlement et le gouvernement, entames depuis prs dune anne, ont retard lapplication de la nouvelle grille des salaires. En effet, tous les cadres suprieurs de lEtat, y compris les ministres, ont peru leur augmentation, except les parlementaires. Ces derniers ont voulu maintenir le dbat au niveau des coulisses connaissant la sensibilit du dossier.

Poser le problme publiquement, mettra, encore une fois, le dput en point de mire. Cela arrangera les affaires des parties qui tentent, cote que cote, de discrditer llu de lAPN aux yeux des citoyens, nous a, auparavant, affirm un dput membre de lAlliance prsidentielle. Le front social bouillonne. Les mouvements de protestation font tache dhuile dans les secteurs dactivit de la Fonction publique. Rvaluer lindemnit du parlementaire, une revendication lgitime, serait peru comme une forme de provocation aux consquences incalculables, a ajout notre interlocuteur.

Les parlementaires se disent pigs par les calculs politiciens du gouvernement. Le budget du Parlement est paradoxalement, en vertu de la Constitution et du rglement intrieur, discut publiquement. Lon comprend parfaitement le dsarroi des citoyens quand ils entendent leurs reprsentants revendiquer la rvaluation de leurs revenus en pleine crise sociale, mais lon se demande pourquoi les indemnits des ministres ou des P-DG des groupes conomiques sont gres par un dcret non publiable.
Le prochain cheval de bataille des dputs sera leur nouveau statut, dossier qui est en suspens au niveau de la Prsidence.

Achira MAMMERI - L'Expression