Prof victime de racisme : "pendant mes cours je ne suis ni arabe ni musulmane, mais enseignante"

Cette enseignante d’anglais de 30 ans, victime de racisme de la part de certains élèves du collège Abel-Didelet d’Estrées-Saint-Denis, dans l’Oise, dit dans Le Parisien qu’elle savait « que les préjugés existent », mais qu’elle ne s’attendait pas « à un tel déchaînement de haine ».

Tout en ajoutant :

« Quand on se permet ça, c’est clairement votre identité que l’on vise. Ce n’est plus seulement l’enseignante que l’on déteste, mais la personne ».

Mardi 26 mai, sa classe avait été mise à sac en son absence et une croix gammée et le sigle SS inscrits à la craie sur le tableau noir.

Et Vendredi deux élèves de 3ème ont déposé sur son bureau des tranches de saucisson.

Face à cet acte, l’enseignante précise :

« Je n’ai jamais parlé de mon origine ni de ma religion. Pendant mes cours, je ne suis ni arabe ni musulmane,mais une enseignante avant tout. Ces élèves, qui sont une minorité, se sont simplement fondés sur mon nom à consonance arabe. C’est la triste illustration des préjugés qui existent dans les campagnes où certains n’ont pas l’habitude de la différence ».

Une enseignante qui ne porte aucun signe distinctif pouvant laisser préjuger de ses convictions selon Le Parisien.

« Je ne mange pas de viande de porc, mais c’est tout » confie la jeune prof.

Qui rappelle que « le racisme est malheureusement une réalité. Je suis loin d’être la seule, beaucoup d’élèves y sont confrontés au quotidien. Le plus grave c’est qu’il est presque devenu légitime et normal pour certains. »

A la suite des actes racistes dont elle a été victime ces derniers jours, l’enseignante va déposer plainte aujourd’hui.

Hier, Anne Sancier-Château,le recteur de l’académie d’Amiens a « condamné avec force les événements discriminatoires à caractère raciste survenus au collège ».

http://fr.news.yahoo.com/63/20090604...s-019dcf9.html