Restauration Arnaque à Berlin

Voyageurs, attention à l'arnaque ! À Berlin, selon le site Internet du Guide du Routard, certains restaurateurs peu scrupuleux facturent le service et le pourboire aux clients étrangers. Une pratique pourtant contraire à la loi.

« Service is not included », « Tip is not included » (service ou pourboire non compris)...

À Berlin, toute facture comportant une mention de ce type est parfaitement illégale. Les restaurateurs doivent afficher des prix qui incluent déjà le service et les taxes.
La législation allemande les y oblige.

D'ailleurs, cet ajout ne figure qu'en anglais et seulement sur les additions des clients qui ont passé leur commande dans une langue étrangère.

C'est donc bien une arnaque à touristes, visiblement limitée à quelques restaurants berlinois.


Qu'en est-il dans les autres pays ?

Dans la plupart des États membres de l'Union européenne, laisser un pourboire est courant, sans cependant avoir un caractère obligatoire.

Cette coutume est même inexistante au Danemark où elle ne se pratique jamais.

Laissez une commission uniquement dans les grands hôtels et restaurants de luxe en Finlande et en Suède. Au Royaume-Uni et en Irlande, en revanche, le pourboire est imposé.

Les serveurs perçoivent des salaires si bas qu'il est normal d'ajouter au règlement 10 à 15 % du montant de l'addition.

Ceci est valable dans les restaurants mais pas dans les pubs où vous vous servez directement au bar.

Aux États-Unis, service et pourboire ne sont jamais inclus. Une commission, d'une valeur de 15 à 20 % du montant total de l'addition, est fortement conseillée, voire obligatoire, le revenu des serveurs dépendant en grande partie des pourboires.

Ces derniers sont également exigés au Canada et au Mexique, mais sont inexistants en Corée du Sud et au Japon.

Renseignez-vous sur la législation et les pratiques du pays dans lequel vous vous rendez. Et gardez l'oeil ouvert...

Restauration et TVA

La TVA applicable aux services de restauration est très variable d'un État membre de l'Union européenne à l'autre.

D'une valeur modeste de 3 % au Luxembourg, elle peut grimper jusqu'à 25 % au Danemark et en Suède !

Et les États membres sont libres d'imposer ou non à leurs restaurateurs un affichage des prix TTC.

D'après la directive européenne du 16 février 1998, le prix de vente indiqué aux consommateurs doit être « le prix définitif valable pour une unité du produit ou une quantité donnée du produit, c'est-à-dire comprenant la TVA et toutes les taxes accessoires (1) ».

Cependant, « les États membres peuvent décider de ne pas appliquer le paragraphe 1 : aux produits fournis à l'occasion d'une prestation de service [...] (2) ».

Aux États-Unis, les prix affichés n'incluent jamais les contributions.

La taxe appliquée aux services de restauration y varie selon les États, voire selon les villes.

http://www.quechoisir.org/breves/Arn...C50054D740.htm