Un ordinateur portable pour enfants à 30 000 DA.

Alfatron Electronic Industries, filiale de l’entreprise ENIE, a pris part à la 42e Foire internationale d’Alger avec deux nouveaux produits du type Netbook baptisés N10 ET N20.

Le modèle N10 est le premier micro-ordinateur portable pour enfants introduit sur le marché national. Destiné à la tranche d’âge des 4-12 ans, ce micro-ordinateur bénéficie d’un design optimisé et présente de nombreux atouts permettant une utilisation répétée en classe et à la maison.

D’un poids de 1,5 kg, celui-ci est robuste et résistant aux chocs.

Pour les logiciels fournis, le N10, dont le prix de commercialisation sera de 30 000 DA TTC, se décline en deux versions.

La première destinée à un usage personnel à domicile qui comprend, outre le système d’exploitation Microsoft Windows XP Home, une suite de logiciels applicatifs permettant le contrôle parental, l’internet sécurisé, une messagerie pour enfants, des outils pour apprendre en jouant et enfin des logiciels de, divertissement.

L’autre version est destinée à être intégrée dans l’environnement scolaire.

Elle comprend en plus des logiciels précités, des outils de contrôle d’accès et de collaboration en classe.

Les enseignants peuvent ainsi dispenser des cours aux élèves, superviser leurs activités et les aider à apprendre. M. Bibi Triki Karim, président-directeur général d’Alfatron, déclare que «grâce aux environnements e-Learning, les élèves peuvent acquérir plus efficacement les compétences du XXIe siècle que sont l’alphabétisation TIC, la communication efficace, l’esprit critique, la résolution de problèmes et, enfin, le travail collaboratif».

Toujours selon lui, «l’accès aux TIC permet, d’une part, à l’élève de diversifier ses sources d’apprentissage et, d’autre part, à l’enseignant de disposer d’outils plus efficaces pour dispenser le savoir».

Pour M. Triki, «le nouveau micro-ordinateur N10 est le fruit d’un partenariat entre Alfatron et Intel Corporation.

Il est au cœur des aspirations de notre société à bâtir des solutions complètes adaptées à l’Algérie»

Beaucoup de visiteurs de la FIA ont été attirés par ce micro-ordinateur portable qu’ils trouvent très intéressant.

Mais combien de parents peuvent-ils l’offrir à leurs enfants quand ils éprouvent déjà des difficultés à leur acheter les fournitures scolaires à chaque début d’année, ou même à les nourrir ?

Une solution doit être trouvée par l’entreprise, le département ministériel de l’Education et, pourquoi pas, celui de la Solidarité, afin de fournir ce matériel pédagogique nécessaire à l’ouverture sur la connaissance et le savoir. Une très bonne initiative, en tout cas, à encourager et soutenir.

La tribune