Travaux du futur tramway d'Oran

Rappel :

Le tramway d'Oran est un des projets (en cours) que la ville d'Oran attendait pour pouvoir remédier aux embouteillages. Il sera long de 18 km, extensibles à 25km. Alstom a été désignée par l'EMA(Entreprise des métros d'Alger) comme candidat favoris pour fournir un tramway. Le projet est estimé à environ 350 millions d'Euros par la presse algérienne.

La ligne devrait comporter 31 stations, réparties sur 17,7 kilomètres allant d'Es-Sénia, au Sud, jusqu'à Sidi Maarouf, à l'Est, en passant par le centre ville (place du 1er Novembre). Le tramway devrait desservir la localité d'Haï Sabbah, l'université des Sciences et de la Technologie (USTO), le carrefour des Trois Cliniques, le Palais de Justice, Dar El Baïda, le Plateau-Saint Michel, la place du 1er Novembre, Saint-Antoine, Boulanger, Saint-Hubert, le 3e Boulevard périphérique et enfin l'université Es-Sénia.







De grandes artères du centre-ville seront partiellement fermées à partir de juillet

Les boulevards Larbi Ben M’hidi et Adda Benouada seront interdits carrément au stationnement des véhicules du fait qu’ils vont vivre, durant plus d’une année et demie, une tension dans la circulation automobile jamais égalée, occasionnée par le flux de voitures déviées vers ces longues artères pour ces mêmes travaux.

En prévision des travaux de terrassement et de l’emplacement des rails sur lesquels doit passer le futur tramway d’Oran, plusieurs grandes artères du centre de la ville seront, à partir du mois de juillet prochain, fermées partiellement et interdites au stationnement des véhicules, selon une source intéressée par ce grand projet.

Il s’agit, selon elle, du boulevard de l’ALN (du siège de la sûreté de wilaya jusqu’à la Sénia), d’une partie du boulevard Emir Abdelkader (de la place du Premier Novembre jusqu’au siège du FLN), du Bd Maata Mohamed Habib, Houha (Ex-Mascara) et du Bd de Mostaganem alors que les boulevards Larbi Ben M’hidi et Adda Benouada seront interdits carrément au stationnement des véhicules du fait qu’ils vont vivre, durant plus d’une année et demie, une tension dans la circulation automobile jamais égalée, occasionnée par le flux de voitures déviées vers ces longues artères pour ces mêmes travaux.

Ces derniers, considérés comme étant un mal nécessaire, sont effectués avec un rythme soutenu afin de livrer le futur tramway dans les délais impartis, à savoir avant la fin de l’année 2011.

Contournements et déviations

D’après la même source et dans le cadre du nouveau plan de circulation adapté en fonction des travaux de réalisation de l’itinéraire du tramway, il est prévu la réfection et le bitumage de 126 kilomètres de rues et ruelles se trouvant à l’intérieur du tissu urbain d’Oran choisies pour les contournements et les déviations des véhicules.

C’est par le boulevard Mouloud Feraoun que les travaux de réfection seront entamés du fait qu’il présente une priorité absolue dans le cadre de ce plan de circulation qui, il faut le rappeler, coïncide avec celui adopté pour les besoins de la saison estivale qui a débuté le premier juin courant. Depuis le début des travaux et jusqu’à l’heure actuelle, aucun problème majeur d’ordre technique ou autre n’a été signalé, fait remarquer notre source qui annonce que les rames du futur tramway sont en cours de fabrication dans les usines barcelonaises (Espagne).

L’entreprise réalisatrice affiche, sur tous les chantiers qu’elle ouvre, un slogan suivant lequel elle présente à la population oranaise « mille excuses aujourd’hui pour …mille avantages demain. »

El watan