Avions d’Air Algérie à destination de la France

Fini les pulvérisations d’insecticides

mardi 23 juin 2009.

A l’exception de ceux de la ville de Tamanrasset, les passagers d’Air Algérie à destination de la France ne sont désormais plus contraints de subir la désinsectisation par pulvérisation d’insecticides dans les avions, avec toutes les incommodités que cela suppose.

Cette mesure préventive contre certaines maladies comme le paludisme, exigée par les autorités sanitaires françaises et pratiquée depuis plusieurs années sur les aéronefs de toutes les compagnies aériennes assurant des vols entre l’Algérie et la France, vient d’être suspendue dernièrement par décision du haut Conseil de la Santé publique français, selon un communiqué rendu public hier, par la compagnie nationale de transport aérien « Air Algérie ».

La suspension d’une telle pratique qui avait comme conséquence d’incommoder fortement les passagers d’Air Algérie, exigée par les autorités françaises, et non pas par les autres pays de destination des voyageurs, est venue à la suite d’une demande exprimée par la direction d’Air Algérie dont le aéronefs étaient aussi concernés par la désinsectisation, à l’instar des autres compagnies.

« Soucieuse du confort et de la sécurité de ses passagers, la direction d’Air Algérie, ayant constaté que cette pratique est spécifiquement française, a saisi au mois de février dernier les services français concernés pour connaître « avec précision » les justifications d’une mesure « qui n’est pas exigée par les autres pays de destination des voyageurs », peut-on lire dans le communiqué de cette compagnie.

« Le haut Conseil de la Santé publique français, qui s’est réuni à la suite de cette saisine, avait recommandé le 13 mars 2009 de ne plus demander une désinsectisation des aéronefs en provenance directe des villes marocaines et des villes algériennes autres que Tamanrasset », a précisé le même document.

Le Quotidien d’Oran