Spaak ne veut pas présider bilingue

ANNE-SOPHIE LEURQUIN

mardi 23 juin 2009

Antoinette Spaak (FDF) préside, ce mardi, la session inaugurale du parlement bruxellois. La doyenne de l’assemblée a d’ores et déjà annoncé qu’elle ne prestera pas dans les deux langues.

Comme l’écrit « La Capitale », ce sera l’autre polémique de l’ouverture du Parlement bruxellois, ce mardi : il n’y en aura pas que pour la jeune députée voilée Mahinur Özdemir (CDH), la façon dont la coprésidente FDF compte s’exprimer pourrait aussi causer quelques remous.

La présidente du jour, Antoinette Spaak, 81 ans bientôt, refuse en effet de prester dans les deux langues.

La vénérable députée bruxelloise est certes un des piliers du FDF. Mais dans un parlement bilingue, on est en droit de supposer que l’usage des deux langues nationales doit être maîtrisé.

La députée bruxelloise semble toutefois n’en avoir cure :

« Je ne vois pas pourquoi je devrais parler néerlandais », explique-t-elle dans les colonnes de « La Capitale », arguant que « le règlement du bureau provisoire ne prévoit rien sur l’emploi des langues ».

Et puisque la meilleure défense c’est l’attaque et qu’elle ne craint pas l’amalgame, Antoinette Spaak justifie sa position en assénant que

« si on peut prêter serment en portant le voile, je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas le droit de prêter serment en français ».

http://www.lesoir.be/dossiers/electi...e_714065.shtml