CADAVRES EN SRIE BJAIA
Une septuagnaire dcapite par sa bru
02 Juillet 2009

La paisible localit dIhaddaden Ouada est sous le choc.

Une bru a dcapit sa belle-mre aprs seulement sept mois de cohabitation.

La wilaya de Bjaa a enregistr en espace de quarante-huit heures une srie de cadavres, de suicide et de meurtres, apprend-on auprs des services de la Protection civile.

En effet, le corps dun sexagnaire retrouv sans vie au centre-ville de Bjaa, un cadavre dune jeune fille de quinze ans repch dun puits au lieu-dit Roda dans la commune de Tazmalt, une septuagnaire dcapite par sa bru Ihaddaden Ouada, tandis qu une jeune femme de 35 ans a mis fin ses jours en se jetant du haut de la place du 1er-Novembre (ex-place Gueydon).

Le premier cadavre a t dcouvert mardi dernier 8h 45 sous la rampe descalier du lyce Ibn Sina sur le boulevard Amirouche, en plein centre-ville de Bjaa.

Lalerte a t donne par des citoyens qui ont senti lodeur dun corps en dcomposition.

On croit savoir quil sagirait dun SDF dont le dcs remonte plusieurs jours.

Dans la mme journe, les services de scurit et de la Protection civile ont d intervenir aux environs de 11h50 au lieu-dit Ihaddaden Ouada du ct de Lazib Oumamar pour constater le meurtre horrible dune vieille dcapite par sa bru de 30 ans aprs sept mois seulement de vie commune.

La paisible localit dIhaddaden Ouada au lieu-dit Carrire est sous le choc aprs lhorrible meurtre de B.H. ge de 78 ans, dcapite laide dune hache et enveloppe dans un sac poubelle avant dtre jete dans un ft.

Aux environs de 11h du matin en rentrant la maison, jai remarqu la fermeture inhabituelle des portes et autres fentres de la maison.

Une fois lintrieur je dcouvre le corps de ma mre dcapite par ma propre femme aprs sept mois de mariage seulement.

Pourtant ma femme, enceinte, na jamais montr de signe de dpression ou autres.

Je suis encore sous le choc. Je nai jamais cru ou plutt imagin quelle pouvait commettre un meurtre suite un conflit belle-fille - belle-mre nous confie, avec beaucoup de courage, le mari de la coupable et fils de la victime.

Par ailleurs, les services de la Protection civile ont repch le mme jour mardi dernier, le corps sans vie dune jeune fille de 15 ans dun puits au lieu-dit Roda dans la commune de Tazmalt.

Une enqute a t diligente par les lments de la police judiciaire et de la Gendarmerie nationale pour lucider les causes de ces dcs et meurtres en srie.

Boualem CHOUALI