Polmique autour du 2e Festival panafricain

par RFI
Article publi le 05/07/2009

Des danseurs traditionnels africains lors de la crmonie d'ouverture du 2e Festival culturel panafricain d'Alger, le 4 juin 2009.

Quarante ans aprs la premire dition, le Festival culturel panafricain d'Alger s'ouvre officiellement ce dimanche. Une Afrique unie, libre de la domination coloniale , c'est le thme du festival qui se droulera jusqu'au 20 juillet. On y attend de grands artistes du continent. Mais cette manifestation soulve dj des polmiques.

Le Festival panafricain va rassembler pendant deux semaines de grandes vedettes africaines de la diaspora Alger : Youssou N'dour, Csaria Evora, Salif Keita. Mais lvnement ne fait pas lunanimit mme en Algrie, car en dehors des grands idaux quil prtend vhiculer, certains intellectuels et artistes dnoncent les incohrences du festival.

Ainsi le Panaf se veut la fte de lunit africaine, mais le Maroc, en dsaccord avec lAlgrie sur la question du Sahara Occidental, na pas t invit la fte. La politique nest jamais trs loin.

Autre polmique : comment lAlgrie peut porter le panafricanisme au moment o elle cre sous la pression de Bruxelles, des centres de rtention pour les immigrants illgaux, notamment subsahariens, qui voulaient se rendre en Europe.

Enfin, des artistes algriens regrettent que la plupart des ttes daffiches du festival soient exiles en Europe. Une situation, que Chawki Amari, le chroniqueur du quotidien El Watan, remarquait ironiquement la semaine dernire, en notant que laffiche du festival, confie en 1969 un peintre algrien, a t conue cette anne par Euro RSCG, une socit de communication franaise